SETE - Stop aux transport d'animaux vivants par cargos

Samedi 26 septembre, des militants pour le respect des animaux se sont rassemblés à…

Samedi 26 septembre, des militants pour le respect des animaux se sont rassemblés à l'entrée du port de Sète pour dénoncer le transport par voie maritime d'animaux vivants.

Début septembre, Elise Lucet, dans un Envoyé Spécial, avait dénoncé le calvaire des animaux transportés par bateaux depuis Sète, révélant un manque flagrant de considération des animaux transportés.

Après de longues heures de route dans des bétaillères, ils sont chargés directement dans de vieux cargos pour plusieurs jours de traversée. 

En redifusion en ce moment, un nouveau reportage enquête d'Arte montre le scandale du transport d'animaux vers l'Orient.

Considérés comme des déchets de l'industrie laitière, les veaux français et européens sont vendus à bas prix et subissent les pires conditions de transport et d'abattage. 

Alors qu'un hangar neuf existe au port de Sète pour permettre aux animaux de se reposer, de manger et de boire, ce dernier n'est pas ou peu utilisé par les transporteurs en raison du surcoût que cela impliquerait. 

Le “bien être animal” n'existe pas dans la législation maritime : pas de vétérinaire à bord, pas de soins si un animal est blessé. “Les mots du capitaine sont la loi”.

Ce type de transport vers l'Afrique du Nord et le Moyen Orient est caractéristique du peu de considération (hors financière) que certains éleveurs et transporteurs ont pour leur “marchandise” vivante. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.