ACTUALITÉS : PEZENAS - Le Maire Alain Vogel-Singer s'explique et fait appel de sa condamnation

PEZENAS - Le Maire Alain Vogel-Singer s'explique et fait appel de sa condamnation

Ce vendredi, le tribunal correctionnel de Béziers a reconnu coupable le maire de Pézenas Alain Vogel-singel, pour prise illégale d’intérêt, et l’a condamné à une peine de trois mois de prison avec sursis et à 6 000 € d’amende. Ansiau Revalor, son ancien adjoint, écope lui, de 8 000 € d’amende et de trois mois de prison avec sursis.

Condamné mais déterminé à être lavé de tout soupçon, le maire de Pézenas interjette appel et s’explique dans nos colonnes :

 

« L’intérêt général a toujours guidé mes choix »

 « Depuis 1995, année de mon élection, j’agis dans la plus grande transparence pour mes administrés en plaçant toujours l’intérêt général au 1er plan, c’est lui qui a toujours guidé mes choix. L’aménagement des Moulières est une véritable opportunité pour la ville, nous allons y développer un tourisme basé sur le thermalisme et le thermoludisme. Un hôtel haut de gamme doté de 120 chambres viendra compléter cette offre » indique le premier magistrat de la ville.

 

Un architecte Japonais choisi pour l’aménagement de la zone des Moulières

« Nous nous sommes entourés des meilleurs pour ce projet, notamment de l’architecte Sou Fujimoto , considéré comme l’un des jeunes architectes Japonais les plus intéressants. Son architecture est intuitive et sans contraintes, sans limites entre extérieur et intérieur, toit et ciel, nature et culture. Il a notamment réalisé l’arbre blanc à Montpellier qui est une véritable réussite. Nous avons de l’ambition pour les Moulières, ce projet va sensiblement augmenter et tirer vers le haut la fréquentation touristique de la commune. Un permis de construire va être déposé dés 2018 » précise l’élu.

 

Les accusations portent sur le plan local d’urbanisme

Les accusations portent sur le plan local d’urbanisme (PLU) qui a fait l’objet de délibérations en conseils municipaux alors que les deux élus possèdent des parcelles dans la zone concernée. La situation avait été dénoncée par l’association Bien Vivre à Pézenas qui s’était portée partie civile dans cette affaire.

 

« Je n’ai rien a me reprocher, il n’y a eu aucun enrichissement personnel »

« Je n’ai pas de terrain dans la zone et ce qui m’appartient, je l’ai acquis en 2000. C’est ma maison de vie et je n’ai pas l’intention de la vendre. Quant à Ansiau Revolor, ces terrains lui appartiennent depuis 1998, donc bien avant que ce projet se profile. Dans cette affaire, on nous reproche une erreur de forme mais mon appel permettra à la justice de revisiter le dossier et d'avoir un regard neuf sur la situation. Je suis très serein, je n’ai rien à me reprocher, il n’y a eu aucun enrichissement personnel et les finances de la ville n’ont jamais été lésées ».

La cour d’appel devra trancher prochainement sur ces différents points.

 

 

La rédaction d'Herault Tribune (04-12-17)     4694 vues

Retour    Imprimer

 

RTL 2
HORIZONTAL-NOEL AGDE
TAXI LIMOUSINE
SICTOM
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
ford pezenas
CASINO - PERMANENT
MAXILIVRES BANNIERE
JF TERRASSEMENT
SODEAL - CENTRE NAUTIQUE
ATOL - OPTICIEN
VIATERRA - PERMANENT
MERCURE
VILLE DE PORTIRAGNES
BANNIERE VILLE MONTBLANC
horizontal BALNEOCAP DECEMBRE
MARSEILLAN - ACTU
La part des anges horizontal
FLORENSAC HOROZONTAL
it service horizontal
ORPI
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
fourneaux agathois horizontal
Hérault Tribune
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE