Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SÉCURITÉ ROUTIERE - Les radars tombent les uns après les autres !

Nous faisons déjà le constat dans notre édition du 9 novembre. Les radars du…

Nous faisons déjà le constat dans notre édition du 9 novembre. Les radars du département font l'objet de nombreuses dégradations. L'anniversaire du mouvement des gilets jaunes n'a semble t-il rien arrangé.

À Balaruc sur la route de Sète, Coursan ou encore à Montady route de Capestang, les radars sont tombés les uns après les autres.

Officiellement, les radars sont situés à des endroits stratégiques pour dissuader les automobilistes de rouler vite. Mais manifestement, la crise sociale et le passage de 90 à 80 km/h sur les routes départementales motivent certains à manifester leur colère sur ces dispositifs qualifiés par certains de “machines à fric”.

Des incendies… et des dégradations

Un peu partout en France, les radars, s'ils ne sont pas incendiés, sont dégradés de différentes façons afin qu'ils ne puissent plus flasher les automobilistes.

L'Hérault n'échappe à la règle et c'est ainsi que les radars de Montpellier, Béziers, Pouzolles, Roujan, Pézenas, Saint Thibery, Servian et Vias sont neutralisés suite à des dégradations diverses. 

Quelles sont les sanctions encourues par les auteurs de dégradations de radars ?

La dégradation de radar est un délit qui relève des articles 322-1 et article 322-2 du code pénal. Elle entraîne donc une inscription au casier judiciaire, ce qui peut fortement compliquer la vie de la personne condamnée.

  • Pour avoir affiché des autocollants, fait des graffitis, occulté ou bâché les vitres d'un radar : l'auteur des dégradations risque jusqu’à 15 000 euros d’amende et une peine d’intérêt général ;
  • Pour avoir détruit ou endommagé un radar (incendie, vol, explosion) : l'auteur des dégradations risque jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement.
  • Si l'action a été menée par un groupe de personne, ou un individu masqué, la peine est encore plus lourde : jusqu’à 100 000 euros d’amende et 7 ans d’emprisonnement.

Quel est le coût de réparation d'un radar ?

Le coût de réparation d'un radar dépend de l'importance des dégradations. Aussi, il peut varier entre 500 euros pour une vitre cassée sur un radar à 200 000 euros pour le remplacement intégral d'un radar de dernière génération.

Comment sont financées les réparations des radars ?

Le financement du déploiement et de la maintenance des systèmes automatiques de contrôle et de sanction provient du produit des recettes des amendes radars.

À noter

Par sa présence 24h sur 24, le radar sauve des vies en dissuadant les usagers de commettre des excès de vitesse. La vitesse excessive ou inadaptée est responsable d'un accident mortel sur trois. La vitesse a également une incidence importante sur la gravité des accidents.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.