Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Fabrice MUR requiert l'invalidation de l'élection municipale. Interview de la semaine

Fabrice MUR en défenseur du contribuable agathois : C'est la posture adoptée par le…

Fabrice MUR en défenseur du contribuable agathois : C'est la posture adoptée par le challenger de Gilles D'ETTORE pour diligenter une requête en protestation électorale auprès du tribunal administratif de Montpellier.  En clair : un recours en annulation de l'élection municipale ! 

Le résultat du scrutin n'y est pas contesté. Avec 1400 voix d'écart et prés de 9 % des suffrages sur le champion du 30 mars la démarche était vouée à l’échec

C'est sur un autre  registre que Fabrice MUR  argumente : Celui de la rigueur administrative et budgétaire qui encadre  les comptes de campagne.  Gilles D'ETTORE aurait bénéficié des moyens de la Ville d'Agde  après la date fatidique du 1er Mars 2013  où les dépenses de campagne commencent à être comptabilisées.

En ligne de mire  les 25 000 exemplaires d'une édition spéciale du Magazine  Municipal dont le titre à lui seul :  ” AGDE AMBITION 2020 “ pourrait ressembler à s'y méprendre à un  programme de campagne électorale.

La réunion publique du Jeudi 14 Mars 2013 et le buffet qui s’en suivit auraient rassemblé prés de 1200 personnes afin de présenter en avant première le projet de ville.
Tout aurait été pour le mieux dans le meilleur des mondes si la date fatidique de ce que le quotidien régional avait appelé la «  Grande Messe d'Ettorienne »   avait été antérieure au 1er Mars 2013…

Le requérant considère également que le directeur de publication du journal municipal  (Jérôme CAVAILLES) aurait endossé une double casquette en faisant également office de directeur de campagne du candidat. 

Seul le tribunal administratif aura en main toutes les cartes pour évaluer s'il y a eu ou non la confusion des genres et des dates légales.

Fabrice MUR évoque un cout global de prés de 45 000 en incluant la plaquette et les frais de réception. Il y ajoute pour partie  les frais du journal municipal d'Octobre 2013 qui ferait, selon lui, la part un peu trop belle à l'image du maire d’Agde en promotionnant son  image  et son effigie plus de 20 fois dans le fascicule dans une période ou cette promotion pourrait être comme un avantage en nature qui aurait  constitué une iniquité entre les candidats.

Pour l’avocat de Fabrice MUR,  maitre Luc MOREAU, ces pratiques sont clairement prohibées par le code électoral et sont passibles d’une sanction d’annulation de l’élection et d’inégibilité du candidat.
 Plus que tout autre, Fabrice MUR en sait quelque chose, en cas de manquement lors de la reddition des comptes de campagne la peine est exemplaire. L'intéressé a payé pour apprendre. En 2008, il lui est reproché une erreur administrative, il est le président de l'association qui organise sa campagne électorale : La sanction est lourde il quitte le conseil par la petite porte et écope d’un an d’inéligibilité…

Si la commission nationale des comptes de campagne faisait droit aux revendications de Fabrice MUR, la sanction pourrait être semblable  pour Gilles D’ETTORE.

Tous les frais contestés seraient alors inscrits aux comptes de campagne de Gilles D’ETTORE en faisant exploser les limites du plafond  légal des villes de notre strate de population (47 800 euros ).

Le plafond dépassé, Gilles D'ETTORE se verrait refuser tout comme  son mentor Nicolas SARKOZY, l’approbation de ses comptes de campagne : L’élection pourrait alors être invalidée  et le candidat condamné à une peine d’inégibilité d’un an.  Rien n’est joué et la défense de Gilles D’ETTORE ne semble pas envisager un tel scénario catastrophe  qui verrait la prochaine élection lui filer sous le nez sans même la possibilité d' y être candidat.

Un boulevard pour les prétendants à la succession : Fabrice MUR entre autres qui se verrait confronté au fidèle suppléant de Gilles d'ETTORE … Sébastien  FREY a moins que naissent  d'ici là de nouvelles  vocations  ou qu’en embuscade à un an des futures présidentielles une pointure du FRONT NATIONAL vienne labourer le terreau fertile du vivier électoral agathois.

En tout état de cause,  cette requête en annulation  ne manquera pas d’alimenter les conversations printanières aux terrasses des bistrots agathois . Fabrice MUR mauvais joueur ou fin stratège. ? Chacun jugera !  L'habitué des tintaines en connait un rayon en matière de revanche.

Toujours est il qu'avec ce coup de poker il joue vraisemblablement son avenir politique…. A qui perd gagne !

Les dés sont jetés !  


La REQUETE AUPRES DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Patientez 20 secondes  et une fois l'image apparue, cliquez pour l'agrandir au format plein écran
 

 

 

 


L'INTERVIEW DE LA SEMAINE


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.