Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Le point sur l'enquête après le meurtre d'une enseignante

Les habitants de la rue Paul Verlaine à Agde sont encore sous le choc.En début…

Les habitants de la rue Paul Verlaine à Agde sont encore sous le choc.

En début de semaine, un drame familial s'est produit dans ce quartier pavillonnaire. Leur voisine a été tuée de plusieurs coups de couteaux à son domicile. Devant les policiers, son mari s'est accusé du meurtre.

Un couple très apprécié et sans histoire

La victime agée de 53 était institutrice à Vias. Elle est décrite comme une personne bienveillante et très gentille. Impliquée dans le domaine de la petite enfance, elle était également active dans le domaine associatif et pratiquait la sophrologie depuis quelques mois.

Son mari est un gestionnaire reconnu dans le biterrois au parcours jusqu'à présent irréprochable. Après une expérience dans la finance et le domaine bancaire, il avait créé une société de conseils en gestion d'entreprise. Très récemment, il venait d'être recruté au sein de la direction administrative du prestigieux club de rugby de Béziers, l'ASBH.

Il n'aura pas eu le temps de prendre son poste. Il a été interpellé mardi matin à la suite d’un appel de la fille du couple qui n’avait plus de nouvelles de ses parents depuis plusieurs jours. 

Que s'est il passé ?

Les policiers se sont rendus sur place et ont fait la macabre découverte. ” Pour l’heure, le mis en cause ne s’explique pas”, indique le parquet de Béziers qui a ouvert une enquête pour assassinat qui a été confiée à la section criminelle du SRPJ de Montpellier.

Selon une source proche de l'enquête, le mis en cause est resté mué tout le temps de sa garde à vue. ” Pour l'instant, nous n'avons aucune précision sur le déroulement des faits ” précisait un enquêteur. Une garde à vue qui d'autre part aurait été émaillée d'incidents, notamment de simulations de malaise du mis en cause qui aurait entrainé l'intervention à plusieurs reprises des pompiers. Peut être une façon de retarder l'échéance des explications…

Une trentaine de coups de couteau

L'autopsie pratiquée sur le corps de la victime a révélé pas moins de 30 coups de couteaux, situés principalement sur le haut du corps, ce qui laisse pensé à un véritable acharnement sur la victime.

Le chat de la famille a également été retrouvé mort et posé sur le corps de l'enseignante.

Une analyse psychiatrique a été ordonnée afin de mieux cerner la personnalité du principal suspect. Lors de son interpellation, il avait déjà tenu des propos troublants aux policiers : ” ne me touchez pas, je suis le maire d'Agde ! “. 

Un placement en milieu psychiatrique

A l'issue de sa garde à vue, le mari a été placé en hopital psychiatrique avec des mesures de contraintes.

Les enquêteurs du SRPJ de Montpellier procèdent encore à de nombreuses vérifications afin d'essayer de lever le voile sur cette affaire qui reste encore trés mystérieuse. 

 

Rappel : Selon le principe de présomption d'innoncence, toute personne, qui est mise en cause dans une affaire judiciaire, est réputée innocente tant que sa culpabilité n'a pas été légalement démontrée par un Tribunal.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.