Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Zoom sur le marché immobilier héraultais et biterrois

Pour Me Valéry Flandin, notaire en charge des statistiques à la Chambre des notaires…

Pour Me Valéry Flandin, notaire en charge des statistiques à la Chambre des notaires de l’Hérault : « Les vendeurs sont en position de force ». Questions à Me Flandin…

Par Hubert VIALATTE

HJE : Vous présenterez le bilan 2019 début avril. Quelles sont les tendances ?

Me Flandrin : “Les prix continuent de progresser : + 1,5 % dans l’Hérault, + 2,6 % à Montpellier, où certains quartiers présentent des progressions significatives, comme à Boutonnet (+ 6,8 %). Le maintien des taux d’intérêt à un niveau très bas et la pression démographique expliquent un niveau record de transactions dans l’Hérault. Un léger ralentissement se fait sentir en ce début d’année. Peut-être est-ce un début de correctif. Le coronavirus fait planer une incertitude sur la suite. Si l’impact est fort sur la croissance économique, l’immobilier en pâtira forcément. Le report du Salon régional de l’immobilier, du fait de l’épidémie, n’est pas une bonne nouvelle pour la profession : beaucoup de ventes s’amorcent ou se signent lors de cet événement.”

HJE : Avec des prix élevés, notamment dans le secteur du neuf ?

“Il y a moins de produits à la vente, du fait du cycle électoral. Les maires des communes avoisinant Montpellier ont ralenti les délais d’instruction des permis de construire, car leurs administrés ne voient pas d’un très bon œil la construction d’immeubles dans des zones pavillonnaires. Or, la loi Alur pousse à la densification. Ce contexte génère une forte pression foncière et une baisse de la production. Les vendeurs sont en position de force face à des acquéreurs nombreux, qui veulent acheter car les taux bas ont resolvabilisé beaucoup de ménages.”

HJE : Un mot sur le marché biterrois ?

“Il reste à un niveau bien inférieur par rapport à Montpellier (2 660 euros/m2), à 1 160 euros/m2 en prix médian. Mais ce marché progresse fortement : + 11,6 % en 2019. Les acteurs biterrois attribuent ce regain à l’effort produit par la Ville pour le réaménagement du centre-ville et la sécurité. Mais le marché montpelliérain reste la locomotive de l’Hérault, avec le plus grand nombre de transactions et les prix les plus élevés.”


En avant-première : Immobilier, les chiffres clés 2019 (Notaires de l’Hérault)

Appartements anciens

. Prix médian dans l’Hérault : 2 610 €/m2 (+1,5 %).

. Montpellier : 2 660 €/m2 (+ 2,6 %).

. Littoral : 3 170 €/m2 (+ 0,1 %).

. Béziers : 1 160 €/m2 (+ 11,6 %).

. Sète : 2 370 €/m2 (+ 8,4 %).

. Hauts cantons : 1 110 €/m2 (+ 0,7 %).

. Lodève : 930 €/m2 (+ 4,6 %).

Appartements neufs

. Prix médian dans l’Hérault : 4 130 €/m2 (+ 7,3 %)

. Montpellier : 4 510 €/m2 (+ 4,5 %).

. Périphérie montpelliéraine : 4 140 €/m2 (+ 3,6 %).

. Littoral : 3 780 €/m2 (+ 0,9 %).

. Béziers : 3 000 €/m2 (- 4,5 %).

. Pays sétois : 3 540 €/m2 (+ 2,7 %).

Maisons anciennes

. Prix médian dans l’Hérault : 220 000 € (+ 2,3 %).

. Montpellier : 294 600 € (+ 3,5 %).

. Périphérie montpelliéraine : 301 000 € (+ 3,4 %). (HV)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.