Agde : les auteurs des coups de feu sur des véhicules interpellés

Dans le week-end, des véhicules circulant sur la RD 612 entre Agde et le Cap d'Agde ont été la cible de coups de feu. Les auteurs, tous mineurs, ont été interpellés par la BAC.

Autant dire que les choses n’auront pas trainé du côté des policiers du commissariat d’Agde depuis que dans la nuit de samedi à dimanche, le conducteur d’un véhicule circulant entre Agde et le Cap d’Agde avait été la cible d’un tir à l’aveugle le blessant à la jambe.

Le jeune homme, âgé de 26 ans et domicilié en Haute-Garonne revenait d’un repas chez ses parents à Vias quand il a été atteint vers 21h30 d’une balle sous la fesse gauche alors qu’il circulait sur la RD 612 en direction du Cap d’Agde.

Sur place, les policiers du commissariat d’Agde constataient que la portière avant gauche était perforée par ce qui ressemblait à un impact de balle. Le blessé était transporté au CHU de Montpellier où lui était retiré un projectile de 22 long rifle.

D’autres plaintes déjà enregistrées

Les policiers du commissariat d’Agde faisaient le lien avec trois plaintes reçues dans la journée pour des dégradation par balle de trois véhicules qui circulaient la nuit précédente dans le même secteur. La brigade anti-criminalité (BAC) procédaient à des surveillances nocturnes dans les alentours et entendaient un nouveau coup de feu leur permettant de repérer un jeune homme sortir sur le toit de sa maison pour y ramasser des objets. Sachant que le père de celui-ci était chasseur et détenait des armes, il était procédé avec l’accord du magistrat du parquet de Béziers à l’interpellation du fils et à une perquisition du domicile dès la première heure légale, soit 6 heures du matin ce dimanche matin. 

Les mineurs placés en garde à vue pour tentative de meurtre

Placé en garde à vue du chef de tentative de meurtre, ce jeune homme de 13 ans, collégien en classe de 4ème, a affirmé au cours de sa première audition qu’il avait effectivement utilisé une carabine 22 long rifle de son père, avec lunette de visée, pour tirer« sur des mouettes depuis la fenêtre de sa chambre » . Dans un second temps, il reconnaissait que deux copains l’avaient rejoint samedi soir à son domicile et qu’ils avaient tiré d’abord sur un talus à proximité de la route, puis, « par jeu » , sur un véhicule en circulation qu’il avait réussi à atteindre puisqu’ils avaient entendu l’impact du projectile sur le carrosserie. Au total, une vingtaine de tirs aurait eu lieu dans la soirée. Ce dimanche soir, six victimes de dégradations par balle de leur véhicule s’étaient manifestées auprès du commissariat de police d’Agde.

Les trois mineurs mis en cause, âgés respectivement de 13, 14 et 17 ans indiquent regretter leur comportement, ayant pris conscience de sa dangerosité.

Ce dimanche soir, ils étaient toujours entendus dans le cadre de leur garde à vue du chef de tentative de meurtre.

Le Procureur de la République de Béziers décidera ce lundi des suites judiciaires apportées à cette affaire qui aurait pu avoir des conséquences bien plus graves.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bravo pour notre police …par contre j’espère que la justice fera ce qu’il faut pour que celà ne se reproduise pas …

  2. Quand la violence rivalise avec la stupidité! Espérons que l’arrestation rondement menée de ces jeunes gens leur servira de leçon!

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.