Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Le dernier conseil TGV de l'année .. par Antoine Allemand

L'ordre du jour de ce dernier conseil communautaire de l'année prévoyait d'évoquer le contrat…

L’ordre du jour de ce dernier conseil communautaire de l’année prévoyait d’évoquer le contrat de projets qui lie l’agglo et le département « en présence « des conseillers généraux Guiraud et Gaudy.
En fait, ce sont les conseillers généraux qui menèrent la séance pendant 1 h ½, pour la suite…

Pierre Guiraud évoque 2007, année charnière qui verra reconduire les choses à l’identique en attente de nouvelles équipes.
Quatre axes de travail ont été définis entre les deux collectivités :
– La gestion intercommunale du foncier et de l’urbanisation (536 000 € débloqués en 2006 dans le cadre du contrat )
– La gestion des problématiques liées à l’eau et aux zones naturelles (494 000 € )
– La politique de logement social (569 000 € )
– Les activités économiques ( 0 € )
Le conseiller général exprime son désappointement par rapport à ce 4ème point (pas de projet finançable = pas d’argent )
Pour l’avenir, si l’Etat accentue son désengagement, il faudra, dit-il, contractualiser sur des opérations fortes et ne pas faire de saupoudrage de subventions.
Il termine son exposé en évoquant rapidement les projets du département en matière d’infrastructure routière ( 23 millions d’€ engagés; l’agglo est concernée par les dessertes de Bessan et St Thibery )
Aucun commentaire sur le dernier point évoqué, mais quelques uns en ce qui concerne les 4 axes de travail :
Louis Grandjacquet (Portiragnes) exprime sa déception quant au niveau de production de logements sociaux en 2006 : 140 logements sont prévus pour 2007 alors que seulement 11 logements ont été réalisés en 2006; des opérations qui traînent à cause de la « paperasse », par contre les conclusions de l’étude de politique foncière ont été rendues et « les acquisitions foncières sont bien avancées ».
Le maire de Caux regrette le « zéro pointé » de la politique de développement des activités économiques : « Un certain nombre de parcs d’activité a été lancé en 2004 et 2005…Il y a actuellement des projets de PAE de dimensions supérieures à la commune ce qui entraîne des problèmes fonciers. »
Roger Fages, conseiller général, maire de Montagnac, insiste lui sur « les efforts fournis » qui ressortent de l’action socio-économique en matière de logement des travailleurs saisonniers.
Régis Passerieux, dernier arrivé, premier parti (dès la fin de son intervention), insiste sur le fait que les politiques d’habitat qui sont développées ne peuvent être menées indépendamment de politiques d’équipements : « Avec l’afflux démographique, la politique du Conseil Général devra fixer des objectifs plus exigeants. »
Son message qui se voulait fort (on ne peut s’empêcher de penser aux Cayrets), se perd complètement car quasi inaudible et sans conviction pour se faire entendre d’un Président qui visiblement n’avait rien à f… du débat et dont la seule intervention en forme de conclusion sera : « Bien, on a compris, il faudra se recycler. »
Peut-être, mais j’en doute, évoquait-il la torche à plasma…

En avant propos,Michel Gaudy, vice président du conseil général chargé des finances, adresse une mise en garde à peine voilée aux élus communautaires : « Les crédits de paiements annuels doivent être (comme leur nom l’indique) consommés dans l’année. Si les contrats ne sont pas réalisés (suivez mon regard et voyez le point 4 ), il faudra diminuer les contrats. »
Un ange passe…
Il évoque ensuite le transfert de compétence à la communauté d’agglomération du syndicat mixte de la basse vallée de l’Hérault dont il est le président : « Pas de dette, tout l’actif est transféré à l’agglo (et aussi les charges de fonctionnement)…nous vous faisons le cadeau du syndicat mixte. » C’est un Gilles d’Ettore épanoui qui lui répond : « Ce don nous va droit au cœur. Il est assez symbolique », un peu moins épanoui, Michel St Blancat « va voter ce transfert … pour alléger la carte intercommunale…Avec le souci de voir s’éloigner de ce sujet le grand argentier du département (Gaudy pour ne pas le nommer) »

Il est 19 h 30, on passe à la question n° 2…
Il s’agit d’adopter le programme local de l’habitat intercommunal. Celui-ci présenté une 1ère fois au comité régional en juin 2006 avait entraîné une demande complémentaire du Préfet sur deux points dont celui de la politique d’attribution des logements sociaux.
Le public ne saura rien du document produit car désormais le temps presse.
Cependant les maires de Lézignan et Florensac émettent quelques doutes quant au rôle qu’ils ont à jouer dans la procédure d’attribution, ce qui a pour conséquence d’em…nuyer le Président : « Allez, on va essayer de …hein …hein…de prendre en compte toutes ces réserves » et au rapporteur de la question : « allez, accélérez le TGV »

Il est 19 h 45, pour suivre les « débats » qui ont eu lieu après cette injonction du chef-de-train-qui-n’est-pas-intéressé-par-une-gare-TGV-à-Agde, il suffit de se référer à l’ordre du jour qui a été mis en ligne sur ce site, car, pour tout « débat », il n’y a eu que les quelques réflexion que je vous soumets :

Question n°3
« Il faudrait aussi faire voter l’avenant B »
« allez, ça va, c’est fait. »

Question n° 5
« Louis, ne lis pas tous les noms des membres, tout le monde les a sous les yeux. »
Louis n’a pas fini de lire la présentation de la question :
« Allez, Louis, je crois que c’est bon, tout le monde a compris. »
NDLR : Le public lui n’a rien sous les yeux… ni la délibération, ni les noms , ni la note de synthèse .. mais après tout … à quoi bon ?

Question n° 6
Monsieur Pagès, le maire de Lézignan, a des velléités de révolte : « Je présume qu’il faut faire vite…Il aurait été préférable de recevoir les conseillers généraux en bureau, on aurait eu plus de temps pour présenter les questions. »

Question n° 9
Monsieur Thieule, maire de Pinet, se félicite du fait que l’action du PLIE pour laquelle il émettait un certain nombre de craintes puisse « continuer et même se renforcer. »

Question n°12
Monsieur le Président, maire d’Agde, ne s’étend pas trop et pour cause : il fait voter une motion de soutien à la structure d’urgence de … Pézenas.
Il avait refusé de faire la même chose la veille pour…Agde

Question n°13
Gilles d’Ettore nomme président de la commission de jugement des offres pour la couverture haut débit monsieur Sicard, maire de Nézignan, au motif qu’il est déjà président de la commission communication.
Madame Fabre (Pézenas) : « Je suis heureuse d’apprendre que M. Sicard est président de la commission communication ; il n’y a eu qu’une seule réunion depuis le début de l’agglo. »
D’Ettore, agacé : « Je lui dirai de vous réunir rapidement. Pour le moment on parle du haut débit. »

Question n°17
Le président d’Ettore : « La question doit être votée à l’unanimité. Faites preuve de solidarité car la décision a déjà été prise en commission des transferts. »
Personne ne moufte… Adopté .

Question n° 18
Monsieur Vogel – Singer, maire de Pézenas : « Puisque Agde réclame, Pézenas va faire de même… »

Question n° 19
Le maire de St Thibery : « Si on refuse cette caution, on risque de mettre 48 personnes à la rue. Il y a un risque mais c’est un risque à prendre, pas d’ hésitation à avoir. »

On arrive à la 30ème et dernière question ( le prochaine conseil se tiendra à Pézenas ), il est 20 h 20.
On a « réglé » 28 questions en 35 minutes, soit 1minute 15 secondes par question, record à battre.

Gilles d’Ettore s’empresse de lever le camp. Il doit y avoir urgence car il en oublie de vider le traditionnel verre de l’amitié de fin de séance et pourtant on est veille de fêtes…A moins qu’avec son directeur de cabinet venu le chercher, il soit parti le boire « en suisse » (C’est très tendance ces temps-ci.)

Santé et à bientôt

Antoine Allemand
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=411

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.