Un hibou grand-duc factice pour éloigner les pigeons du centre-ville de Bessan

Avec sa tête rotative et ses yeux réfléchissants, le hibou grand-duc factice est, à l’origine, un système astucieux et décoratif pour lutter contre les nuisances visuelles et olfactives des oiseaux marins sur le littoral.

André Albertos, élu chargé de la propreté, ayant eu l’écho d’une efficience reconnue en bord de mer face aux goélands, a eu l’idée d’utiliser le système à d’autres fins.

Les grand-duc sur les toits bessanais

En effet, comme tous les centres-villes, Bessan est régulièrement affecté par la prolifération des pigeons et, surtout, des fientes désagréables retrouvées au sol de certaines rues ou quartiers. Et pourquoi pas essayer la productivité du grand-duc sur les toits bessanais ? C’est chose faites avec l’installation récente de deux hiboux, avec l’espoir que l’effaroucheur de bord de mer soit efficace contre les pigeons.  

Interdiction de nourrir les volatiles

Une occasion supplémentaire pour la municipalité de rappeler les obligations des propriétaires de maisons inhabitées en centre-ville. Ils sont invités à bien vérifier l’état de leur toiture et de leurs ouvertures car une fenêtre ouverte ou un toit abimé laisse facilement des pigeons se multiplier. Il est aussi rappelé qu’il est strictement interdit de nourrir les volatiles. De ce côté-là, le hibou n’a aucun besoin particulier !

Hibou effaroucheur pigeons
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.