Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Un député qui nous coûte cher par Gilles D'ETTORE

Un député qui nous coûte cher Le député socialiste Sébastien Denaja a présenté récemment par voie de presse le bilan de son action parlementaire. Se limitant à évoquer des dossiers sur lesquels son intervention aurait été déterminante, ce qui reste à démontrer, il oublie de souligner que depuis un an il vote, en bon apparatchik […]

Un député qui nous coûte cher

Le député socialiste Sébastien Denaja a présenté récemment par voie de presse le bilan de son action parlementaire.

Se limitant à évoquer des dossiers sur lesquels son intervention aurait été déterminante, ce qui reste à démontrer, il oublie de souligner que depuis un an il vote, en bon apparatchik qu’il est, l’ensemble des lois élaborées par le gouvernement de François Hollande, lois qui mettent la France à genoux, et qui ont des conséquences directes et dramatiques pour une ville comme la nôtre.

Ce fut tout particulièrement le cas avec la loi Duflot et son quota de 25% de logements sociaux imposé indifféremment aux communes et dont la mise en œuvre nécessiterait, sur Agde, la construction inenvisageable de 2 800 logements sociaux sauf à payer à l’Etat 550 000 euros de taxe supplémentaire par an.

C’est également le cas avec l’adoption de la taxe foncière sur les ports qui représente une ponction annuelle d’1 million sur le budget de la Sodéal.

C’est enfin le cas avec la réforme des rythmes scolaires qui va coûter aux Agathois 400 000 euros de dépenses à prélever sur le budget de la commune alors qu’aucun parent n’appelait de ses vœux un tel chamboulement qui ne présente pour leurs enfants aucun bénéfice attesté.

Voilà un bilan qui commence à nous coûter cher alors que sur ces trois dossiers, jamais le député socialiste n’a consulté le Maire et encore moins la population agathoise. Il a, par idéologie, entériné ces lois qui constituent une insulte au principe constitutionnel de libre administration des communes. Monsieur Denaja est, à cet égard, quelque peu mal venu de venir jouer les susceptibles en évoquant le respect qui lui est dû quand il fait à ce point fi de l’avis des élus locaux. Je rappelle pour l’anecdote, mais elle est significative, que si lors de l’inauguration de l’EHPAD Laurent Antoine, il a été abondamment sifflé par le public présent, c’est après qu’il ait confondu, avec une maladresse bien peu républicaine, l’hommage unanime rendu à un homme et meeting politique.

Sur les dossiers proprement agathois, son bilan s’apparente au néant y compris sur les urgences hospitalières, où il n’a aucunement obtenu satisfaction, alors que sous mon mandat de député nous avions accompli 95% du travail avec de multiples réalisations (nouvel hôpital, trois maisons de retraite, centre de dialyse et scanner).

Concernant ses amitiés locales, il rappelle qu’il soutient prioritairement ses amis socialistes et plus particulièrement Fabrice Mur. Ce qui est logique puisque ce dernier, qui fût son directeur de campagne, a toujours été à ses côtés pour défendre François Hollande et son gouvernement auxquels il n’a, depuis un an et demi, jamais rien trouvé à redire.

Quant à la formule de Monsieur Denaja sur ceux qui sont «là pour se servir et pas pour servir», sans doute fait-il allusion à l’un de ses autres amis socialistes Jérôme Cahuzac.

Gilles D’Ettore

Maire d’Agde

                                              

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.