Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Port du masque obligatoire - Des parents s'interrogent sur l'efficacité de la mesure à l'école

Le port du masque dans les écoles et les établissements scolaires. Pour les adultes : encadrement, personnel administratif, enseignants, responsables légaux des élèves, le masque est obligatoire, quel que soit le niveau, y compris dans les espaces extérieurs de l'établissement (cour de récréation…) Le protocole sanitaire en place dans les écoles depuis lundi suscite toujours beaucoup de crispations.  L'obligation du port du […]

Le port du masque dans les écoles et les établissements scolaires. Pour les adultes : encadrement, personnel administratif, enseignants, responsables légaux des élèves, le masque est obligatoire, quel que soit le niveau, y compris dans les espaces extérieurs de l'établissement (cour de récréation…)

Le protocole sanitaire en place dans les écoles depuis lundi suscite toujours beaucoup de crispations.  L'obligation du port du masque dès le CP interroge bon nombre de parents.

Depuis mardi, la mesure est décriée un peu partout en France. À Agde, un collectif s'est créé afin de mettre le débat au coeur des sujets scolaires. Des parents se mobilisent à la sortie des écoles afin de faire signer une pétititon et de revenir sur le caractère facultatif de cette mesure en s'appuyant sur les études de l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé.

Que dit l'OMS ?

Concernant le port du masque des enfants âgés de 6 à 11 ans, l'OMS ne parle que d’une décision qui devrait se faire sur certains facteurs qui à ce jour ne sont pas remplis : 

  • Formation des enfants à la bonne utilisation d’un masque et en toute sécurité 
  • La fourniture de masques homologués  
  • Personnels qui supervise la bonne manipulation du masque
  • Aucune concertation entre professionnels (enseignants/medecins) sur les éventuelles conséquences sur les apprentissages des enfants et leur développement psychosocial

D'autre part nous sommes surpris que cette décision brutale ne repose sur aucune concertation claire entre professionnels sur la réelle efficacité de cette mesure dans la lutte contre la propagation du virus “précise Josephine l'une des mamans mobilisés sur cette cause.

Ces parents qui prônent le débat s'appuient sur les observations du Haut Conseil pour la Santé Publique qui préconise l'assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles en considérant que les enfants étaient peu infectés et transmettaient peu l’infection aux adultes, Le rapport de la HCSP  indique : « Le HCSP prend en considération que les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte. »  

Une pétition et une page Facebook pour débattre

Malgré ce, pour ces parents, “le protocole s’est alourdi de manière brutale et soudaine sans réelle concertation du réel bénéfice ni des conséquences sur nos enfants“.

Ce sont ces incohérences qui interrogent les parents, qui souhaitent à ce jour que sans concertation préalable des professionnels santé et enseignants sur l'impact de cette mesure sur les enfants et la lutte contre le virus, les enfants de 6 à 11 ans restent libres de porter ou non un masque. 

À ce jour, la pétition qu'ils portent à la sortie des écoles a recueilli près de 200 000 signatures au national.

Le débat est également engagé localement sur la page Facebook Enfants libres SANS masque – Humeurs et Partages

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.