Agde : le point sur la restauration du Fort de Brescou

L'association "Les amis du fort de Brescou" a construit son projet de sauvegarde depuis une dizaine d'années.

Ce monument emblématique de la côte agathoise, datant du XVIe siècle, est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le Fort de Brescou tel qu’il existe aujourd’hui a été aménagé et consolidé suivant le type de construction et les plans de Vauban, sous la direction de l’ingénieur Niquet. L’histoire de ce fort fut assez complexe par sa diversité d’utilisation : il a été tour à tour un refuge pour les marins par mauvais temps, une halte pour les pêcheurs, un repaire de pirates, ou encore un fort de défense et de vigie avec la cathédrale et les deux tours dites « des Anglais » contre les incursions d’ennemis.

Le fort est ensuite devenue une prison d’État, qui a fermée définitivement en 1855. Déclassé, il a été attribué aux Ponts et Chaussées en 1889. Sa dernière occupation remonte à la Seconde Guerre mondiale, avec les Allemands, de fin 1942 à juin 1944.

Le Fort a également servi de phare, avec à l’origine la tour du fanal qui fonctionnait avec des feux la nuit, de la fumée le jour et toutes sortes de drapeaux et de boules dans la journée. Un second phare a été construit en 1836 puis automatisé : le dernier gardien a quitté l’île en 1989.

La restauration du Fort de Brescou

Des travaux de restauration sont actuellement en cours sur les élévations du front Est, le plus exposé aux assauts de la mer. Ce chantier s’effectue dans la continuité d’une première opération de travaux d’urgence menée en 2019 – 2020 qui a permis de restaurer le bastion Sainte-Anne et de stopper l’érosion par la mer du bastion Saint-Antoine.

Cette deuxième intervention va poursuivre la mise en œuvre des mesures de confortement sur les parements extérieurs des remparts ainsi que sur le socle rocheux du bastion Saint-Antoine afin de conserver le monument et de sécuriser ses abords.

Les travaux engagés permettront également de stopper la dégradation de l’éperon du bastion Royal, situé au nord-est du fort, et du bâtiment le mieux conservé, le pavillon du gardien. Côté plage, une opération d’entretien sur le Luneton, petit ouvrage qui matérialise et protège l’entrée du Fort, a permis en 2021 la restauration des grilles et du portillon d’entrée et la sécurisation de l’échauguette.

La tour du Fanal va être restaurée

La Mission patrimoine initiée par Stéphane Bern, en désignant Brescou comme site emblématique d’Occitanie, a permis de donner une image valorisante de ce monument. Agde et sa station sont désormais indissociables de l’îlot de Brescou et de son fort, emblématique de toute son histoire maritime.

L’association Les Amis du Fort de Brescou a remis un chèque de 80 000 euros à la municipalité. Il s’agit de tout l’argent collecté depuis dix ans. Cette somme servira à rénover entièrement la tour du Fanal. Phare historique de l’île, cette tour servait de guide aux navigateurs et de moyen de communication entre le gardien des lieux et le passeur sur la côte.

Après des études déjà effectuées et l’autorisation de la DRAC, les travaux débuteront dès 2023. D’autres travaux sont également en cours sur le Fort de Brescou, afin de permettre, dans un futur proche, sa sécurisation et sa réouverture au public.

Source : Ville d’Agde

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.