Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

SETE - FESTIVALS 2016 - L'offre plurielle renforce la dynamique de l'exception culturelle Sétoise

La dynamique Sétoise en matière de Culture confirme par les chiffres l’exception culturelle Sétoise  et la volonté manifeste du Sénateur maire François COMMEINHES de faire de sa Ville un des hauts lieux de la Grande région OCCITANIE dans ce domaine.  De trois festivals, il y a dix ans, à une douzaine en 2016, l’offre a évolué […]

La dynamique Sétoise en matière de Culture confirme par les chiffres l’exception culturelle Sétoise  et la volonté manifeste du Sénateur maire François COMMEINHES de faire de sa Ville un des hauts lieux de la Grande région OCCITANIE dans ce domaine. 

De trois festivals, il y a dix ans, à une douzaine en 2016, l’offre a évolué en se diversifiant afin d’attirer un public toujours plus nombreux. L’offre culturelle étoffée, c’est une offre qualitative plus variée, un attrait touristique renforcé et au final toute une économie locale qui est touchée. Après le port de commerce, le port de pêche et les activités industrielles de la ville, Sète sait mettre à profit son maillage associatif et culturel pour promouvoir la cité extramuros.

C’est en compagnie de quelques uns qui portent haut l’image culturelle de la ville que  François COMMEINHES présentait  ce Mardi 30 Aout le  bilan de cette saison. Ainsi , José BEL pour Fiest’à Sète, Louis MARTINEZ pour Jazz à Sète, Laurent MESGUISH pour le Sun Sète Festival, Chrystel LABASOR  pour le K-Live, Eiliel JOUGLA  pour le Demi-Festival, Valérie LAQUITTANT pour ImageSingulières et Cap au Large ont présenté tour à tour le bilan plus qu’encourageant de cette dynamique culturelle .

Dans  un contexte national difficile où l ‘inquiétude terroriste est omniprésente François COMMEINHES  a souligner que sa ville était  est à contre-courant de la morosité nationale où de nombreuses villes voient leur fréquentation  à la baisse et où plusieurs d’entre elles  ont préféré annuler leur manifestation.

Vous trouverez ci-dessous les données spécifiques détaillées pour chacun des festival Sétois accompagnées de la vidéo et de la synthèse de cette conférence de présentation.


20 clichés de cette présentation sont disponibles sur notre page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 
 


BILAN DE LA SAISON ESTIVALE

 

Sète, l’exception culturelle se confirme

  • Cette saison le confirme à nouveau : les festivals ont connu un franc succès malgré un contexte national particulièrement tendu.  Sète est à contre-courant alors que de nombreuses villes accusent depuis 2 ans des baisses de fréquentation et que plusieurs dizaine de festivals ont été supprimés en France.
  • Les 2 nouveaux festivals ont réalisé une belle 1ère édition et contribué au bouillonnement culturel de la ville.

Plusieurs raisons :

  • Une politique volontariste : il y avait 3 festivals en 2001. Il y en a une dizaine aujourd’hui. Nous avons sanctuarisé le budget Culture : Sète est la seule ville de la grande Région à avoir signé un pacte culturel avec l’Etat
  • Une programmation de grande qualité, audacieuse
  • L’accompagnement des porteurs de projets dans la diversité de leur démarche et la défense d’une culture plurielle et populaire

Les festivals ont fait le plein

La grande majorité des festivals a vu sa fréquentation augmenter cette saison

ImageSingulières, pour sa 8e édition, a à nouveau battu des records de fréquentation : 58 208 visiteurs cumulés, soit 2000 de plus que la précédente édition qui avait déjà fait exploser les compteurs.

Les chiffres à retenir : 12 expositions, 27 photographes, 110 bénévoles pour 19 jours de festival.

Jazz à Sète a totalisé 8220 entrées payantes sur 6 jours dont 4 soirées complètes. Le chiffre est un peu en deçà de celui de l’an dernier à cause de l’annulation d’une soirée. Beau succès avec de grands noms du jazz

Fernande tire également un très bon bilan avec 6170 entrées payantes sur 5 soirées (contre 3918 l’an dernier. Il faut y ajouter plus de 500 entrées pour la Soirée Y’a des copains

K-Live : Fréquentation en augmentation avec  2200 entrées payantes pour les 2 concerts (1500 l’an dernier) et 3000 visiteurs pour l’exposition (idem 2015)

Fiest’à Sète fait aussi un carton avec 28 000 entrées sur l’ensemble du festival (Sète et Bassin de Thau) contre 27 000 en 2015

Voix Vives bénéficie d’une excellente fréquentation : 63 000 visiteurs cumulés contre 59 000 en 2015.

Worldwide : 43 500 visiteurs cumulés sur les différents sites (plages, TDM, CRAC..), un peu moins qu’en 2015 du fait du choix de l’organisateur d’abandonner le site du St Christ

Parmi les nouveaux venus, les 3 soirées du Demi Festival se sont déroulées à guichet fermé. Les 4500 entrées payantes  se sont vendues en 7 minutes. Un record

La 1ère édition du Sun Sète festival  est prometteuse : 2700 visiteurs estimés (séances, conférences…). A noter aussi la présence de grands noms du cinéma

Cap au large a fait 2400 entrées

Le festival de BD : 2000 visiteurs

My life is a WE : 2500 entrées

Les festivals dépassent cette année la barre des 200 000 visiteurs (+ de 220 000)

Les musées  se portent bien

Il est trop tôt pour dresser un bilan car les expos sont en cours mais quelques chiffres :

Au MIAM, l’expo des Shadoks a réalisé pour l’instant 12 388 entrées

En juillet-août, l’espace Georges Brassens totalise 11674 entrées

Grand succès de la journée du 29 juillet dédiée aux 350 ans

Un programme mêlant histoire, culture, tradition a été concocté par la Ville pour cette journée spéciale. Le public a été au rendez-vous avec en point d’orgue, le spectacle du Groupe F qui a rassemblé 15 000 personnes.

Le tourisme tire son épingle du jeu

Depuis le début de l’année, les chiffres sont en légère augmentation/2015.  C’est plutôt satisfaisant eu égard au contexte national et aux chutes de fréquentation constatées dans un bon nombre de villes françaises.

Sur les 8 premiers mois (jusqu’au 28 août), l’OT a reçu 218 975 visiteurs (198 688 en 2015), soit + 10%. L’avant saison – avril et mai- a été plutôt maussade, les mois de juin et juillet plutôt bons et août similaire à l’an dernier.

Une Saint Louis dans la ferveur

Compte-tenu du contexte national, les mesures de sécurité ont été renforcées. La fête s’est déroulée dans une ambiance familiale et conviviale.

En journée, la fréquentation moyenne est estimée à 5000 visiteurs et  monte jusqu’à 15000 en soirée. Ce fut le cas notamment pour le spectacle du Groupe F du vendredi soir.

Sur la totalité de la fête, c’est environ 90 000 visiteurs que nous accueillons.

Le développement des tournages

Autre indicateur d’attractivité, le cinéma. L’année est radieuse pour le 7e art à Sète.

Au printemps, un tournage de Thierry Klifa avec un casting prestigieux (Deneuve, Kruger, Duvauchelle…). Depuis juillet, un grand réalisateur a posé ses caméras à Sète pour plusieurs mois : Abdellatif Kechiche. D’autres tournages et feuilletons sont annoncés d’ici la fin de l’année.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.