TAMARISSIERE - Massacre de cochons d'Inde et de lapins au sanctuaire la Ferme de Doudou

Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 janvier 2017, un ou plusieurs…

Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 janvier 2017, un ou plusieurs individus ont pénètré dans le Sanctuaire la FERME DE DOUDOU, route de la Tamarissière.

Ils ont cassé les enclos pour torturer et tuer des cochons d’inde et des lapins.

Ces malheureuses bêtes ont vécu un enfer!

Elles ont été attrapées par les poils et jetées comme  de vulgaires balles de tennis, leur brisant la nuque.

Rosalie, cochon d’Inde femelle, une rescapée a été retrouvée avec des poils arrachés ( voir photo ci-jointe)

Les oies, les poules et les canards ont pas été épargnés

Les corps de ses petits animaux ont été amenés chez le vétérinaire pour une autopsie.

 https://www.facebook.com/lafermededoudou/

L’association « La ferme de doudou » en AGDE n’est pas une ferme comme les autres. C’est un sanctuaire pour les nouveaux animaux de compagnie que l’on nomme « NAC ». Unique dans l’Hérault elle a vu le jour en Janvier 2014. Sa présidente Andrée a mis à sa disposition son habitation personnelle et son temps au profit de ces animaux oubliés du grand public. Un oasis de transition pour leur réconfort, le temps de leur trouver une famille pour la vie.

Reconnue d'intérêt générales

De nos jours, nous assistons à une forte augmentation des abandons pour les cochons d’inde, les lapins, les furets et autres rongeurs. Personne n’y échappe !! La société de consommation n’épargne personne.

La plupart de ces animaux sont encore très mal connus du grand public et certaines personnes, mal renseignées sont parfois surprises et/ou déçues de leur comportement par manque de connaissance et d’information mais pas seulement. Beaucoup trop de gens achètent ces animaux sans connaître leur mode de vie, leur alimentation, leurs besoins, et leur mauvais maintient en captivité en ont fait des animaux malheureux, parfois agressifs, générant également de graves problèmes sanitaires de malnutrition ou de manquement à des soins élémentaires. 

Notre but est donc de recueillir ces animaux abandonnés trop souvent oubliés, mais dans la mesure de place disponible;

Quand ils arrivent chez nous ils sont placés dans notre sanctuaire en plusieurs étapes : l’observation, l’installation, la socialisation puis placés en semi liberté selon les affinités, leur sexe, leur besoin, en attendant de trouver un foyer chaleureux et responsable définitif.

Tous les animaux sont suivis au cours de leur séjour si cela se révèle nécessaire, par des soins vétérinaires. 

Les animaux de basses cour à plume ne sont pas adoptables, ils passent une vie paisible dans notre oasis de liberté

Seuls les animaux dites NACS notamment cochons d'inde, lapins, furets et autres rongeurs sont proposés à l'adoption

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.