Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - LE DERNIER BAIN « FINANCIER » DE L’ANNEE par Serge JENE

Le débat d’orientation budgétaire  2013 est un véritable copié collé du débat d’orientation budgétaire…

Le débat d’orientation budgétaire  2013 est un véritable copié collé du débat d’orientation budgétaire 2012, que d’imagination !!!!!!!! Quant on sait que gérer c’est prévoir……..

 

Comme l’écrit si bien dans l’extrait du registre des délibérations le responsable politique financier   ( s’il y en a un ) le budget 2013 comme le budget 2012 s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de retour à l’équilibre des finances publiques.

 

Dans cette démarche, la majorité municipale ferait elle confiance au gouvernent en place pour maitriser les finances publiques ? Et pourquoi pas !!!!

Pourtant ne nous a-t-on pas « bassiné » à chaque conseil municipal de l’année écoulée, avec des propos optimistes au bord de l’indécence, que nous apercevions le bout du tunnel,  et même que la crise était derrière nous (mirage profond !!!) grâce à la politique de rigueur mise en place.

La stratégie financière de la majorité municipale pour 2013 comme pour 2012…. Devrait permettre de maitriser les dépenses de fonctionnement, d’assurer un niveau d’investissement élevé …..Bref de maitriser les équilibres financiers.

Il est intéressant de rappeler quelques chiffres:

 

Pour les dépenses réelles de fonctionnement de l’année 2012 une hausse de 1.3 % avait été prévue, pour 2013 la hausse prévue est de 3.3 % (c’est la fuite en avant !!!)

 

Pour les recettes réelles de fonctionnement il était déjà prévue en 2012 qu’elles évolueraient plus vite que les dépenses (on s’en doutait un peu) à hauteur de 1.5 % mais pour 2013 c’est le jackpot la hausse est prévue à hauteur de 3.3 % (préparons nous à mettre la main a la poche) comme en 2001 et 2008, 20 % d’augmentation d’impôt.

 

Pour l’année 2012 les investissements devaient représenter plus de 16 million d’euros, pour 2013 on passe à 21 million d’euros. Avec quel argent ? Ce niveau d’investissent serait financé par l’auto financement dégagé par le fonctionnement, l’épargne (laquelle ??) mais surtout par l’emprunt c’est-à-dire la dette.

Pour l’année 2012 le niveau de l’emprunt devait maintenir l’encours de la dette à moins de 60 million d’euros idem pour 2013, malgré un accroissement considérable des investissements chercher l’erreur ?

De 2006 à 2009 l’endettement de la commune a progressé de 13 %. En 2011 l’endettement de la commune est de 66 million d’euros, en 2014 elle atteindra probablement les 70 million d’euros quant on connait les dérapages financiers récurrents concernant la piscine, le moulin des évêques, le golf et bientôt l’ile des loisirs les contribuables ont du souci à se faire.

Même si l’on tient compte en données corrigées, du  chiffre de 54 334 mille habitants le capital restant du (dette) reste le même, et comme l’a déjà dénoncé la cours des comptes, la pression fiscale est le résultat d’ une gestion non maitrisée. (c’est l’emprunt qui couvre la dette).

La ville d’Agde est montrée du doigt dans beaucoup de revues économiques, pas seulement pour l’endettement et le matraquage fiscal mais aussi pour sont manque de dynamisme notamment pour les investissements  productif de richesses donc d’emplois.

Agde mérite mieux, beaucoup mieux.


 

 

                                                                                             Serge JENE

                                                                                               Conseiller Municipal 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.