Agde à Venir : Les réponses à La FCPE

Votre questionnement vient conforter notre réflexion sur une vie plus harmonieuse et concertée en…

Votre questionnement vient conforter notre réflexion sur une vie plus harmonieuse et concertée en Agde.
 
Une remarque préalable : les questions « scolaires » ne peuvent être dissociées des questions sur la vie en général des jeunes  dans la  cité agathoise (Quels lieux de rencontre, quelles animations, quelles découvertes et accès aux divers domaines culturels ?).

Mais en ce qui concerne précisément l’aspect scolaire de vos questions, certaines relèvent de décisions nationales comme par exemple la suppression de la scolarisation des moins de 3 ans, en étroite liaison avec le plan ministériel et national des suppressions de postes dans l’Education Nationale. Il est vrai qu’une municipalité, si elle n’approuve pas la suppression des postes et d’une partie du service public, se doit de réagir et de tout mettre en œuvre pour éviter la fermeture de classe telle celle qui devait accueillir les moins de 3 ans à l’école Jacques Prévert. Aussi, pour pallier ces orientations et ces carences nationales, proposons-nous une mesure qui relève de l’action municipale : un échange de terrains public/privé pour rendre possible la création d’une crèche aux Cayrets.

     La répartition des effectifs  entre les 2 collèges relève elle aussi directement de la volonté présidentielle de supprimer progressivement toute carte scolaire. Il faut aussi savoir que les collèges sont classés d’après leurs effectifs et que la rémunération des chefs d’établissement est proportionnelle  à ce classement.

 Pour la carte scolaire, la municipalité n’intervient qu’au 1er stade, pour les écoles primaires. Dans un esprit d’équilibre et de mixité sociale, notre rôle sera de maintenir une sectorisation pour le primaire et nous suivrons les critères tout d’abord géographiques selon le règlement des écoles de l’Hérault : les enfants doivent être inscrits dans l’école la plus proche de leur domicile. Nos critères seront ensuite démographiques afin d’alléger les effectifs des écoles les plus chargées. Force est de constater qu’aujourd’hui nous n’avons aucune information de la part de la municipalité actuelle sur cette question. Personne non plus n’a été consulté.

Nous avons aussi constaté que les transports scolaires souffrent du chevauchement des horaires et d’un net manque de concertation pour planifier, de façon rationnelle, le ramassage scolaire. Là aussi, notre équipe, déterminée à promouvoir un réel service public mettra immédiatement en place une commission  pluripartite (parents, personnels du monde éducatif, transporteurs, organismes payeurs, municipalité, conseil général…) chargée de limiter effectivement -ou d’éliminer si possible- ces chevauchements horaires.

Notre projet, sur le site Internet www.agdeavenir.fr répond à bon nombre de vos autres questions : sur les problèmes de sécurité, de stationnement, de mise à disposition à coût modéré des infrastructures sportives pour tout le secondaire, plan de réussite, projet du réseau de pistes cyclables, implantation de classes découvertes, création d’une carte pass, projet de formation aux métiers de l’eau. Nous vous invitons  à le parcourir.

Quant aux subventions des associations de parents d’élèves, cela rentre dans le cadre d’une réflexion concertée, transparente et argumentée sur les missions des diverses associations, avec, pour nous, une attention particulière à l’éducation  et au social.

Sur le point précis des repas froids servis aux enfants dans les cantines suite au défaut de paiement des parents, notre position est claire : cette attitude relève plus d’une action punitive, aveugle et sans grand effet autre que la discrimination pénalisante pour l’élève concerné et, en l’occurrence innocent. C’est plus un problème de communication entre parents et services municipaux qu’un réel problème financier vu les aides existantes pour les familles en difficulté.  Au lieu de simples courriers, nous proposons un protocole de rencontre entre parents/ enseignants/service municipal sur ces problèmes dès qu’ils se posent, le but étant de responsabiliser les parents sur leur rôle d’éducateurs. Dans ce type d’action, le rôle des délégués-parents d’élèves  peut être un rôle de relais éducatif efficace, afin d’ éviter les attitudes récidivantes et pénalisantes pour les enfants..

Nous avions déjà fait le constat d’un réel manque de concertation, de suivi et de cohérence entre les différents partenaires   – et ce, au-delà du monde scolaire-. Notre projet, dès le début, a manifesté cette exigence de transparence, de communication et d’implication des divers partenaires représentatifs. Les enseignants, les fédérations de parents d’élèves et les services concernés travailleront ensemble selon un calendrier de rencontres, fixé en partenariat, pour rétablir un dialogue régulier et pour reconstruire des perspectives.

Nous tenons enfin à remercier les parents d’élèves (dont certains adhérents FCPE) pour leur présence et leur participation lors des groupes de travail ou des réunions citoyennes sur les questions éducatives.

La Liste Agde A Venir menée par Fabrice MUR

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.