Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Une ville se meurt… dans un Archipel de vie…

Il y a 25 siècles qu’Agde fût bâtie par une colonie de marchands Phocéens qui y implantèrent un des premiers comptoirs commerciaux grecs au carrefour maritime et fluvial de notre côte. Au cours des dernières décennies, Agde a toujours été reconnue pour son développement économique et commercial. Le Cap d’Agde, bien sûr avec sa station […]

Il y a 25 siècles qu’Agde fût bâtie par une colonie de marchands Phocéens qui y implantèrent un des premiers comptoirs commerciaux grecs au carrefour maritime et fluvial de notre côte.

Au cours des dernières décennies, Agde a toujours été reconnue pour son développement économique et commercial. Le Cap d’Agde, bien sûr avec sa station nouvelle, mais également Agde encore pleine de vie et de dynamisme avec sa rue de l’Amour et son centre ville animé.
Cette bonne santé économique venait palier la baisse d’activité de l’économie d’un port de pêche et de la viticulture.
Qu’en reste-t-il aujourd’hui au-delà des effets d’annonces, au-delà des promesses d’une campagne.
Quelle analyse peuvent avoir de notre cité les visiteurs ou les éventuels investisseurs qui pourraient êtres désireux de suppléer ou de remplacer les commerces aujourd’hui fermés ?
La paupérisation du centre ville est un fait, une ambiance générale dégradée, des rues sales, et ne parlons pas du manque évident de capacité d’accueil et de places de parkings.
Ce jugement sévère reflète pourtant une vérité qui contraste avec la communication de l’actuelle municipalité qui a double page de journal municipal (N° 29 du mois de mai) https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=237 nous faisait la promotion du dynamisme retrouvé de notre cœur de ville, de son artisanat et de ses échoppes de décorations.
Brillant essor… Sur six boutiques présentées au mois de Mai… Quatre ont fermé leurs portes… la mort dans l’âme !
Quarante rideaux fermés dans le tous le périmètre du cœur de Ville ! Il suffit de circuler dans les différentes artères pour s’en rendre compte… C’est une évidence : Le centre ville se meurt !

Voir les photos partie 1: https://www.herault-tribune.com/?p=p17&Re_Id=55
Voir les photos partie 2: https://www.herault-tribune.com/?p=p17&Re_Id=56

Au-delà des déclarations d’intention que s’est-il passé de neuf au centre ville depuis l’arrivée aux commandes de la municipalité du tandem D’Ettore-Frey?
La réfection d’un square sans envergure, l’acquisition d’un immeuble avenue du général De Gaulle pour l’offrir sans loyer et inutilement a une radio privée.
Ah oui, n’ oublions pas le fameux poste de police municipal du centre ville ouvert à temps perdu qui est autant d’hommes de moins consacré à la politique de terrain.

Rien d’autre ou peu de chose… La réhabilitation du centre ville ? Le marché aux fleurs ? La création de vitrines artisanales ? La création de parkings ? Une meilleure salubrité du centre ville ? Une réfection des artères ? Un musée archéologique ?
Où sont passées les promesses ?
Ce Cœur de ville, cette activité économique qui devrait se voir épauler par une véritable politique de dynamisation.
Encore une fois rien de tout cela !

A-t-on oublié que lorsque l’on parle du commerce agathois on doit y voir également la richesse économique de notre cité au travers des taxes professionnelles, des impôts locaux, de la sédentarisation des emplois créés par eux et du dynamisme d’une ville qui ne pourrait exister sans leur présence.
Agde est aujourd’hui une ville morte fantomatique après 18 h sans vie et sans âme. Il est grand temps qu’une conscience collective voit le jour et qu’enfin un programme de réhabilitation et pas seulement de l’habitat y voit le jour.
Des associations de commerçants tentent de faire face et tentent d’animer dans ce contexte ce qui peut encore l’être. Il nous faut ici les saluer.
Sans réelle concertation avec les services et les moyens municipaux rien ne pourra voir le jour si les commerces se meurent en centre ville.

Ce constat alarmant d’une ville qui se meurt dans un Archipel qui se veut être celui de la vie…ne doit pas être sans réponse.
Il nous faut redonner un nouvel espoir et participer à cette renaissance du centre ancien avec de vrais projets et une réelle ambition !

Didier Denestebe
Conseiller Municipal de la Ville d’Agde
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=4


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.