L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

SETE - François Liberti : Un rapport qui s’inscrit dans une évolution préoccupante

Un rapport qui s’inscrit dans une évolution préoccupante   1. Environnement économique international : Au mot à mot, c’est un copié/collé de ce qui a été présenté dans les autres collectivités provenant des mêmes sources OCDE. Dégradation des perspectives économiques 2019, 2020 et 2021 dont le facteur principal est mis au compte des conflits commerciaux, ce […]

Un rapport qui s’inscrit dans une évolution préoccupante

 

1. Environnement économique international :

Au mot à mot, c’est un copié/collé de ce qui a été présenté dans les autres collectivités provenant des mêmes sources OCDE.

Dégradation des perspectives économiques 2019, 2020 et 2021 dont le facteur principal est mis au compte des conflits commerciaux, ce qui est pour le moins erroné car ces conflits ne sont que la conséquence d’une mondialisation ultra-libérale, où les variables d’ajustement sont la valeur travail, la soumission à la rentabilité financière, à l’exigence de domination pas seulement économique, mais politique et territoriale, avec à la clef, l’accumulation des richesses entre les mains de quelques-uns au détriment du plus grand nombre. La seule chose qui progresse ce sont les inégalités et les sources de guerre qui jette des milliards d’êtres humains dans la misère et dans l’exode de masse.

L’ensemble de ce chapitre dresse une vision peu rassurante de l’avenir.

2. Sur le plan national :

Le rapport reprend toutes les contre-vérités, énoncées dans l’analyse de l’OCDE sur l’évolution positive du pouvoir d’achat, en oubliant la réforme de l’assurance chômage, la réforme des retraites, pour les marins, si cette réforme est mise en application, ceux-ci d’ici 2025, accuseront une perte sèche de 300 €, quelle que soit la catégorie. De plus, au lieu de partir à la retraite pour37.5 années de navigation, ils partiraient à partir de 43 ans de navigation.

Page 5 du rapport, une perle : “Nous noterons que cette évolution est exprimée en moyenne et que le gain de pouvoir est susceptible d’être inégalement réparti. En effet, la nature des mesures gouvernementales sur le pouvoir d’achat devraient profiter principalement aux ménages situés au-dessus du seuil de pauvreté” (4).

(4) Voir à cet égard INSEE « analyses » n° 49, octobre 2019. Pour rappel le seuil de pauvreté est fixé à 60 % du revenu médian pour une personne seule.

En effet, entre Pinault qui, avec des revenus augmentant de 21% en 2018 et le reste de la population, il n’y a pas photo !

 

3. Loi de finances 2020 :

– 3%  de DGF (Dotation Générale de Fonctionnement) pour les collectivités
Baisse des fonds de péréquation des ressources communales et intercommunales
Suppression annoncée de 50% des fonds sociaux destinés à l’aide aux familles pour l’activité scolaire
Réduction des crédits pour l’hôpital public etc…

Ce qui est grave : c’est la reconnaissance dans ce rapport, page 9, que la réforme territoriale en cours remet en cause l’autonomie financière des collectivités locales et territoriales. L’AMF (Association des Maires de France) a fait le constat que cette réforme est la fin de l’autonomie financière des collectivités. L’objectif : contraindre les collectivités à réduire les politiques publiques en les livrant à la loi du Marché.

Si le président de l’agglo considère que les réformes d’E. Macron vont dans le bon sens, ce rapport, à bien des égards, énonce le contraire.

C’est donc sur ces bases que vous élaborez le budget 2020 de l’agglo.

Les dépenses de fonctionnement augmentent fortement : personnel avec + 4.7% et charges de gestion courante à + 8.7%, c’est la conséquence des transferts pour une large part.

Les recettes de fonctionnement augmentent moins que les dépenses (- 3% DGF et baisse des péréquations).

L’évolution du stock de la dette, qui passe de 21.2% en 2018 à 56% en 2020 avec  une capacité de désendettement qui se réduit : 1.7% en 2018 pour 6.3% en 2020 – (source Budget Principal présenté en séance), ce n’est pas rien !!

Au bout du bout, dans un cadre de plus en plus contraint par la Réforme Territoriale en cours, les marges de manœuvres vont se réduire rapidement.

L’ensemble de ces prévisions budgétaires témoigne donc d’une évolution préoccupante car de plus en plus dépendante de choix politiques dont la réforme territoriale en cours n’a pas encore révélé toute l’ampleur des conséquences sur les collectivités, les politiques publiques et les populations sur le territoire.

 

 

François Liberti

Conseiller Communautaire

15/11/2019

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.