PEZENAS - L’absence de transparence dans l’attribution des subventions municipales est néfaste à la vie associative locale

La vie associative piscénoise est riche et intense, elle apporte beaucoup à la ville…

La vie associative piscénoise est riche et intense, elle apporte beaucoup à la ville et lui offre une image dynamique où se mêlent histoire et avenir, loisirs et apprentissages, divertissement et lien social, solidarité et culture, sport et humanité.

Les associations et leurs bénévoles doivent être soutenus par les citoyens et par la municipalité, matériellement et financièrement. Pourtant, pour la seconde année consécutive, les élus de la minorité municipale n’ont pas pu prendre part au vote sur les subventions attribuées par la ville aux associations locales.

Pourquoi ? Par absence de transparence tout simplement. Depuis le début du mandat, nous n’avons cessé de demander qu’une procédure claire soit suivie, que les commissions extra- municipales, dont certaines ne se sont jamais réunies depuis mars 2014, soient saisies et que des critères soient établis et respectés. Ce n’est toujours pas le cas !

Certaines associations, créées après la date limite du dépôt de la demande de subvention, obtiennent des aides, d’autres se les voient refusées sans que jamais le Conseil ne soit informé qu’elles ont demandé un soutien. Certaines associations apparaissent dans la liste des soutiens financiers accordés, d’autres en disparaissent, certaines subventions sont en hausse, d’autres sont en baisse, fortement ou marginalement, sans qu’aucune explication ne soit donnée. Parfois même, ces associations ne découvriront leur sort que tardivement au risque de déstabiliser leurs finances ou leurs activités.

Et que dire des dossiers de demande introuvables en Mairie qui pourtant ont pu faire l’objet d’un vote de subvention ?

En baisse de plus de 3% cette année, le budget des subventions annuelles représente tout de même 345 101 euros. Il est inconcevable qu’il soit distribué au petit bonheur la chance, que sa répartition ne repose pas sur des critères clairs et connus de tous, qu’il ne fasse pas l’objet d’une étude par les Conseillers municipaux, qu’ils soient majoritaires ou minoritaires.

Une, ou un, seul ne peut décider de tout, tout le temps. Ce n’est pas le sens de la démocratie municipale. Transparence et concertation ne peuvent être bafouées plus longtemps. C’est le sens de notre refus de vote au Conseil municipal du 30 mars 2017 ; il n’est malheureusement pas le seul depuis le début du mandat.

Dans ce domaine de l’action municipale comme dans d’autres, l’opacité n’a que trop duré.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.