L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

AGDE - A la Tamarissière, le quai Cornu privatisé ?

LIBRE EXPRESSION La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant la publication de textes externes à la rédaction. Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction. A La Tama, le quai Cornu était piétonisé en juillet et août grâce à l’installation d'une borne d'accès. Seuls les riverains pouvaient manœuvrer cette borne et […]

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.


A La Tama, le quai Cornu était piétonisé en juillet et août grâce à l’installation d'une borne d'accès. Seuls les riverains pouvaient manœuvrer cette borne et circuler sur le quai. Les travaux de réfection du quai n'ont rien changé, le quai devenait une zone piétonne où seuls les  véhicules des riverains peuvent circuler. Seul problème, et pour une raison qui nous échappe, le dispositif a été prorogé jusqu'au 31 octobre. Peut-être déjà à la demande d'un quarteron de riverains, les mêmes qui ont sollicité la ville pour que cette borne soit en service en permanence.

En effet, un courrier signé Didier Saignes a été trans mis à quelques résidents, mais pas tous,  pour savoir s'ils sont favorables ou pas à un fonctionnement à l'année. Cette lettre est assez cocasse et pose un certain nombre de réflexions.

Elle est adressée à « Mesdames et Messieurs les riverains du quai Cornu » (mais les salutations, sincères bien entendu, ne s'adressent qu'aux messieurs). Cela signifie-t-il que quelques personnes peuvent demander la privatisation de fait de la rue qui dessert leur résidence ? Est-ce un référendum d'initiative communale qui ne porte pas son nom?

Ce qu'on ne nous dit pas, c'est que le quai Cornu se termine au numéro 111, et que la lettre concerne les numéros 1 à 69.

Cocasse aussi car on répond en cochant une case ou une autre, mais sans dévoiler son identité. Est-ce que chaque membre de la famille peut répondre ou faut il une réponse unique ?

Plus sérieux, notre directeur  général adjoint est sensé savoir que le quai Cornu fait partie du domaine public communal et que c'est la commune qui participe à son entretien, donc TOUS les agathois. A notre connaissance, le quai Cornu n'a pas été déclassé et n'en déplaise à Monsieur, Saignes, n'importe quel citoyen doit pouvoir y circuler librement de septembre à juin. Mais peut-être  envisage t-on une barrière de péage.

A quoi bon avoir réalisé, avec beaucoup de contraintes, une voie de circulation douce si elle sert au stationnement des véhicules des riverains (ce sont les riverains qui ont la télécommande d'accès)  ou si elle est utilisable de 6 à 10 heures du matin?

Nous vous invitons à faire part de votre désapprobation par mail à l'adresse suivante : direction.environnement@ville-agde.fr

Désolant !

Pour le bureau, le président Jean Claude COUBAU – 38 rue Jean Roger    18/10/2020

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.