Sète : Nissrine Seffar expose au 4 A 4 au Musée Paul Valéry

Reportage

Ce rendez-vous est proposé tous les deux ans. L’évènement 4 A 4 réunit quatre expositions individuelles consacrées simultanément à quatre artistes sans aucune thématique commune. Présentation de l'un des quatre, artistes : Nissrine Seffar.

Nissrine vit et travaille en France depuis 2011. Profondément marquée par le « Printemps arabe », elle travaille depuis sur les lieux qui conservent la trace du passage du mal comme Guernica, Oradour-sur-Glane, le camp de Rivesaltes… Nissrine Seffar fait plus que rencontrer des lieux, elle enquête, recense et questionne le vécu, l’exil, l’errance, les cicatrices et se sert d’empreintes directement effectuées sur le sol marqué par la douleur.

Une sensibilité extrême

Pour l’artiste, « je me suis intéressée à Guernica, car c’est la première ville qui a été bombardée. Toute une population a subi les bombes. Ce que j’ai vécu là-bas, et une des choses qui m’a marqué, c’est cet arbre, à moitié brûlé, où tous se réunissaient chaque jour. Cet arbre est pour moi le symbole même de cette histoire. Tout mon travail était autour de cet arbre, comme si je lui redonnais vie. J’y ai ajouté des moulages de plâtre, comme une réparation, des pansements. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.