Sète : lancement du contrat d'engagement jeune

Reportage

Le 14 mars dernier, avaient lieu la présentation du dispositif Contrat d’Engagement Jeunes (CEJ) , s’inscrivant dans la lignée du plan « 1 jeune 1 solution », et la signature de CEJ avec des jeunes du bassin de Thau.

Cette présentation s’est déroulée au Domaine de Lazaret en présence notamment de Christine Lutigneaux directrice de l’agence Pôle Emploi de Sète, Laurence Magne, présidente de la MLIJ du Bassin de Thau, et Emmanuelle Darmon, Sous-Préfète, secrétaire générale adjointe de la préfecture de l’Hérault. Il s’agissait de présenter ce nouveau process de recrutement, et de mettre des visages sur les premiers bénéficiaires.

Qu’est-ce que je CEJ ?

Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus (ou 29 ans révolus lorsqu’ils disposent d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), qui ne sont pas étudiants, ne suivent pas une formation et présentent des difficultés d’accès à l’emploi durable. En vigueur à compter du 1er mars 2022, le Contrat d’Engagement Jeune propose à ces jeunes un accompagnement individuel et intensif profondément renouvelé, dans un cadre exigeant, avec un objectif d’entrée plus rapide et durable dans l’emploi. Il remplace la Garantie jeunes. Il est mis en œuvre par Pôle emploi et les missions locales.

C’est un parcours entièrement personnalisé qui peut durer de 6 à 12 mois pour les jeunes en fonction de leur profil, avec l’objectif de les aider à définir leur projet professionnel et à trouver un emploi. Quand un jeune signe son contrat, il bénéficie de :

  • Un accompagnement par un conseiller dédié qui le suit tout au long de son parcours et jusqu’à ce qu’il accède à un emploi durable;
  • Un programme intensif de 15 à 20 heures par semaine composé de différents types d’activités;
  • Une allocation pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois en fonction de ses ressources et sous condition de respecter ses engagements

Une réussite et un challenge collectif

Pour Emmanuelle Darmon, qui a ouvert la présentation, ” ce nouveau dispositif en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes s’inscrit dans la continuité du plan “1 jeune, 1 solution”. Les résultats de cette initiative lancé en 2020 sont impressionnants et très largement imputables à la mise en œuvre de ce plan: sur le département de l’Hérault, le plan ‘1 jeune une solution’ a bénéficié à plus de 40 000 jeunes, dont la moitié ont été embauché grâce à l’aide à l’embauche d’alternants, l’autre moitié embauchée grâce à l’aide à l’embauche des jeunes en contrats aidés. Au total, cela représente 185 M€ que l’Etat a investi dans le département de l’Hérault pour ce plan. Depuis ce 1er mars, le CEJ se substitue à la Garantie jeune, dont plus de 7 000 jeunes avaient déjà bénéficié. Dès cette année 2022, plus de 7 000 nouveaux jeunes devraient intégrer ce dispositif.

Laurence Magne, présidente de la MLIJ du Bassin de Thau, a expliqué “c’est très exaltant de lancer un nouveau dispositif devant tant de monde. Depuis 2016, date de la mise en place de la Garantie Jeune sur notre territoire, nous avons vu 1 750 entrées dans ce dispositif. En 2021, nous sommes passés de 300 à 615 jeunes. L’ancien dispositif avait fait ses preuves. Le CEJ va bousculer l’organisation et les pratiques de la Mission Locale et va nécessité des adaptations pour nous. Nous avons choisi de saisir cela comme une opportunité. Nous allons voir comment y adapter nos objectifs prioritaires : adapter les profils des jeunes aux demandes d’emploi local, mais de travailler également sur l’épanouissement du jeune. Nous appréhendons avec sérénité nos nouveaux objectifs. Je me réjouis de plus de la collaboration quotidienne et active que nous avons su créer avec Pole Emploi, ainsi que les nombreux partenariats signés ces derniers mois avec de nombreuses entreprises du territoire. Nous voyons avec beaucoup d’enthousiasme cette ‘petite’ compétition que vont se livrer les équipes de Pole Emploi et de la Mission Locale autour de ce CEJ, car cela sera la complémentarité qui jouera.

Pour Christine Lutigneaux, directrice de l’agence Pôle Emploi de Sète, “nous avons travaillé ensemble pour définir et présenter nos offres de services, en avoir une connaissance respective, comme nous le faisons depuis longtemps, nos équipes se connaissent. L’objectif est d’utiliser l’ensemble de ces offres en complémentarité. Il y a des temps individuels, des temps collectifs. Ce qui est important aussi c’est la relation avec l’entreprise. 3 conseillers à Pôle Emploi Sète œuvrent sur ce sujet. Notre complémentarité s’intensifie.”

Plusieurs jeunes, accompagnés par le Mission Locale d’Insertion Jeunes du Bassin de Thau ou par les services de Pôle Emploi de Sète ont signé leurs contrats, en présence de plusieurs chefs d’entreprises très impliqués et intéressés par cette démarche :

Une application mobile

Cette application est disponible pour tous les jeunes accompagnés et permet de faciliter les échanges avec leur référent ainsi que le suivi de leur parcours. Elle doit leur permettre également de gagner en autonomie, de respecter leurs engagements, mais aussi de les aider à rester motivés. Les fonctionnalités sont pragmatiques: un espace personnalisé, une messagerie de conversation, un agenda partagé, un accès à son CEJ, une estimation de son montant d’allocation, un accès à des offres d’alternance ou de stages et des aides et un moteur de recherche d’offres d’emplois.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.