AGDE : l’avocat de la dentiste condamnée sollicite un droit de réponse

Dans notre édition du 5 décembre dernier, nous relations la condamnation judiciaire d’une dentiste qui exerçait à Agde. Son avocat a sollicité un droit de réponse.

Suite à la parution de notre article relatant le parcours judiciaire de cette chirurgienne-dentiste, son conseil, maître Florian MEDICO, a souhaité exercer un droit de réponse en nous demandant de publier le paragraphe suivant :

Je prends connaissance de votre article daté du 5 décembre 2021 à 20h16 concernant un dossier jugé par le Tribunal correctionnel de Béziers relatif à Audrey D. condamnée à deux ans de prison dont un an ferme, une amende de 30 000 euros, une obligation d’indemniser les parties civiles.

Si la peine décidée par le Tribunal correctionnel est exacte, vous faites le lien avec la fermeture exceptionnelle d’un centre dentaire situé rue Richelieu à Agde.

Or, ma cliente n’exerce pas au sein de ce centre dentaire, et n’y a jamais exercé comme chirurgien-dentiste d’ailleurs, la période concernée par ce dossier est située entre les années 2012 et 2015, bien antérieurement à la création du centre dentaire en question.

Enfin, vous ne précisez pas que le Parquet avait sollicité l’incarcération de ma cliente, ce qui n’a pas été prononcé, ni que celle-ci a obtenu la restitution de sa résidence principale dont la confiscation avait été sollicitée.

De sorte que la décision rendue est bien moins radicale que vous voulez bien l’indiquer.

Je pense qu’une partie de l’argumentation de ma cliente a bien été entendue par le Tribunal à cet égard.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.