Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SETE - Conseil Municipal du 19 juin 2019 : Délibération n°14, Budget Principal Ville, approbation du CG et CA

Pas de surprise sur le CA de cette année 2018Il confirme, hélas, ce que…

Pas de surprise sur le CA de cette année 2018

Il confirme, hélas, ce que nous avions annoncé lors du DOB (débat d’orientation budgétaire) et de la présentation budgétaire 2018.

Par exemple, sur la partie investissement et tout particulièrement, des dépenses d’équipement :

Avec des crédits ouverts à hauteur de 21 822 M€ sur un budget prévisionnel d’investissement, présenté en augmentation sur 2017, affichant ainsi des ambitions de réalisations à la hausse, le compte administratif qui ce soir nous est présenté, affiche un réalisé de 13 800 M€, sur les 21 822 M€ prévus. Soit 63% de réalisé,  c’est donc moins qu’en 2017 (chiffres 2017 :16 833 M€ budgétisés pour 14 219 M€ réalisés – 84%).

4 751 M€, c’est le montant des crédits annulés, soit près d’un quart par rapport aux crédits inscrits au BP. C’est juste énorme !!!!  Et même si vous avez du ajouter au BS 2019, une petite augmentation liée aux interventions incessantes sur la faiblesse des crédits de voirie,    cela confirme, une fois de plus, l’insincérité des prévisions budgétaires en investissement, au regard du budget prévisionnel de la ville que vous avez voté en 2018.

Sur le budget de fonctionnement :

La baisse des charges à caractère général : – 3.31%, et la baisse des charges de personnel :  – 4.45 %  sont obtenues au prix d’un transfert massif sur l’agglo, d’une réduction des embauches statutaires, d’une progression de la précarité et des conditions de travail dégradées des personnels dont on parle peu en termes de bilan, qui n’est pas sans conséquences sur la qualité de service public. Enfin, il y a  la privatisation des services qui se poursuit, au bout du bout, c’est le service public qui se réduit.  Emmanuel Macron affiche clairement son ambition de réduire les politiques publiques, et vous êtes tout à fait dans son tempo. Rien d’étonnant à l’acte d’allégeance que vous venez d’afficher en faveur du président des riches….

Pour les recettes :

La fiscalité représente 74.6% des recettes réelles avec un montant de 65M€, marqués par le maintien à un haut niveau de la TH et par la baisse du FB qui est loin de compenser les augmentations successives opérées à la fois sur  la TH et sur le FB, depuis votre 1ère élection.

Je rappelle que le taux pour le FB a évolué de 34% à 46%, ramené aujourd’hui à 39.90 contre 29.23% pour les villes de même strate. Cette décision a fait le buzz à la télé. Sète a été citée comme étant la ville dont le FB a le plus baissé mais AUSSI, la ville qui a le plus augmenté les années précédentes, elle est même aujourd’hui sur le podium du trio de tête !

Je rappelle enfin que le FB n’impacte que les propriétaires alors que les autres prélèvements qui ont augmenté fortement impactent  toutes les familles et les habitants (c’est vrai pour les tarifs donnant accès aux équipements publics, aux activités municipales, c’est vrai aussi pour l’eau, le stationnement, les transports, les redevances diverses, les droits de mutation). C’est tout cela qui compense en partie la baisse du FB.

Ce qui est imparable dans l’analyse des équilibres financiers fondamentaux, c’est les ratios qui sont établis et produits chaque année par la direction générale des finances publiques.

Pour l’exercice 2017, dernier budget examiné:

les dépenses d’équipement, représentent 59.85% pour la ville de Sète, alors que le ratio est de 66.21% pour la moyenne des villes de même strate.

Pour le remboursement des emprunts, le ratio est de 37.06% pour Sète, alors qu’il est de 21.47% en moyenne pour les villes de même strate.

Pour l’encours de la dette, le ratio est de 96.70% pour Sète (et là c’est votre HERITAGE !!!), alors qu’il est de 69.61% en moyenne pour les villes de même strate.

Même avec la renégociation des emprunts que vous avez enfin en partie réalisée, on est loin du compte !

Enfin, pour la fiscalité directe locale, la direction générale des finances publiques rappelle que la TH pour la ville de Sète est au taux de 31.61% pour un taux à 19.95% pour la moyenne des villes de même strate et à 39.90% pour le FB alors qu’elle est de 23.10% pour la moyenne des villes de même strate.

Il est clair que la structure de vos budgets construit depuis des années ne permet pas de répondre aux besoins élémentaires et demandes de la population.

Le budget 2019 en cours d’exécution est de la même veine, et donnera les mêmes résultats.

C’est bien d’un changement profond de gestion de notre ville et du territoire dans les compétences exercées par l’agglo dont nous avons besoin, en construisant les choix budgétaires sur des dépenses utiles à la population, avec une reconquête, partout où cela est possible, des services publics, basés  sur les priorités écologiques et sociales, mettant en valeur nos atouts, aujourd’hui écrasés et étouffés par la spéculation et le béton.

Mais ça, c‘est une autre page qui reste à écrire, en attendant nous voterons contre ce compte administratif.

 

Véronique Calueba

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.