AGDE - Le mail de l'auteur avant de passer à l'acte

 Nous le relations dans notre article de mercredi soir, un drame familial s'est noué…

 

Nous le relations dans notre article de mercredi soir, un drame familial s'est noué dans un appartement situé route de Sète en face du commissariat d'Agde.

Selon toute vraisemblance, un homme d'une soixantaine d'années y a tué son épouse et son amant avant de tenter de se suicider.

 

Un courriel explicatif envoyé à son entourage et à la rédaction d'herault-tribune.

Quelques minutes avant son geste, il a envoyé un mail à son entourage et à la rédaction d'hérault tribune afin d'expliquer son désespoir.

Pourquoi mettre en copie un média ? Certainement pour rendre publiques les raisons de son geste.

Immédiatement, la rédaction appelait le commissariat pour essayer d'enrailler le scénario funestre décrit dans ce courriel alarmant envoyé pa ce lecteur que nous ne connaissions pas. Malheureusement, malgré la remontée d'informations trés rapide, les policiers sont tombés sur une scène de crime qui venait d'avoir lieu.

Nous vous livrons aujourd'hui certains extraits du courriel qui fait froid dans le dos et qui en dit long sur les intentions de cet ex dirigeant d'une agence de voyage internationale spécialisée dans les voyages extrèmes, fraichement installé sur Agde.

–  “Bonjour et adieu. Dans quelques minutes je ne serai plus de ce monde après la période la plus difficile de ma vie. Je vais devoir boire du whisky (chúc sức khoẻ) pour me donner la force de quitter ce monde que j'aime mais qui ne m'aime pas“.

– “Le 18 avril, soit 3 mois jour pour jour après notre mariage, mon épouse est partie de notre appartement d'Agde pour rejoindre son 1er mari non sans avoir mis dans la poubelle avant de partir sa robe de mariée : quel choc pour moi ce matin là !!! “Notre” = appartement acheté en commun avec acte notarial, n'en déplaise à certains...”

 

Une cohabitation à 3 trés mal vécue

– “Le lundi 17 septembre, soit 5 mois plus tard, mon épouse est revenue avec la police (…) En m'obligeant devant C. et mon épouse à accepter la situation (ndlr,accepter que C., le premier mari de son épouse et désormais son amant, vienne lui aussi vivre chez lui avec sa femme), la police leur a donné un chèque en blanc pour me pourrir la vie.

Des provocations évoquées comme quotidiennes

– “Mon épouse et son amant ont tout fait pour me faire craquer. Le premier jour il m'a dit “crois moi tu vas dégager rapidement” (…) Ils ont vidé l'appartement de tout ce qui sert à vivre : casseroles, poêles, assiettes, verres, couverts… Et ils ont aussi vidé le congélateur, les deux frigos, toute la nourriture des placards de la cuisine (…) Du coup, depuis le 17 septembre, je vis dans une chambre avec une plaque électrique, une casserole et un mini-frigo. Eux disposent de deux chambres, de la cuisine et de quatre frigos…

– “Et elle tous les jours, je dis bien tous les jours j'avais droit à une phrase de provocation…

Quel homme accepterait d'entendre son épouse coucher avec son amant dans la pièce à côté ?

– “Mais par-dessus tout quel homme accepterait d'entendre son épouse coucher avec son amant dans la pièce à côté avec la bénédiction de la police ? Il a régulièrement coupé le courant dans ma chambre, coupé la climatisation…

– “Quand vous connaîtrez les circonstances de ma mort, certains comprendront, d'autres condamneront. Sachez seulement que c'était loin d'être facile mais plus le temps passait plus ça me semblait la seule issue possible… Mon épouse et son amant ont tout fait pour me faire craquer (…).

– “J'ai imaginé la fin il y a quelques jours et j'ai vécu mes derniers jours à me faire plaisir : boire et manger ce que j'aime, regarder mes films préférés, aller marcher dans les dunes en bord de mer…. Et puis organisateur oblige, tout préparer ! 

Mourir n'est pas ne plus vivre, mourir est ne plus souffrir.

Un scénario qui semblait donc mûrement réfléchi. 

Plus d'informations ce soir sur cette affaire après la conférence de presse du Procureur de la République.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.