L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

VALRAS - Christelle Prax candidate sur la liste Choisir Valras-Plage

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020 Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d'informations afin de se forger sa propre opinion.  Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction. Elles n'engagent que leur auteur et non […]

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d'informations afin de se forger sa propre opinion. 

Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction.

Elles n'engagent que leur auteur et non la rédaction.

Cette rubrique est ouverte à toutes les listes officiellement candidates.


 

Christelle Prax, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Christelle Prax, fille de Jacques Prax, également candidate sur la liste Choisir Valras-Plage à la tête de laquelle il figure. J’ai 31 ans et je suis valrassienne de naissance.

Quel est votre parcours ?

Après avoir obtenu mon baccalauréat scientifique, j’ai étudié la psychologie en faculté. En parallèle, j’ai passé un BTS Diététique que j’ai complété par une formation de secrétaire médicale. J’ai choisi de me reconvertir dans une voie qui m’a toujours passionnée : la littérature. J’ai donc obtenu une licence en lettres et en arts du spectacle, puis j’ai continué en master d’études culturelles. J’ai commencé ma vie professionnelle en tant que conseillère clientèle dans une banque. J’ai ensuite suivi une formation sanctionnée par un diplôme de compétences qui m’a permis d’évoluer en passant de la banque au courtage en crédit immobilier. Une branche que je trouve bien plus intéressante et humaine.

Certaines personnes vous connaissent déjà comme la candidate de monsieur Elie About lors des élections cantonales de 2015. La politique c’est une ambition ?

Il faut savoir que rien ne me prédestinait à cela. A cette époque, monsieur About est venu me trouver pour me proposer d’être sa candidate féminine aux élections cantonales. J’étais encore étudiante et n’entendais rien à la politique. J’ai accepté de jouer le jeu pour me faire une expérience, sans n’avoir rien à perdre, et sous condition de rester divers droite. Aujourd’hui je suis heureuse de l’avoir fait car j’ai appris beaucoup et je suis à présent capable d’épauler et de conseiller mon père dans son projet de campagne.

N’avez-vous pas peur que votre crédibilité soit mise à l’épreuve en étant « la fille de… » ?

Absolument pas. Au contraire c’est une fierté pour moi de pouvoir prétendre à cette responsabilité car j’en ai les compétences. Peu importe les liens de sang. Je crois qu’il y a encore des gens capables de faire la différence entre ceux qui sont qualifiés pour un poste et ceux qui ne le sont pas. Et je préfère être compétente en tant que « fille de » plutôt qu’arriviste en tant que « copine de »…

C’est une allusion qui vise l’adversaire ?

Il n’y a aucune allusion à faire, et ce serait une « illusion » que de dire le contraire. Comment nier le copinage, l’intérêt personnel, et les petits arrangements démagogiques qui s’opèrent dans cette municipalité… C’est bien pour cela que nous souhaitons changer les choses à Valras-Plage.

Que pensez-vous de la municipalité actuelle et à quel(s) niveau(x) pensez-vous pouvoir obtenir de meilleurs résultats ?

Tout d’abord, je pense que certains élus ont fait leur temps. Il faut renouveler complètement cette équipe municipale qui s’est embourbée au fil des années. Lorsque je vois que certains élus se disent « pour le changement » et veulent « faire bouger les choses », cela me fait doucement rire… 6 mandats pour les plus anciens… qu’ont-ils fait jusqu’à présent pour « faire bouger Valras-Plage ? » Quant au maire proclamé, il n’est jamais au courant de rien, à croire que ses mandats en tant que 1er adjoint n’ont jamais existés… Soit il ment, soit il a profité de son statut sans jamais s’intéresser aux décisions qui ont été prises durant les deux mandats de monsieur COMBES. Dans un cas comme dans l’autre c’est inacceptable lorsqu’on gère une commune. Mais le pire dans tout cela c’est qu’on puisse croire une seconde qu’un homme actif (banquier de surcroît) puisse remplir toutes les obligations d’un maire correctement. Des horaires de bureau peuvent-ils se cumuler à un statut sérieux de maire ? Si tel est le cas, il est soit un piètre banquier, soit un piètre maire. Les valrassiens s’en plaignent assez, ils ne sont JAMAIS reçus. C’est inconcevable ! D’autant plus lorsqu’on refuse de siéger à la vice présidence de l’agglo pour soit disant s’occuper de ses administrés… C’est avant tout là-dessus que nous ferons la différence. C’est un point crucial. Les élus de proximité se doivent d’être disponibles, à l’écoute et joignables à tout moment.

Ensuite, notre équipe présente des valeurs et un état d’esprit très différents de l’équipe en place. N’ayant jamais cherché l’intérêt personnel ni exigé de quelconques conditions, nos colistiers ont pour seul objectif de participer à un changement et de servir la ville. A partir de là, nous sommes tous sur la même longueur d’onde. Nous avons tout à offrir et rien à perdre contrairement à nos adversaires. Et je me félicite des valeurs qui sont les nôtres quand je vois jusqu’où certains sont prêts à aller pour obtenir un siège : les gens qui retournent leur veste et qui aujourd’hui cirent les pompes de monsieur Ballester alors qu’ils critiquaient sa liste à tous les vents il y a 6 ans de cela, ça laisse voir le niveau d’honnêteté et de loyauté.

A l’heure actuelle, comment se déroule votre campagne ?

Nous sommes une équipe soudée avec beaucoup d’idées, de motivations et d’énergie. Nous agissons ensemble, sur le terrain, avec les valrassiens et c’est un véritable plaisir car nous avons des objectifs qui nous tiennent à cœur pour notre ville. Nous sommes conscients que nous avons tout à prouver puisque nous ne sommes pas des politiques mais des citoyens avant tout. Mais lorsque je vois qu’on inspire beaucoup monsieur Ballester, je me dis qu’on ne doit pas être si mauvais…

« Inspirer » ? Que voulez-vous dire ?

C’est tout simple, et ça n’est pas passé inaperçu. Cela a commencé par sa photo de campagne sur sa page Facebook : elle est la réplique de celle de mon père au détail près qu’il s’est positionné en sens inverse… Puis il a repris nos termes en disant qu’il serait à l’écoute des valrassiens » (il serait temps depuis 4 mandats…) pour enfin reproduire les modalités de présentation de ses colistiers (les présenter au compte goutte sur sa page Facebook ; même si il a choisi les vidéos pour se différencier, l’idée reste la même). Deux possibilités : soit nos adversaires manquent cruellement de personnalité, soit nos idées sont suffisamment concrètes pour être reprises. Ce qui me rassure, c’est que les valrassiens ne sont pas dupes et ont vu tout cela puisque beaucoup nous ont fait la remarque au départ. Ce que j’espère, c’est que nos opposants auront au moins l’intelligence de changer quelques mots à leur programme si l’envie leur prenait de s’inspirer du nôtre. Mais c’est flatteur pour nous de voir l’intérêt qu’on suscite chez eux.

En parlant de programme, quand sera-t-il disponible ?

Nous sommes prêts, ce n’est plus qu’une question de jours…

Quels sont les points essentiels de celui-ci ?

Vous voulez vraiment gâcher la surprise ? Patience, vous aurez bientôt TOUS les points en main, et ils sont TOUS essentiels. A savoir que beaucoup de sujets sont encore en discussion et qu’il est possible que de nouveaux projets se rajoutent avant la fin de la campagne. Mais bien entendu, si tel était le cas, vous en serez informés via notre page Facebook et notre futur site internet qui devrait ouvrir en février.

Les derniers travaux réalisés sur Valras-Plage ne vous ont-ils pas coupé l’herbe sous le pied concernant ces projets ?

Sûrement pas ! Au contraire, ces travaux ont été bâclés, mal réfléchis, précipités, et le résultat ne satisfait presque personne. A faire les choses vite on les fait mal. Tout ça pour montrer que la municipalité « s’active ». Mais très honnêtement, on a l’habitude de l’action » soudaine qui réveille les troupes 6 mois avant les élections. Ils pensent encore que cela efface les 5 ans et demi de latence qui ont précédé. Personnellement je trouve ridicule ces agissements et ces comportements de dernière minute qui ne trompent personne. Ils se rendent d’un coup plus avenants, plus attentionnés, plus mielleux, plus présents… C’est là qu’on lit l’hypocrisie. Au moins, du temps de Claude Villeneuve, nous avions un maire qui savait écouter et aller au contact des gens sans attendre la veille des élections.

Merci Christelle Prax pour ces informations très instructives.

Merci à vous.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.