Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Un site de campagne et des propositions pour le FRONT NATIONAL AGDE et AGDE BLEU MARINE

AGDE – Visitez le site internet du FRONT NATIONAL AGDE et d'AGDE BLEU MARINE  www://fnmunicipales.fr/agde/ Madame, Monsieur,  Je suis votre candidat Front National/Rassemblement Bleu Marine dans notre ville. Mon objectif est simple : transformer la légitime révolte des Français en espoir et représenter localement Marine Le Pen afin que, dans notre ville aussi, le vent […]

AGDE – Visitez le site internet du FRONT NATIONAL AGDE et d'AGDE BLEU MARINE 

www://fnmunicipales.fr/agde/


Madame, Monsieur, 

Je suis votre candidat Front National/Rassemblement Bleu Marine dans notre ville. Mon objectif est simple : transformer la légitime révolte des Français en espoir et représenter localement Marine Le Pen afin que, dans notre ville aussi, le vent du renouveau puisse souffler. 
Matraquage fiscal, injustices, clientélisme, casse sociale, disparition des services publics, délinquance, communautarisme, réforme ingérable des rythmes scolaires, voilà leur bilan ! Après les échecs successifs de l’UMPS, au gouvernement comme dans les collectivités locales, il est temps de faire entendre une autre voix : celle du bon sens et de l’intérêt du peuple français. 
Je suis candidat aux élections municipales de mars 2014 et serai un maire combatif pour votre ville, qui utilisera mieux les subventions publiques prévues par la loi et qui multipliera les contacts avec les acteurs économiques et culturels locaux. Avec l’équipe qui m’entoure, nous mettrons fin aux promesses non tenues et nous vous proposons une politique respectueuse des habitants et de leur porte-monnaie : 
    •    Baisser les impôts locaux 
    •    Agir pour la sécurité, première des libertés 
    •    Rétablir des services publics locaux de proximité et de qualité 
    •    Défendre l’implantation et le maintien des commerces et des PME 
    •    Attribuer les aides sociales et les logements sur des critères transparents et publics 
    •    Défendre la laïcité républicaine face aux communautarismes 
    •    Donner la parole aux habitants par référendum sur les dossiers municipaux importants 
Pour porter ce projet et pouvoir vous défendre efficacement au Conseil municipal, je compte sur vous les 23 et 30 mars. 

Alain LEBAUBE


 

Mes propositions pour Agde

Fiscalité : Stop au matraquage ! 

Depuis 2007, les gouvernements successifs UMPS de MM. Sarkozy-Fillon puis Hollande-Ayrault ont créé plus de 80 taxes et impôts supplémentaires. 

En 2013, outre les hausses de TVA et de CSG, on compte 1,2 million de per- sonnes supplémentaires qui payent l’impôt sur le revenu malgré des ressources souvent très modestes. 
Localement, la situation est identique : les taux des impôts locaux (taxe foncière, taxe d’habitation et taxe sur les ordures ménagères notamment) atteignent un niveau confiscatoire. Dans le même temps, les services publics disparaissent ou s’éloignent alors même qu’on impose aux Français des sacrifices toujours plus importants. Les intercommunalités forcées ont fait exploser les dépenses de fonctionnement et de communication au détriment des investissements essentiels et des équipements les plus utiles. 
Il est urgent de baisser les impôts locaux et de redonner du pouvoir d’achat aux ménages et de l’oxygène aux artisans, commerçants et PME qui font vivre notre commune et créent des emplois sur place. Pour y parvenir, il faut réaliser des économies en faisant la chasse aux gaspillages, aux dépenses superflues et aux subventions injustifiées afin que l’argent des administrés soit exclusivement utilisé au service de l’intérêt général. 

Injustices sociales : Mettre fin au clientélisme et au communautarisme 

Dans le cadre du Centre communal d’action sociale (CCAS), la municipalité dispose de moyens importants pour mener une véritable politique sociale au plus près des besoins immédiats des habitants. 

Les aides sociales, comme d’ailleurs les logements sociaux, doivent bénéficier à ceux qui en ont le plus besoin et qui peuvent légitimement prétendre à cette solidarité publique locale. Pour cela, il faut que les critères soient transparents et publics pour mettre fin à toutes les formes de clientélisme. 
De même, les subventions municipales doivent être attribuées sur des critères d’efficacité et d’utilité pour le plus grand nombre. Il est insupportable de voir des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros engloutis dans des projets flous, au profit de structures dont le fonctionnement est opaque ou dont les objectifs sont communautaires. 

Délinquance : Assurer la tranquillité et la sécurité, première des libertés ! 

Depuis 2007, les moyens de la police et de la justice ont été diminués et 13000 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés par Sarkozy. Malgré ses promesses de campagne, Hollande ne reconstitue pas ces effectifs. 

La sécurité publique, qui est pourtant une fonction régalienne de l’État, est de moins en moins bien assurée: les atteintes aux personnes sont en forte hausse tout comme les cambriolages qui frappent aujourd’hui très durement les zones rurales qui étaient jusqu’à présent épargnées. 
La municipalité a un pouvoir réel pour améliorer la sécurité. Il est indispensable d’organiser une véritable police municipale équipée et bien formée pour pouvoir mener sa mission en complémentarité de la police nationale et de la gendarmerie. Les policiers municipaux ne doivent pas être utilisés à mettre des PV toute la journée sur les pare-brise ! L’agencement urbain et l’éclairage de la voie publique doivent être pensés dans une démarche d’amélioration de la sécurité et s’accompagner, si nécessaire, de l’installation de caméras de vidéo-protection. 

Proximité : Défendre l'implantation et le maintien des petits commerces, des PME et des services publics 

Le désengagement de l’État, obéissant à une logique mondialiste ultra-libérale, a des effets désastreux pour nos villes. 

Alors que les Français payent toujours plus d’impôts, ils bénéficient de services publics de moins en moins nombreux, de plus en plus chers et souvent très éloignés de leur domicile. 
Les municipalités UMPS sont égale- ment responsables de cette situation en délaissant leurs compétences à des sociétés privées dans le cadre de « délégations de services publics » dans lesquelles ne sont pris en considération que les objectifs financiers de rentabilité et de bénéfice des actionnaires ! 
Il faut sortir de cette spirale en rétablissant des services publics municipaux ce qui nécessite que les communes retrouvent les libertés dont elles sont trop souvent privées au profit des structures intercommunales qui constituent un échelon administratif supplémentaire coûteux et éloignent les citoyens du lieu de décision politique. 
Les petits commerces, l’artisanat et les petites entreprises, qui créent des emplois locaux et font vivre les communes, doivent être défendus face aux politiques commerciales agressives de la grande distribution souvent soutenue par les élus de l’UMPS.


Eléments principaux du programme. 
Sécurité : 
Mise en place d’une politique de sécurité efficace. Présence visible de la PM avec patrouilles à pied et en vélo, différentes des patrouilles automobiles qui ne sont pas au contact de la population. Utilisation de la brigade équestre plus importante et non limitée au quartier naturiste. 
Fin de cet impression de laxisme évident de la police par réprimandes et explication des « petites affaires « mauvaises tenues dans la rue, bandes de jeunes en quête de mauvais coup, roue AR de scooter sans casques, mauvais stationnement évidents, bandes de jeunes en station sur les voie de circulation surtout en centre-ville, 
Coordination avec la PN…………et travail en commun systématique avec les acteurs impliqués : services municipaux, services sociaux, chefs d’établissements scolaires, etc 
Mise en place d’un réseau de surveillance enfin efficace. Remise en route en état de l’ancien réseau et complété de nouvelles cameras. Centre de contrôle fonctionnant avec du personnel COTOREP qui retrouve ainsi un emploi, et retour sur le terrain des fonctionnaires actuels. Maillages des quartiers avec coopération police-habitants et relation du groupe de policiers « référent » affectés au quartier. 
Sanctions automatiques de toutes les incivilités. 
Contrôle permanent du respect de l’obligation scolaire. 
Voirie : 
Mise en place d’une politique bi annuelle sur un programme  de réfection de la voirie. Etendre la politique de ces six derniers mois sur toute la mandature…… 
Fin de l’anarchie du stationnement avec application rigoureuse de la loi. 
Réaction immédiate sur les effets des destructions dus à la région (racines de pins-fissures-etc). 
Concertation avec les habitants des petits travaux de quartier par le biais de réunions publiques efficaces. Aucun travail de réfection ne commencera sans l’aval du comité de quartier. 
Développement des pistes cyclables et des moyens de stationnement. 
Finances : 
Efforts important en vue de baisser la dette. Baisse des impôts et de la pression fiscale des habitants. 
Se servir de l’augmentation naturelle des recettes communales et de l’augmentation des recettes dues à l’emprise foncière pour commencer à augmenter l’autofinancement sans augmenter les dépenses. 
Imposer la politique d’économie sur les projets pharaoniques, mais il faut continuer d’investir dans des équipements nouveaux de manière intelligente avec un budget adapté aux finances de la commune. REDUCTION DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX EN SURNOMBRE. 987 fin 2013 sur une moyenne nationale en fonction des habitants et de l'emprise foncière de 720 à 750 employés. La réduction se fera sur la base des mutations volontaires et des départs en retraite car on ne peut et il n’est pas question de licenciement de fonctionnaires territoriaux. Mais la volonté et le début d’action doit se faire avec un objectif de 150 postes sur 10 ans. 
Reprise en main du budget SODEAL avec réduction des emplois de complaisance qui alourdissent les charges des plaisanciers qui quittent le port, et minent l’activité qui attire les touristes. 
Mise en place d’une préférence locale pour les tarifs portuaires des résidents permanents Agathois, qui font vivre le tissus associatif et participent a la vie de la commune avec leurs activités 
Nettoyages des berges de l’Hérault et des cimetières de bateaux a l’abandon. 
Développement d’un vrai port fluvial attractif, avec implantation d’entreprises du secteur avec des aides de la ville en exonération temporaires,aide de l'état utilisées au maximum et peut être mise à disposition de bâtiments par le biais de vente en leasing. 
Vie de la cité : 
Aide à la population par le biais d’associations. Aides des jeunes du centre-ville par des cours de soutien dans le but de les responsabiliser et de leur permettre un autre accès au monde du travail et si nous pouvons obtenir un futur artisan ou un futur chef d’entreprise , ce sera bon pour la ville d’AGDE et un bon point pour la lutte contre l’insécurité. 
Création de comités de quartiers actifs en relation directe avec un policier municipal référent au quartier. 
Sensibilisation de tous les acteurs de l’environnement. 
Réflexion de tout ce qui est bon pour la VILLE D’ AGDE en dehors des clivages politiques. 
Etudier le véritable besoin de logements sociaux utiles aux Agathois dans le besoin sans faire d’appel d’air aux populations périphériques. Réfection du cœur ancien avec un programme HLM avec pour partie un programme d' accession à la propriété afin de responsabiliser les habitants. 
Aération du centre-ville, destruction des immeubles dangereux pour mise en place de petits parkings et petites places de vie fleuries et arborées. 
PROPRETE : 
La ville est triste et sale, il faudra plus de rigueur sur la répression des incivilités, mise en place d’une véritable politique de fleurissement, le port du cap refait à neuf est triste et manque d’une volonté d’embellir cet endroit. Il faut réagir énergiquement avec les services espaces verts. La propreté de la ville sera rétablie, les incivilités expliquées et réprimandées, les déjections canines ne seront plus acceptées a l’instar des provinces de l’est de la France ou de la suisse ou l’on a beaucoup a apprendre sur le civisme. Etude sur le sujet du traitement des ordures ménagères en favorisant le tri sélectif en partenariat avec l’aglo. Mise en place de patrouilles propreté pour lutter contre les incivilités et déjections canines, papier jetée à terre qui rendent la ville sale. Je veux que la ville n’ai rien à envier à un village alsacien ou lorrain. Mise en place de nouvelles poubelles et distributeurs de sacs à déjections canines financés avec le produit des amendes. 
  
Propositions diverses : 
Mise en place de parkings provisoires au cap d’Agde pour la saison d’été. 
Etude de la construction d’une maison de retraite communale gérée en régie municipale. 
Fin des nuisances sonores de la saison d’été par application des lois. Faire appliquer les réglementations concernant les établissements nocturnes. 
Promotion du transport par voie d’eau entre Agde, le cap d’Agde. 
Mise en place de minibus de liaison directe Agde – Cap d’Agde en alternance des lignes habituelles 
Halte  à l’implantation de grandes surfaces, et développement des commerces de proximité. 
Les artistes et acteurs du commerce lié à l’art désireux de s’implanter à AGDE seront aidés davantage par la commune avec possibilité d’installation dans les commerces vacants du cœur de ville en partenariat avec la municipalité par le biais d’aides financières en exonération de charges dépendantes de la ville. 


BAISSER LES IMPOTS MUNICIPAUX ……… C' EST POSSIBLE.

 

Oui il est possible de baisser les impôts municipaux 
Certes difficile a réaliser mais réalisable, plusieurs conditions sont à réunir. La première est de stabiliser les dépenses en les maintenant au niveau actuel, ce qui n'est pas trop difficile compte tenu de ” l'habitude locale” et du niveau de dépenses moyen déjà élevé dans le budget. La courbe d'inversion de la dette s'inverse a partir de 3% du budget soit environ une somme de deux millions d'euros. Sans augmenter les taux communaux ce que fait la municipalité actuelle-,il est vrai- les recettes de la commune augmentent naturellement du fait de l'augmentation des bases de calcul décidées par l'état, de plus les recettes de la commune augmentent également du fait de l'emprise foncière en augmentation régulière. Cette augmentation cumulée représente environ la somme de deux millions d'euros soit ces 3% du budget nécessaire a l'inversion de la courbe de la dette.De plus comme je l'ai déjà indiqué une autre économie de sécurité est possible sur les dépenses de salaires des employés municipaux en surnombre. Il faut savoir que le nombre d'employés sur la commune d'AGDE est supérieur de 250 a 300 postes par rapport a la moyenne nationale, par exemple une ville moyenne duLoiret la sous préfecture de MONTARGIS possède 400 employés municipaux pour 16000 habitants. A AGDE le nombre des employés fin 2013 était de 987 pour 24000 habitants. Le cout moyen annuel d'un employé -salaire – charges sociales et avantages est environ de 32000 euros soit 3 200 000 euros pour 100 employés, sur un objectif d'une réduction de 150 employés sur 10 ans l'économie réalisée des la deuxième année offre une marge de sécurité nécessaire puisque l'état essaie de diminuer sa dotation annuelle régulièrement, nous restons donc dans ce chiffre assuré de 3% du budget nécessaire pour BAISSER LES IMPOTS. 

AGDE – Visitez le site internet du FRONT NATIONAL AGDE et d'AGDE BLEU MARINE 

www://fnmunicipales.fr/agde/

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.