RUGBY : les internationaux YANNICK JAUZION et PHILIPPE GALLARD ravis de la soirée sur l'arbitrage

Mêlée Spontanée, présidée par Robert PRADES, avait organisé une soirée à thème sur l’arbitrage…

Mêlée Spontanée, présidée par Robert PRADES, avait organisé une soirée à thème sur l’arbitrage dans le barnum du stade M. Millet.

Une soirée animée par le Secrétaire-Général du ROA, Antoine GUINET, passé maître dans l’art de poser des questions pointues.

Des questions qui trouvèrent des réponses appropriées, en la personne d’Arnaud BLONDEL, arbitre de l’élite. On relève notamment de son intervention que selon les catégories, les mêmes règles ne sont pas appliquées. Le placage « cathédrale » est maintenant sévèrement sanctionné surtout quand le joueur plaqué retombe sur les épaules ou  la tête. Carton rouge, sans hésitation.

Jadis, on s’extasiait de tels placages, appelés placages offensifs. Les nouvelles règles protègent le joueur et c’est tant mieux.

Arnaud BLONDEL, en bon pédagogue (il est aussi Prof de Maths), va à l’encontre de certains supporters irascibles en affirmant que l’arbitre est au service du jeu. Les fautes sont signalées par une communication gestuelle comprise par tous.

Yannick JAUZION, 73 sélections, trois fois Champion de France, sacré meilleur joueur du Top16,  déclare que l’arbitrage n’est pas une entrave. Et même si la décision n’est pas évidente, les joueurs doivent l’accepter sans discuter.

Philippe GALLARD, qui fut un peu l’enfant terrible du pack biterrois et de l’Equipe de France, exprime son point de vue : » C’est déjà compliqué de joueur contre quinze adversaires, alors ne nous mettons pas l’arbitre à dos. Pour ma part, je donnais un citron à l’arbitre à la mi-temps… » ( !!!)

Les partenaires en la personne de Nicolas MASSON (ALLIANZ), ancien joueur de l’ASB, explique qu’il fonctionne dans son travail un peu comme un arbitre. Son rôle étant d’accompagner ses clients, les aider pour éviter des erreurs. « Nous sommes des arbitres de leur patrimoine ».

Après de longs mais néanmoins enrichissants exposés de la part de l’état major d’Allianz, quelques professionnels agathois interviennent pour parler de leurs salariés. Un gros chef d’entreprise explique qu’il faut toujours traiter humainement le personnel en difficulté et que lui aussi joue souvent un rôle d’arbitre.

Par contre un autre « patron » se plaint du manque de sérieux de certains de ses salariés surtout au niveau des « saisonniers » qui manquent très souvent de motivation.

On se doute que son arbitrage doit souvent être sans concession. Il y a des règles, respectons-les !

Et c’est devant un impressionnant buffet, offert par les partenaires ALLIANZ et FORD LAND ROVER, que se retrouvèrent tous ces fervents du ballon ovale.

A noter l’implication de Max ISIDRO, véritable cheville ouvrière, debout aux aurores et encore debout à 23h pour que cette soirée soit une réussite. Il fut bien secondé par quelques bénévoles du club mais en nombre insuffisant pour une telle réception.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.