Saussan : les parents toujours en colère, un représentant de l'éducation nationale sur place

Reportage

Toujours mobilisés, les parents de l'école La Marelle à Saussan ont continué leur action "école vide" ce vendredi 3 septembre. Aujourd'hui, seuls 4 enfants étaient présents.

Mise à jour 6 septembre 2021: ce lundi matin, 3 enfants ont repris l’école à la maternelle La Marelle à Saussan, le collectif des parents ayant voté le maintien de leur mobilisation “jusqu’au départ de l’enseignante“. Du côté de l’académie, “nous incitons vivement à ce qu’une réunion entre l’enseignante, la direction et les représentants du collectif de parents ait lieu le plus vite possible“.

L’école maternelle de Saussan, la Marelle, accueille une nouvelle enseignante pour cette rentrée avec l’ouverture d’une quatrième classe. Cette enseignante est controversée et les parents se sont regroupés en collectif pour “refuser toute prise de risque pour leurs enfants” (voir notre reportage précédent : https://www.herault-tribune.com/articles/saussan-ecole-maternelle-desertee-par-les-enfants-pour-cette-rentree-2021/). Ce vendredi matin, la mobilisation toujours forte des parents et la présence des médias a fait se déplacer M Christophe Mauny, directeur académique des services de l’éducation nationale. Les positions mutuelles, du collectif de parents comme de l’académie restent figées.

Le priorité est la rentrée des enfants

saussan ecole 2

Nous avons déjà répondu aux parents, on les a reçus à plusieurs reprises” commencent par rappeler M Mauny; “L’obligation scolaire doit être respectée, l’enseignement est un droit. Les enfants doivent reprendre l’école, être en classe c’est notre priorité. Les enseignants attendent les enfants car ils ont beaucoup de de projets avec eux“. Concernant les signalements dont le collectif de parents parle et dont ils ont des copies, M Mauny confirme en avoir connaissance et “être sur du factuel. Mme X est à Saussan parce qu’elle a candidaté et non pas par déplacement. Aujourd’hui factuellement à Saussan aucun parent ne peut reprocher quoi que ce soit à cette enseignante. Des parents qui se plaignent d’un enseignant cela arrive chaque année. Nous répondons à tous de façon individuelle en objectivant les situation et regardant ce qui se passe. Vous me dites qu’une plainte envers cette enseignante a été classée sans suite, faut-il pour autant continuer alors qu’un juge s’est prononcé? Il faut raison garder et replacer la priorité : les enfants et leur scolarisation.” Dans les précédents échanges entre le collectif des parents et l’académie, une “co-enseignante” a été nommée pour cette classe avec Mme X. Sur ce sujet, M Mauny précise : ” je nomme une enseignante supplémentaire momentanément dans cette école pour plusieurs raisons, le changement du lieu de travail d’une enseignante en situation de handicap, avec une rentrée bousculée par les actions et le comportement des parents. Pour retrouver une sérénité pour l’ensemble de l’équipe pédagogique et l’accueil des enfants, l’enseignante en question comme la directrice et les autres enseignants ont besoin de soutien.

L’enseignante n’a pas que des détracteurs

saussan ecole 1

Sur le devant de l’école ce matin, deux personnes sont venues pour soutenir Mme X. L’une a travaillé avec elle en enseignant l’occitan dans sa classe. L’autre a également travaillé avec elle en tant qu’éducatrice spécialisée, puis en tant que grand-mère de jumeaux scolarisés dans sa classe. Leur discours montre que Mme X est une très bonne enseignante. Janine ainsi précise : “j’ai remarqué que c’était une personne très empathique avec les élèves avec une méthode pédagogique très fiable lorsque j’ai travaillé avec elle. Mes petits enfants eux l’ont eu au CP. Elle leur a appris à lire avec une méthode adaptée qui leur correspondait, ils étaient heureux dans cette classe. Je suis catastrophée par ce qu’il se passe actuellement, ce qui est dit est entièrement faux, ce sont des mensonges, un coup monté à partir d’une jalousie et ça c’est terrible“. Mme Guillhaumon, habitante de Cournonterral est intervenue pendant des années dans les classes de cette maîtresse. Pour sa part, elle “n’a jamais constaté quoique ce soit d’agressif ou d’inhumain envers les enfants. Je n’ai vu que de la bienveillance. J’ai assisté à la mise en place de ce que l’on peut définir comme une ‘cabale’ , un malentendu entre la maîtresse et son Avs et qui a incité les parents à l’extérieur de l’école sur des fausses rumeurs. Tout cela est non justifié sur des propos non vérifiés. Je suis sidérée de la proportion que cela prend. Je n’ai que des compliments à faire sur sa méthode que j’ai vérifié pendant des années. Il faut essayer avant de propager de fausses rumeurs. C’est très grave“.

Le collectif de parents en veut au rectorat

saussan ecole 3

Charline, membre du collectif des parents revient sur la rencontre avec le rectorat d’hier : “nous avons été reçu hier par une délégation. Nous ne sommes pas satisfaits de la réponse apportée, à savoir une co-enseignante pour surveiller l’enseignante défaillante, pour reprendre leurs termes. Lorsqu’on leur a parlé de la sécurité de nos enfants, ils ont reconnu que cette personne faisait partie du ‘pourcentage de personnel qui dysfonctionne à l’éducation nationale’ et qu’ils lui avaient donné des recommandations.” La mobilisation de ce vendredi matin était encore forte, soutenue toujours par M le Maire, Joël Véra. Le collectif de parents avait à disposition de la presse le ‘dossier de signalements’ “puisque le rectorat ne veut pas en parler, nous vous le montrons, nous le diffusons puisqu’il montre en effet la récurrence des faits. Ces éléments sont rapportés par une équipe enseignante, des professionnels et plus seulement des parents. Nous allons continuer la mobilisation puisque le rectorat joue la montre et pense que la semaine prochaine on va remettre nos enfants. Notre demande reste inchangée, nous ne remettrons pas nos enfants tant que l’enseignante restera là.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.