Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE / MONTBLANC / MARSEILLAN - Le compagnon jaloux et violent derrière les barreaux !

 C'est ce que l'on appelle un récidiviste. Le jeune homme de 23 ans avait déjà…

 

C'est ce que l'on appelle un récidiviste. Le jeune homme de 23 ans avait déjà été condamné à 3 reprises pour violences sur conjoint en 2016 et 2017. La Justice vient de le condamner lourdement.

 

L'enquête des policiers du commissariat d'Agde débute en septembre quand une jeune femme se présente au poste. Elle explique qu'elle en couple depuis 5 ans avec le même homme que se montre jaloux et violent.

À la suite d'une première plainte en juin 2017 pour des violences habituelles, son compagnon avait déjà été condamné à deux ans d'emprisonnement en juillet 2017 et incarcéré.  Elle allait le voir en prison et il était libéré en janvier 2019. Elle affirmait alors qu'il s'imposait chez elle à Marseillan, recommençant à la frapper et à l'étrangler régulièrement. Une fois, il lui avait causé une fracture au pied. Pour autant, elle ne le quittait pas, ayant peur de sa réaction et espérant qu'il change. La situation s'aggravait et les dernières violences remontaient selon elle au 27 août 2020, avec un coup au visage la faisant chuter et de nombreux coups de pieds lui étaient alors assénés au ventre et sur tout le corps avec des chaussures de sécurité. 

La mère de la jeune femme déposait également plainte contre le même individu, affirmant qu'il l’avait violentée la veille et brisé ses lunettes, car elle l’empêchait de voir sa compagne.

Placé en garde à vue, l'homme avait nié toute violence sur sa compagne, ne reconnaissant que des violences légères sur la mère de celle-ci.

Devant le tribunal, il avait continué à nier toute violence sur sa compagne, la fracture au pied de sa compagne s'expliquant selon lui par une chute dans les escaliers. Il affirmait que c'est lui qui payait tout pour elle et leur fils né en 2018, et qu'elle avait déposé plainte par vengeance parce qu'il l'avait trompée.

Une version qui n'aura pas convaincu les juges du tribunal correctionnel de Béziers qui ont condamné cet agathois à 4 ans d'emprisonnement ferme et interdiction de se trouver dans le département de l'Hérault pendant 5 ans après sa sortie de prison.
 

 

 

Sur le même sujet :

BEZIERS – Les victimes de violences conjugales vont pouvoir déposer plainte directement au sein du centre hospitalier

HERAULT – 25 novembre : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

SOCIÉTÉ – La violence verbale, la violence la plus oubliée !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.