SUCCESSION CHEZ LES HALLYDAY : Et si Laeticia n'avait pas été là ?

 Johnny Hallyday avait prévenu son entourage : "A ma mort, Laeticia va se prendre des seaux de merde…

 

Johnny Hallyday avait prévenu son entourage : “A ma mort, Laeticia va se prendre des seaux de merde dans la gueule ». Il ne croyait pas si bien dire.

En cause, le dernier testament pris par le rockeur qui a confié « l'ensemble de son patri­moine et l'ensemble de ses droits d'artiste »à Laeti­cia Hally­day, en vertu de la loi cali­for­nienne, état où sont résidents le Taulier, son épouse et Jade et Joy depuis qu'ils vivent à Los Angeles. 

Mais dans un commu­niqué du 12 février, Laura Smet fait savoir qu'elle allait contes­ter le testa­ment de son père Johnny Hally­day, qui « contre­vient mani­fes­te­ment aux exigences du droit français » précisent ses avocats.

Est ce à la loi californienne ou française de s'appliquer ? Le lieu de résidence officiel du chanteur aura certainement son importance et il revient désormais à la Justice de le déterminer avec précision.

En attendant, deux clans s'affrontent et la presse people s'en fait les choux gras.

Mais de quoi parle t-on au juste ?   

Tout d’abord, il faut se souvenir de l’état financier de Johnny Hallyday au moment de sa rencontre avec Laeticia Boudou.

Johnny sait chanter mais il ne sait pas compter !

Comme le précise le journal boulevard voltaire, Johnny, comme toute bonne rockstar qui se respecte  est un panier percé, désorganisé, endetté jusqu’au cou.  Son beau père, en homme d'affaires avisé s'en était vite aperçu. Il disait de lui : “Johnny sait chanter mais il ne sait pas compter !”

En fait, l'idole des jeunes dépense sans compter, et un noyau de bringueurs autour de lui en profite. En délicatesse  avec le fisc, c'est au final sa maison de disque qui règle les ardoises. Concrètement, Lorsque Johnny rencontre Laeticia, il est criblé de dettes et vit à crédit que lui accorde sa maison de disque Universal.

Le grand ménage 

Assez rapidement, la famille de Laeticia va mettre le nez dans l'engrenage financier du rockeur et faire le tri dans ses relations. A commencer par la maison de disque historique de johnny :

Dans un article de Libé­ra­tion publié en 2005, André Boudou expliquait « Si votre fille se mariait avec un type qui se fait escroquer, vous ne feriez rien ? Oui, j'ai un rôle dans sa vie. Je le fais parce que c'est ma famille », se justi­fiait-il.

Une fois les contrats renégociés, Laeticia et son entourage feront également le tri dans l'entourage du rockeur, mettant à distance les piques assiettes et les perturbateurs l'entraînant dans des sorties nocturnes alcoolisées et peu reluisantes.

Avec Laeticia, Johnny change de vie et assainit ses finances

Dans ses vingt dernières années, Johnny opérera un changement radical dans son hygiène et mode de vie. Fini l'ivresse des sorties, l'argent jeté par les fenêtres et la vie à crédit. Place à une vie familiale apaisée dont il a toujours rêvé. Avec Laeticia et ses 2 petites filles, il goûte et s'épanouit dans une nouvelle vie, plus stable et structurée.

Surnommée “Mamie Rock”, la grand-mère paternelle de Laeticia Hallyday vivait également aux côtés du couple et des deux petites filles depuis depuis la mort de son mari Henri en 2010, quittant ainsi le département de l'Hérault où elle résidait pour les suivre à Saint-Barth, Gstaad ou encore Los Angeles. Un cocon familial qui aura permis au chanteur de vivre de manière saine et équilibrée. 

Oh, Optic deux mi-i-ille….

Impossible d'oublier les publicités Optic 2000 mettant en scène Laeticia et Johnny Hallyday. Derrière ces spots, une personne : André Boudou auquel il faut attribué le contrat signé par son gendre avec le lunetier pour l'avoir amené sur le rallye de Tunisie en 2001, où se sont noués les premiers contacts avec l'opticien, sponsor de l'épreuve.

Un contrat de 300 000 à 1 million d'euros par an pendant 11 ans

Johnny est allé jusqu’à composer et à chanter le générique d’Optic 2000, le thème musical du slogan « Oh, Optic deux mi-i-ille », va faire fureur. Grâce à ce contrat, le chanteur, bientôt rejoint par sa femme Laeticia sur les écrans, touchera de 300.000 à 1 million d’euros par an, selon ses prestations. Le chiffre d’affaires de l’opticien, lui, montera en flèche et deviendra le premier réseau d'opticiens sous enseigne en France.

En 2012, Optic 2000 choisit de repositionner ses campagnes de publicité sur des valeurs d’engagement et de solidarité. “Johnny était parti dans une autre direction, plus people, entre Gstaad à Los Angeles. Nous avons choisi de mettre fin à notre collaboration, tout simplement », raconte Yves Guénin, le patron d'optic 2000.

Un patrimoine construit essentiellement les 20 dernières années

Et aujourd'hui si héritage il y a, c'est peut être grâce à ce changement de vie. “S’il y a un héritage, c’est uniquement, entièrement, parfaitement celui du couple Boudou-Smet, le résultat de leur travail commun, prétendre l’inverse, c’est nier la réalité chiffrée, historique ” précise boulevard voltaire.

Jean Claude Camus rappèle qu'on “n'imposait rien” à la star.

Interrogé par la chaîne belgo-luxembourgeoise, RTL-TVI, Jean-Claude Camus, l'ancien producteur de Johnny, a pour sa part rappelé qu'on “n'imposait rien” à la star. “Bien des années avant qu'il disparaisse quand j'étais encore en charge de sa carrière, un jour je lui ai posé la question je lui ai dit 'Johnny tu crois pas que ça serait bien de faire une fondation pour gérer ton image si un jour il t'arrivait quelque chose?', 'je ne veux pas de fondation ça sera Laeticia' (a répondu Johnny), voilà point“, a-t-il raconté.

Une première audience en référé a été fixée au 15 mars devant le tribunal de Nanterre.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.