VIAS - L’opposition quitte à nouveau le conseil municipal

 Suite à l’illégalité des 35 délibérations prises en violation du Code Général des Collectivités…

 

Suite à l’illégalité des 35 délibérations prises en violation du Code Général des Collectivités Territoriales pour absence de quorum lors de la réunion du 24 mai dernier, le maire avait à nouveau convoqué le conseil le 31 mai à 8h 30.

En effet, le 24 mai, par ignorance et par mépris des règles élémentaires de démocratie le maire avait continué à faire voter les quelques conseillers présents alors que 8 membres de son groupe n’avaient pas daigné se déplacer et que les conseillers d’opposition avaient quitté la salle faute d’avoir obtenu dans les délais légaux les comptes de la commune sur lesquels ils étaient amenés à débattre et à délibérer.

Le 31 mai, lors de la première question à l’ordre du jour, le maire refuse d’emblée de donner la parole à un conseiller municipal d’opposition, annonce qu’il refusera tout débat et qu’il ne fera procéder qu’aux votes sur les questions à l’ordre du jour.

Les élus de Vias Dynamique et Solidaire ont préféré quitter la salle devant un tel déni de démocratie, devant le refus du maire d’entendre les observations de l’opposition sur des questions aussi importantes entre autres  que les comptes de la commune, la cession de l’immeuble de la poste et la vente des courts de tennis à un promoteur.

Lors de la première réunion en n’adressant pas les documents comptables aux élus, lors de la seconde réunion en refusant de donner la parole à l’opposition, le maire évitait ainsi les débats sur la réalité des chiffres qui laissent apparaitre que le déficit en 2017 n’est dû qu’à une recette exceptionnelle, que 95% des investissements sont financés par l’emprunt qui avec 8,8 millions d’euros atteint la limite du ratio de solvabilité et qui dans un mois, lorsque sera mis en amortissement le prêt de 2 millions de plus pour l’avenue de la Méditerranée, frôlera le seuil de surendettement.

La mairie n’aurait-elle pas quelques dizaines de milliers d’euros pour rénover le bureau de poste, 375 000 euros pour construire de nouveaux courts de tennis et pour terminer tout ce qu’elle a entrepris et ne finit jamais ?

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.