Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Tourisme et commerce : Redresser la barre par Dominique ANTONMATTEI

Tourisme et commerce : redresser la barre Le tourisme est l’activité qui fournit le plus d’emplois aux Agathois. Notre ville a des qualités naturelles exceptionnelles. Pourtant, contrairement aux stations balnéaires voisines, sa fréquentation touristique décline. Il faut l’admettre, Agde n’a pas une bonne image.   Sa réputation est liée à celle du village que l’on ne […]

Tourisme et commerce : redresser la barre

Le tourisme est l’activité qui fournit le plus d’emplois aux Agathois. Notre ville a des qualités naturelles exceptionnelles. Pourtant, contrairement aux stations balnéaires voisines, sa fréquentation touristique décline. Il faut l’admettre, Agde n’a pas une bonne image.   Sa réputation est liée à celle du village que l’on ne devrait plus désigner comme « naturiste », puisque la  Fédération Naturiste de France lui a retiré son label.  Plus personne en France n’ignore les dérives que connaît ce lieu et le plus souvent notre cité est, dans l’esprit des touristes potentiels, malheureusement réduite à cette image sulfureuse. A cela s’ajoutent les constats que sont amenés à faire ceux qui se sont déplacés jusqu’à nous : la ville est sale, la législation sur le bruit n’y est pas respectée, les incivilités sont fréquentes et la délinquance s’y développe. Le commerce à Agde connaît de grandes difficultés, dues en partie à une implantation excessive des grandes surfaces ces dernières années. Beaucoup de commerces font l’objet de tentatives systématique de racket ! Tout cela est la conséquence du laxisme de la municipalité actuelle.

Ø Je veux être élue, avec mon équipe, pour redresser notre ville et la faire connaître pour ce qu’elle est. Agde ne doit plus être un archipel divisé.  Agde est une cité riche de sa variété : ses nombreuses plages, son volcan, le fleuve, le canal du midi, un passé prestigieux, un port de plaisance, la pêche aussi…

Ø D‘abord je veux faire respecter la loi républicaine. C’est en la faisant appliquer qu’on pourra faire baisser la délinquance. Les lois existent pour faire cesser les nuisances sonores, pour lutter contre les vols et les saccages. Je veux qu’elles s’appliquent. Et dans toute notre commune.  Il faut en finir avec la division, la séparation des lieux et des habitants. Tous les citoyens doivent se sentir en sécurité et protégés par la loi sur notre commune, qu’ils soient Agathois ou simples visiteurs.

Ø Pour relancer le tourisme, je veux prendre des mesures qui amélioreront aussi la vie des Agathois. Le tourisme doit être géré en  pensant à tous ses impacts sur la vie des Agathois. Il faut donner la priorité à la qualité des services offerts. 

Les touristes et tout particulièrement la clientèle étrangère se plaignent souvent des défauts de l’accueil à Agde. Contrairement aux dires de la municipalité, l’office du tourisme  n’a pas assez de personnels parlant couramment les langues étrangères et surtout pour répondre au téléphone. Autre fait incroyable, l’office du tourisme n’accepte pas les paiements par carte bancaire. Pire encore, car contraire aux règles de comptabilité publique, les places de certains spectacles doivent être payées en liquide ou avec des chèques à l’ordre de particuliers. Les règles de comptabilité sont là pour empêcher les dérives, je veux qu’on les respecte.  

Autre sujet de plaintes, la signalisation des sites touristiques est mal faite, certains sites intéressants sont presque tout le temps fermés (la glacière par exemple).  Et les abords du canal du Midi ! Tout Agathois  qui a tenté de s’y promener en revient désespéré de l’état lamentable dans lequel il se trouve. Des squats, des déchets… On ne peut pas laisser périr notre patrimoine sans agir contre ceux qui s’en désintéressent !  C’est notre richesse ! Celle qui doit nous permettre de vivre et de travailler dans notre ville !

La circulation de notre ville est aussi une source de souci pour les Agathois. Les transports en communs sont défectueux, surtout le dimanche et les jours fériés où affluent pourtant nombre de touristes. Et en été, les embouteillages sont permanents. 

Ø  Je veux mettre en place des mesures qui vont transformer notre cité et améliorer la fréquentation touristique. Je pense que le rétablissement de la bonne réputation de notre ville va nécessiter un travail de communication de longue haleine. Et sur tous les fronts. Le slogan « archipel de vie » doit disparaître, la ville doit retrouver une unité et son emblème doit être plus proche de ce que sont les Agathois.

Ø  Je propose aux professionnels du tourisme de collaborer  avec la municipalité à la création d’une charte et d’un label de qualité dont la municipalité s’engage à faire la promotion

Ø  Et que l’on me comprenne bien, j’entends que les choses soient réellement mises en place et qu’elles améliorent la qualité du service et de l’accueil des citoyens et touristes dans notre cité. Nous l’avons tous constaté, à côté d’établissements de qualité correcte, se sont installées des gargotes qui ne respectent aucune règle d’hygiène, qui ne déclarent pas leur personnel qu’elles paient,  pour certaines, 5 euros de l’heure, deux fois moins que le SMIC… Pas étonnant que la qualité du service laisse à désirer ! La municipalité actuelle a bien élaboré une charte de qualité, mais elle est restée lettre morte, clientélisme oblige ! 

Ø  Je  propose également, la création, en collaboration avec les professionnels, d’une carte « Pass pour Agde », vendue à l’office du tourisme à un prix raisonnable aux touristes. Elle offrira des accès à des lieux de culture ou de distraction à des tarifs préférentiels, des accès aux transports en commun. Elle permettrait de surcroît de récolter la taxe de séjour. 

Ø  Il faut mettre en place un nouveau plan de circulation pour la période estivale. Cela se fera en concertation avec les Agathois qui connaissent ces problèmes. Nous pouvons avancer  plusieurs pistes : permettre à la circulation automobile de sortir d’Agde sur le côté nord de la ville sans passer par le pont des maréchaux ; adapter les transports en commun aux vrais besoins de la population ; et enfin, développer le transport des personnes par la voie maritime et par l’Hérault. 

Ø  Enfin, le commerce dans les secteurs les plus négligés par la municipalité actuelle (centre-ville, rue de la flânerie, rue de la Hune au Cap, etc.) fera l’objet d’un soutien particulier.  Il faut harmoniser les dates de marchés, privilégier des marchés artisanaux de qualité. Nous devons nous inspirer des réussites des communes voisines Marseillan ou Pézénas. Notre cité peut acquérir le même rayonnement. 

Dans ces secteurs économiques si importants dans notre ville, le redressement est possible, c’est une question de volonté et de travail. Je le conduirai, avec mon équipe, si vous m’accordez votre confiance !

                                               Dominique ANTONMATTEI

Candidate à la mairie d’Agde, liste Agissons pour Agde

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.