Région - Intervention du Front National au Conseil Régional

Voici les neuf interventions majeures a la séance du conseil régional du 18 Octobre…

Voici les neuf interventions majeures a la séance du conseil régional du 18 Octobre courant des élus du Front National , en l’occurence de France et Alain Jamet , Evelyne Ruty  et Francois  Bonnieux.

DE L’ANTIRACISME
INTERVENTION DE ALAIN JAMET

Monsieur le Président,

L’aide que vous nous demandez d’apporter une nouvelle fois à ces véritables pompes à fric que sont les associations dites antiracistes, dont la gestion aléatoire a été dénoncée à de nombreuses reprises, ne peut emporter notre adhésion. Dans quel chapitre, d’ailleurs, des compétences de la Région peut-on inclure ces subventions, celles-ci étant davantage engagées dans le combat politique que vers l’aide humanitaire ? En quoi la CIMADE de Béziers est-elle habilitée à s’intéresser aux discriminations qui pourraient éventuellement exister dans le Gard ? Quelle raison valable pourriez-vous nous donner d’engager notre collectivité dans le soutien à des activités menées par des associations qui se situent souvent en marge de la légalité et bravent quotidiennement la loi, sans beaucoup de risques, il est vrai ?
Je croirai en votre impartialité dans ce domaine lorsque vous condamnerez de la même façon les injustices dont sont victimes les Français, telle la discrimination positive qui privilégie les étrangers par rapport à nos compatriotes et lorsque vous accorderez à des associations, comme l’AGRIF (Alliance Générale contre le Racisme et pour l’Identité Française), les mêmes subventions que vous accordez si généreusement à des organismes engagés et sectaires qui n’ont d’yeux et de pitié que pour l’allogène et de mépris que pour les indigènes de ce pays.

INTERVENTION DE FRANCE JAMET

RAPPORT N° 1 – Décision Modificative n°2


Cette décision modificative n’est, finalement, qu’un nouvel ajustement budgétaire. Un ajustement très modeste, presque « discret », puisque la DM représente à peine un pour cent du budget total.
Pas de modification fondamentale, donc.

Vous ne faites ici que remplacer/convertir/troquer des investissements, non réalisés, par d’autres investissements. Difficile de faire plus de commentaires…

Pourtant, trois éléments viennent conforter voir alourdir ce que nous avons maintes fois déploré par le passé.

1. Les charges de structure augmentent : légèrement, nous direz-vous,
Mais, malgré une toute aussi légère baisse des dépenses de fonctionnement. Pourquoi n’avez-vous pas tenté, également de faire baisser les charges pour accompagner la baisse des dépenses de fonctionnement.
Il suffisait de « rogner » sur LA COM… La tout puissante.
Nous l’avons maintes fois martelé, les Décisions Modificatives passent et rien ne change.

Ainsi, vous consacrez, …. Vous abandonnez :
–    6 109 000 euros pour louer vos mérites dans la fonction « services généraux »,
–    1 277 250 euros pour chanter vos louanges dans la fonction « Enseignement »,
–    1 836 000 euros pour célébrer vos vertus dans la rubrique « Culture, sports et Loisirs »,
–    4 701 000 euros pour fêter vos qualités sur l’ « Action économique » 
–    116 000 euros  pour les commémorer sur l’« environnement » et 80 000 euros pour les « transports »
–    sans oublier les 7000 euros pour exalter enfin vos mérites dans la fonction « Aménagement du territoire »…

Bref, plus de 14 millions d’euros, 18 milliards de centimes français, sont attribués à Votre publicité, à Vos publications et à Vos relations publiques.
Cela en fait des conférences de presse, des pots, des tracts, des pinces fesses en une seule année.
Monsieur le Président, c’est « presque » le plafond des dépenses, sur 1 an, d’une campagne électorale non pas régionale, mais nationale !
Pour autant, envisageriez-vous de vous présenter à l’élection suprême ?

2 D’autre part, Les recettes fiscales s’accroissent.
En effet, la part de prélèvement sur les recettes fiscales au titre de la réfaction sur le produit de la taxe professionnelle diminue de 20%. Malgré vos explications, nous estimons, au mieux, que votre prospective n’est pas réellement au point et au pire, que vous aviez intentionnellement surestimé cette réfaction.

3. Enfin, il s’agit de l’aggravation de l’effet TPM, je traduit pour ceux qui n’ont pas la chance d’habiter notre capitale régionale c’est, en l’occurrence, le TOUT POUR MONTELLIER. Le TPM prend une nouvelle fois de l’ampleur puisque nous consacrerons 20,7 % des dépenses nouvelles de cette DM à la seule usine de méthanisation de Montpellier, 20,7 % des dépenses nouvelles sans parler du Parc des Expos, de la Maison de la Prévention, etc.
Vous avez pour cette petite Surdouée, Monsieur le Président, un sens émouvant de la « solidarité » des territoires de notre Région.
Quoi qu’on en dise, Monsieur le Président, en grattant un peu, on retrouve toujours le Bon Socialiste. Le Grand Généreux : « Donne-moi ta montre et je te dirai l’heure… »
Croyez-moi, Monsieur le Président, beaucoup de nos concitoyens languedociens et roussillonnais vous préfèreraient plus pingre, plus ladre, plus avare, plus économe de leurs sous…

 

RAPPORT N° 43 – Prévention Santé / Maison de la Prévention


La « Santé », nous l’avons déjà martelé, n’est pas de notre compétence.
Le T.P.M. (Tout Pour Montpellier), cela commence aussi à bien faire.
Nous devrions, si ce secteur était de notre compétence, tout autant nous soucier de la santé des Narbonnais, des Perpignanais, …des Languedociens et des Roussillonnais dans leur ensemble !
Enfin, vous nous demandez d’engager 250.000 euros sans que nous sachions :
–    A qui cela doit servir ?
–    A qui cela va t’il profiter ?
–    Comment cet argent va être utilisé ?
–    A quoi cet argent va être utilisé ?
–    Par qui cet argent va être utilisé ?
–    Quel en sera le résultat ?…

 
RAPPORT N° 61 – Délégation d’attribution du CR à la Commission Permanente :


Vous nous demandez, « comme le permet(trait) l’article L 4221-5 du CGCT » de déléguer à la Commission Permanente les attributions de Notre Assemblée et des élus qui siège, comme aujourd’hui, en plénière.
Comme aujourd’hui, c’est-à-dire alors que TOUS les élus sont présents.
Comme aujourd’hui, c’est-à-dire en présence de la Presse.
De là à dire que la plupart des décisions, orientations, désignations ou attributions seront prises et arrêtées à « l’insu du plein gré » des Elus qui n’ont pas « l’heur » de siéger en Permanente et sans l’œil attentif et l’esprit alerte des journalistes,
De là à dire que des rapports très importants, voire les plus importants seront adoptés, non pas en toute innocence ou dans une totale transparence, mais en catimini, il n’y a qu’un pas.
Certes, ce n’est pas le Rubicon, …mais cela y ressemble.
En tous les cas, c’est un « pas » que nous ne vous autoriserons pas à franchir.
Nous voterons farouchement NON.

Interventions de François BONNIEUX


Délibération n°5-
NOUVEAU SYSTEME D’IMMATRICULATION DES VEHICULES

CHOIX DE L’IDENTIFIANT TERRITORIAL


Il faut en être conscient : les Français restent très attachés à l’immatriculation départementale qui identifie parfaitement leur territoire d’origine. Or, non seulement on nous annonce la suppression de ce système d’immatriculation, mais encore on nous impose le marquage du logo régional comme identifiant territorial sur nos plaques d’immatriculation!!

D’ailleurs, ce logo régional aussi inesthétique qu’étrange, comme beaucoup de Languedociens nous en avons horreur ! Vous nous l’avez imposé comme emblème de notre Région en le substituant à notre magnifique blason languedocien et vous l’avez mis partout, sur tous les documents, sur les bâtiments, sur les panneaux de chantiers de lycée et vous allez certainement le faire apposer sur tous les véhicules des lycées!

Pour le Languedocien, ce logo très ésotérique n’a aucune signification. En revanche qu’y avait-il de plus symbolique et de plus artistique que l’ancien blason. Il exprime en effet notre enracinement dans cette région languedocienne en associant notre identité chrétienne représentée par la croix occitane à notre identité régionale représentée par les couleurs rouge et or !
C’est pourquoi notre groupe votera contre cette délibération.

Délibération N°10
RENOUVELLEMENT DES EQUIPEMENTS ROULANTS

MIS A DISPOSITION DES LYCEES PUBLICS


Cette délibération nous surprend!D’abord on crée des besoins là où il n’y en avait pas, besoins qui vont alimenter les demandes dans les années à venir .De plus, l’équipement roulant des lycées ne fait pas partie de nos compétences. Enfin, nous émettons des réserves quant au choix de l’UGAP (Union des Groupements d’Achats publics)
Nous voterons donc contre cette délibération.

Délibération N°11
EDUCATION:LA CREATION CONTEMPORAINE DANS LES LYCEES VICTOR HUGO, PIERRE MENDES-FRANCE, JACQUES PREVERT, ET MARIANNE


Nous voterons contre cette délibération car d’une part les sommes affectées à la réalisation d’œuvres artistiques originales allant de 250.000 à 420.000 euros nous semblent excessives et d’autre part si ces oeuvres représentatives de l’art contemporain plaisent à une élite artistique, elles n’ont pas souvent les faveurs du grand public auquel elles sont naturellement destinées.
Sur les tests ADN

Intervention d’Evelyne RUTY
Sur les tests ADN


    Exceptionnellement nous allons voter comme vous et approuver ce vœu.
    Cependant, ce n’est pas pour les mêmes raisons d’autant que l’amendement Mariani est complètement vidée de sa substance, dans la mesure où
ce test obligatoire est devenu facultatif et à la seule demande de l’immigré,
ce test devait être aux frais de ce dernier, il devient une charge pour l’Etat : donc pour le contribuable français,
ce test devait être systématique , il se voit soumis à l’autorisation d’un juge, augmentant ainsi les tracasseries et la saturation des tribunaux  
ce test devait être pratiqué sur les deux parents, il le sera
uniquement sur la mère.
Rejetée par le Sénat, la loi est remodelée par le gouvernement. Celui-ci conscient de sa précipitation a dénaturé l’esprit premier et recule comme d’habitude sous la pression des lobbies et du politiquement correct. Les promesses de chasses aux clandestins sont donc enterrées.
Pourtant cela ne concernait que 1000 personnes alors qu’il en arrive 200 000 par an.
    J’ajouterai que ce regroupement n’est pas productif et contribuera à creuser les déficits des caisses de sécurité sociale et allocations familiales, que les problèmes de logement s’accroîtront puisque la crise est loin d’être résolue.
A noter cependant que ces immigrés, ou bien deviennent prioritaires au détriment des premiers demandeurs, ou bien sont logés dans des conditions lamentables d’insalubrité, indignes pour eux et pour la France.
    Nous sommes donc contre cet amendement qui n’a pas lieu d’être, la paupérisation des citoyens français est en marche, ne l’aggravez pas. Le regroupement familial doit être fait – OUI – mais dans leur pays d’origine.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.