Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Raquel GARRIDO au premier « atelier constituant » dans l’Hérault par Richard BELFER Parti de Gauche

Raquel Garrido au premier « atelier constituant  » dans l’Hérault le 27 septembre : « On note une accélération du sentiment d’inefficacité civique ! Dans l’Hérault, un des premiers « ateliers constituants » sur la création du Mouvement pour la VIe République s’est tenu le samedi 27 septembre à Grabels, où nous nous sommes rendus. Il était animé par Raquel Garrido, secrétaire […]

Raquel Garrido au premier « atelier constituant  » dans l’Hérault

le 27 septembre : « On note une accélération du sentiment d’inefficacité civique !

Dans l’Hérault, un des premiers « ateliers constituants » sur la création du Mouvement pour la VIe République s’est tenu le samedi 27 septembre à Grabels, où nous nous sommes rendus. Il était animé par Raquel Garrido, secrétaire nationale du Parti de Gauche pour un débat sur la Vie République.

La création du Mouvement pour une Vie République a été annoncé par Jean-Luc Mélenchon sur le plateau du « Grand Journal » de Canal + le 11 septembre.

Une page web avec un logo jaune et orange et une adresse, www.m6r a été ouverte. Le site s’est écroulé sous l’afflux des connexions.

À ce jour 35 000 signatures ont rejoint celles d’une quarantaine de personnalités. Ce débat ne peut être mené par les partis seulement. Encore moins par un seul parti.

« Il se produit une accélération du sentiment d’inefficacité civique ! a déclaré Raquel Garrido pour ouvrir de ce premier atelier. Il est compréhensible. On ne peut pas demander aux gens d’aller voter plusieurs fois, ne pas respecter leur vote, et leur redemander d’aller voter.

« La Ve République a  été critiquée dès 1958. Elle l’a été par Pierre Mendes-France. Elle l’a été par François Mitterrand dans son livre « Le coup d’Etat permanent » sans pour autant la changer sous sa présidence. Mais ce qui était critiquable sous la présidence du Général de Gaule est devenu une aberration avec les présidences de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

« En 2005, la réponse « oui » au référendum sur le TCE ou traité constitutionnel européen était considéré comme la seule options. Contre toute attente, ce référendum a donné lieu à des débats intenses et la participation au vote a été élevée. Comme j’étais pour le « non », je peux dire que nous avons gagné. Mais le gouvernement Chirac-Sarkozy a décidé de ne pas respecter ce vote.

« Lors de sa campagne, Nicolas Sarkozy avait promis au Français qu’ils pourraient travailler plus pour gagner plus… Mais qu’il ne toucherait pas à la retraite à 60 ans. Une fois élu, il a décidé de porter l’âge de la retraite à 62 ans. Une mobilisation syndicale réunissant quatre millions de personnes n’y a rien changé. Dans les cortèges le Parti socialiste distribuait alors des tracts « pour la retraite à 60 ans ». Lors des dernières élections présidentielles, nombre de Français se sont dit « Je me bouche le nez, et je vote pour Hollande et la retraite à 60 ans. Depuis, non seulement le gouvernement Hollande n’est pas revenu sur la retraite à 62 ans de Sarkozy, mais il a encore allongé la durée de cotisations… C’est un exemple parmi bien d’autres, qui montre que les Français votent et que leur vote n’est pas respecté. Ils se disent maintenant « Pourquoi vous me demandez, en votant, de faire semblant ? » L’oligarchie qui nous dirige se dit, après les élections, qu’elle peut faire ce qu’elle veut. Cela mène au grand constat actuel d’expulsion civique du peuple. »

Nous soutenons, à Sète et Frontignan, ce mouvement pour une réflexion sur notre privation de démocratie. Ce serait une erreur de pré-écrire une nouvelle constitution avec quelques experts, à partir de laquelle nous mènerions une propagande de parti.

Nous tenons davantage au débat populaire et au mouvement qui s’ouvre qu’à la forme définitive d’une nouvelle constitution. Nous souhaitons un débat qui conduise à faire fleurir partout des « ateliers constituants », ouverts à la parole du peuple, à l’expression de ses difficultés et besoins concrets. Nous appelons à une réflexion sur l’élection de membres d’une Assemblée constituante élus une seule fois pour rédiger cette nouvelle constitution.

Après cette première rencontre dans l’Hérault, chacun trouvera, dans sa commune, la façon d’ouvrir plus largement ce débat.

Contact : Richard Belfer, co secrétaire du comité du Parti de Gauche de Sète et Frontignan

Tél. : 06 15 97 77 48

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.