AGDE - Les résidents de l’EHPAD Laurent Antoine en vacances à la Tamarissière

Les résidents de l’EHPAD  Laurent Antoine en vacances à la Tamarissière A l’ombre des…

Les résidents de l’EHPAD  Laurent Antoine en vacances à la Tamarissière

A l’ombre des grands pins et sous le regard bienveillant d’un écureuil géant, 12 résidents de l’EHPAD accompagnés de 4 membres du personnel sont venus passer 4 jours et nuits au camping municipal de la Tamarissière, du 6 au 9 juin. L’objectif  était de passer des vacances en mobile home au bord de la mer et de sortir du rythme de la vie institutionnelle.  ce projet d’hébergement au camping La Tama, élaboré par l’animatrice en collaboration avec toute l’équipe soignante depuis plus d’un an, a été financé en ce qui concerne la location des mobiles homes à hauteur de 1104 euros par la mairie et le reste en partie par l’Association de l’EHPAD, Les romégaires de Toinou, ainsi qu’une petite partie par les résidents .

Chaque jour, l’animatrice Marie Figueras est venue en minibus rejoindre les « vacanciers » avec un groupe  de résidents de l’EHPAD ainsi que du secteur protégé, enchantés  de venir partager le quotidien des heureux campeurs.

Dans ce contexte de maintien de la socialisation et avec le soutien de Christelle, Christel, Sylvie, aides-soignantes,  Claudia aide à l’autonomie, les résidents de Laurent Antoine se sont régalés d’aller acheter  le pain et les croissants chaque matin à la boulangerie située en face de leur lieu de villégiature, avant de se réunir sous le soleil levant  pour un petit déjeuner estival.

Les 4 infirmières de l’EHPAD,  sont également venues chaque jour à tour de rôle, partager ces moments privilégiés avec les joyeux vacanciers.  Les résidents ont également eu le plaisir d’avoir des visites inattendues de soignants et médecins venus leur faire un petit coucou sur leur lieu de villégiature. Christel a même fêté son anniversaire le mardi soir entourée de la chaleur de ses collègues et des résidents !

Le beau temps a permis de prendre des repas champêtres et de faire table longue. Les menus ont été revus pour cette occasion et les fruits et légumes de saison ont ravis les papilles des vacanciers. Un déjeuner au restaurant ombragé situé à proximité du camping  a enchanté les convives le lendemain midi de l’arrivée, au bord de la mer et de l’hérault.
Les boules de pétanque ont été sorties, les déambulateurs laissés de côté.

La musique était  aussi de la partie et une enceinte portative s’est connectée aux portables de l’équipe. Tous, résidents, encadrants ou visiteurs ont repris en cœur les hits du moment ou des tubes plus anciens ! Il y en avait pour tous les goûts : la Madelon, Mexico de Luis Mariano, le feu de Johnny Halliday et les sardines de Patrick Sébastien.

Après le déjeuner du mercredi, une ballade jusqu’au phare a été improvisée. Les plus alertes sont partis à pied, les autres ont pris les véhicules des HBT. Une petite halte sur les bancs publics, face à l'Hérault, a permis de respirer l’air iodé et de profiter du spectacle bruyant du retour des chalutiers au port. Un résident originaire d’Agde s’est transformé spontanément en guide touristique en indiquant aux autres pensionnaires, au loin, le fort Brescou et la côte volcanique du Cap d'Agde.
Un autre résident malgré sa mobilité réduite et ses douleurs récurrentes s’est montré téméraire et s’est baigné dans la mer avec un plaisir non dissimulé !

Des moments de plaisirs, des bons moments de la vie… qui ont cassé la routine et fait oublié le temps d’une petite semaine, sans montre et sans contrainte,  le rythme de la vie en  collectivité
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.