Marseillan : Sophie Lentheric, infirmière de profession, une femme engagée au service des gens

Hérault Tribune Pro Reportage

En cette journée internationale des droits des femmes, la rédaction a souhaité mettre en avant des femmes au parcours inspiré, inspirant. Rencontre avec Sophie Lentheric à Marseillan.

Dans son activité professionnelle comme dans ses loisirs et défis personnels, Sophie Lentheric œuvre toujours en équipe, pour le bien des autres. Rencontre avec cette femme généreuse et engagée.

Qui êtes-vous Sophie ?
Je suis infirmière de profession, j’ai 42 ans deux enfants et un mari adorable. Cela fait un peu plus de 20 ans que je suis en libéral à 20 % de mon temps et je travaille dans une association à 80 %. Dans le cadre de mon activité pour l’association Azalée, en tant qu’infirmière en santé publique, j’interviens sur la demande du médecin traitant pour accompagner et aider des patients dans le cadre d’éducation thérapeutique. J’aide toutes les personnes qui sont atteintes de maladies chroniques, qui souhaitent arrêter de fumer, qui souffrent de diabète de type deux, les personnes présentant un risque cardio-vasculaire, celles qui ont des troubles du sommeil, les enfants atteints surpoids et l’addiction au tabac.

Pour quelle(s) raison(s) œuvrez-vous pour Un goûter pour Mada ?
La cause principale concerne les enfants et ça, c’est important pour moi. Puis, je connais les personnes qui s’occupent de l’association et c’est un gage de sécurité. Leur action touche des enfants et va au-delà avec des besoins essentiels qui sont l’éducation, les besoins en eau potable, avoir de vrais repas, accéder à des choses qui sont primordiales pour moi. C’est une très belle cause et c’est une association locale.

Pourquoi participer au Raid Amazones ?
C’est ma troisième participation. À chaque fois, j’ai représenté une association différente, elles œuvraient toutes pour le mieux-être des enfants. Cette année, je porterai les valeurs d’Un goûter pour Mada. Le Raid Amazones, c’est un raid sportif qui est ouvert à toutes les femmes quelques soit leur niveau et c’est ça que je trouve formidable. Il n’y a pas besoin d’avoir un niveau sportif extraordinaire. Il faut quand même s’entraîner pour ne pas être trop dans la souffrance, car on cumule les jours d’activité sportive. On nous demande de donner le meilleur de nous-mêmes, il n’y a pas d’esprit de compétition. Vous vous défiez vous, première ou dernière, vous serez quand même acclamée par la foule à l’arrivée. J’y retourne parce que c’est un défi extraordinaire, c’est une ambiance de ‘fou’, parce que l’équipe est formidable, parce que je suis ravie de retrouver les filles ! C’est de formidables rencontres et très enrichissant humainement. On est toutes en équipe de 2 ou 3 pour représenter une association, cela nous permet de connaître tout ce qui se fait, car il a de très nombreuses associations, chacune est la vitrine de l’une d’elles. C’est beau que l’on puisse faire ce genre d’action.

SophieRaidAmazones 1

Dans tout ce que vous avez accompli, si vous deviez choisir une seule chose, de quoi seriez-vous la plus fière ?
Je ne suis pas particulièrement fière de moi, mais je suis fière de nous, humain. Lors du premier confinement, c’était extrêmement dur professionnellement parce que cela faisait peur à tout le monde. On en était à s’habiller plusieurs fois par jour, désinfecter la voiture tous les jours, on avait un sas devant chez nous pour ne pas risquer de contaminer notre famille. C’était infernal de travailler dans ces conditions-là. On n’avait pas de matériel, pas de gel, pas de surblouse, rien du tout, et on s’est pourtant organisé, on a fait des appels aux dons, on s’est coordonné avec la mairie, il y a eu un élan de générosité et de partage qu’on ne voit qu’en situation de crise. J’ai trouvé cela formidable. Il y a des restaurateurs qui ont préparé des repas pour les libéraux qui bossaient. Eux ne pouvaient pas travailler et leur savoir-faire c’était de nourrir les gens, ils nous ont beaucoup aidés. Certains nous ont même offert à manger, je pense notamment à un pâtissier. De voir que chacun a donné un peu de soi, j’ai trouvé cela formidable. Et j’étais fière de nous, humain.

Quelle chose ou quel comportement vous met hors de vous ?
Ce qui m’agace chez les gens, c’est la méchanceté gratuite, les mensonges pour parvenir à ses fins, la manipulation. Je n’aime pas cela. J’essaie de ne pas le faire moi. On est humain et il y a forcément des moments où on tombe dans nos travers, mais je ne supporte pas que les gens l’utilisent comme quelque chose de quotidien.
Si chacun utilisait ce qu’il est pour faire quelque chose de bien, ce ne serait déjà pas si mal. Parce qu’après, on a tous forcément quelque chose en nous qui nous permettrait de faire un peu mieux quelque part. Si on arrivait à ce que nous tous fassions quelque chose de mieux, ce serait déjà un bon début.

SLentheric 3

Quels sont vos projets ?
J’aime les projets fédérateurs. Le Raid par exemple est un projet fédérateur : au-delà de 10 jours à l’étranger pour force et donner le meilleur de soi, cela reste un projet qu’il faut porter au départ, trouver l’association à représenter, trouver des sponsors qui veuillent vous soutenir, ce n’est pas facile, surtout en période Covid. Nous avons eu cette chance fantastique d’en trouver et on les remercie énormément ! Avoir des gens autour de vous qui vous soutiennent, car on doute, on s’entraîne, les gens quelquefois nous font des remarques qui ont un impact. Derrière le raid, il y a quelque chose de fédérateur avant, pendant et après, parce que le ‘après’, c’est comme un grand vide d’un coup : comme un ‘pouf c’est la fin’. J’aime ce genre de projet, autant personnellement que professionnellement. On essaie par exemple de monter des projets de santé entre professionnels, la CPTS (communauté professionnelle territoriale de santé) par exemple est en cours de création sur 10 communes autour d’Agde. Nous en sommes à l’embryon, avec une trentaine de professionnels de santé mobilisés, nous sommes au total 450 à être concernés. J’aimerais que cela prenne de l’ampleur et qu’on puisse en faire quelque chose de positif pour le territoire et puis pour nous.
J’ai également un projet sur Marseillan, une MSP, c’est-à-dire une maison de santé professionnelle sur la commune. J’en suis à l’ébauche. C’est ici encore dans le but de faciliter les échanges entre professionnels, de pouvoir faciliter les projets de santé pour les patients, rendre plus simple l’accès aux soins.

Le Raid Amazones

Le Raid Amazones est le seul raid aventure 100% féminin et 100% solidaire où les Amazones parcourent le monde, dans un pays différent chaque année… Cette édition 2022 aura lieu au Sri Lanka du 13 au 23 mars 2022, session à laquelle participent Sophie Lentheric et sa coéquipière Jessica Cleys, infirmière elle aussi à Narbonne. Elles ont choisi LES ZAZAKÉLYS comme nom pour leur équipe, nom qui signifie enfants en malgache. Elles se décrivent ainsi : « nous sommes Jessica et Sophie, 39 et 42 ans. Nous nous sommes rencontrées lors d’une formation pro en 2018… Jessica a décidé de se lancer également dans ce grand défi et elle a donc proposé à Sophie de l’accompagner. Nous voilà dans les starting-blocks pour représenter l’association “un goûter pour Mada” lors de cette 1re session 2022, parce qu’il est primordial que tous les enfants mangent à leur faim et aient accès à une instruction de qualité, ce à quoi notre association de cœur contribue. »

Voici ce qui les attend : ‘située à la croisée des mondes, l’ancienne île de Ceylan a gardé l’empreinte de ses influences multiples. Les Amazones y découvriront ses traditions millénaires, ses temples magnifiques et sa cuisine riche en épices. Ces équipes de femmes vont courir, pédaler et pagayer, émerveillées par les couleurs, la magie des paysages, au milieu des sourires et des regards complices des femmes sri lankaises.’

Les partenaires qui les accompagnent sont AIF Medical, Nicollin, Hyundai Narbonne, Skoda Narbonne, Century 21 groupe Perier Leduc, SEM, l’Atelier Opticien, Jocy, M&B auto Marseillan, Les Amazones, Et tant de fleurs, Dolce Pizza, CdA, Îles & Thé une fois, Cécile, Marseillan Immobilier, Auto-école le Crabe, Aux anges, le Jardin du Naris.

Vous pourrez suivre leur raid sur le lien suivant.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.