Agde : la commune accueille les premiers réfugiés ukrainiens

Reportage

De nombreux Ukrainiens ont fui leur pays suite à la déclaration de guerre de la Russie à l'Ukraine, le 24 février dernier.

Les premiers réfugiés ukrainiens sont arrivés en Agde, les personnes ont été prises en charge par une famille agathoise qui avait des contacts dans ce pays. Deux femmes et leurs filles de 9 et 7 ans sont déjà arrivées. Elles seront rejointes par d’autres dans quelques jours. La ville d’Agde et le CCAS se mobilisent pour leur venir en aide.

L’initiative privée a été soulignée ce lundi matin par le maire de la commune Gilles d’Ettore et son 1er adjoint Sébastien Frey. Les deux élus sont venus rendre visite aux premiers réfugiés ukrainiens accueillis dans la commune afin de leur témoigner toute la solidarité de la ville envers le peuple ukrainien.

Susciter des vocations

Ces femmes ont voyagé pendant plusieurs jours avec leurs enfants entre la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne avant d’arriver à trouver un point de chute concret. Cette lueur d’espoir est arrivée grâce à l’initiative d’un agathois qui a mis à disposition le gîte et le couvert. ” Je connais ce pays, j’y ai travaillé, je connais son peuple et ses valeurs, je ne pouvais pas rester insensible au drame que les Ukrainiens traversent. J’ai des chambres disponibles chez moi et je l’ai fait savoir via une application. Quelques jours plus tard, ces familles m’ont contacté et nous les avons accueillis ” témoigne cet agathois qui souhaite garder l’anonymat. Ce dernier, souhaite vivement susciter des vocations, que ce soit en hébergeant les familles de réfugiés, ou même en exerçant une mission de bénévolat.

rencontre avec refugiées ukrainiennes mair e dagde et seb fray

Irina, 36 ans, a tenu à saluer la générosité de ses hôtes : “ Nous vous remercions beaucoup pour votre accueil, merci de nous donner une deuxième maison. Je suis originaire de Kiev, et ma mère est restée là-bas malheureusement. J’étais consultante marketing en développement des affaires dans le domaine des chaînes de magasins. Le 24 et le 25 février dernier, les bombes ont commencé à tomber à 500 mètres de chez moi, c’est là que j’ai décidé de partir avec ma fille. Il y a quelques années, je travaillais pour la Chambre de commerce internationale et j’ai pu m’apercevoir que les Français étaient très accueillants.

maire dAgde Sébastien frey et les réfigiées ukrainiennes 1

Aliona ajoute : ” Mes parents sont restés à Kiev et je suis venue ici avec ma fille de sept ans. Mon père a des problèmes de cœur et les hommes n’ont pas le droit de quitter le pays. Mon mari est Ukrainien et il coordonne les aides humanitaires qui arrivent là-bas et l’évacuation des civils. Dans mon pays, j’étais psychologue et présentatrice d’émission télé. C’est grâce à une application mobile que nous avons pu organiser notre venue en France.

Le CCAS et la ville d’Agde se mobilisent

Nous sommes en train de collecter toutes les informations nécessaires avec le CCAS pour pouvoir accueillir un maximum de personnes. J’ai d’ailleurs sollicité beaucoup de campings, car ils ouvrent le 1er avril. La France et la ville d’Agde sont solidaires face à la souffrance du peuple Ukrainien. Elles sont arrivées avec le minimum, nous allons les aider au maximum, selon nos possibilités. Que ce soit vestimentaire, pour la scolarité des enfants, pour la santé,… Nous allons essayer d’adoucir les épreuves qu’elles subissent, toute cette violence. Nous allons organiser cela très rapidement, nous avons pas mal de bénévoles mobilisés. Nous allons voir pour mettre en place des cours de français. Aujourd’hui, c’est la fraternité, la solidarité française qui est importante à notre cœur. ” précise Gilles d’Ettore.

maire dAgde Sébastien frey et les réfigiées ukrainiennes 2

La Ville et son CCAS  ont choisi de soutenir l’action menée au plus près des populations par La Fondation de France, Le CICR et l’UNHCR (Haut Comité des Réfugiés des Nations Unies). La mobilisation est de mise avec un numéro de téléphone dédié : 04 67 94 64 94.

Protection européenne

Début mars, le gouvernement a lancé une plateforme en ligne qui facilite les démarches pour venir en aide aux Ukrainiens. Elle a pour vocation d’aider les Français qui souhaitent héberger chez eux une famille ukrainienne. Le dispositif « Je m’engage pour l’Ukraine » est accessible sur le site parrainage.refugies.info.

Selon Gabriel Attal : « On est passés à 5 000 personnes venues d’Ukraine arrivées en France. Il y a un accord qui a été obtenu dans l’UE pour apporter aux Ukrainiens une protection temporaire, pour bénéficier du même régime que l’asile, temporairement et plus rapidement. » Environ 5 000 réfugiés ukrainiens sont arrivés en France, un chiffre « en augmentation rapide», a souligné M. Castex.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Je suis bénévole à la croix rouge d’agde et j’ai donné mes disponibilités mais aucune réponse j’ai un diplôme d’aide médicaux psychologique et aide soignante
    Actuellement je suis à la véstiboutique d agde mais lorsque celle-ci est fermée je suis disponible

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.