L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - Après 15 ans de retrait, Régis Passerieux sort du silence

Appel pour Thierry Gaubert, une chance pour Agde par Régis PASSERIEUX, ancien maire d’Agde   Cela fait près de 15 ans que je n’ai dit mot sur les choix civiques d’Agde. J’ai décidé de rompre ce silence, en toute liberté. De 1989 à 2001, je me suis attaché à porter une vision du futur de […]

Appel pour Thierry Gaubert, une chance pour Agde

par Régis PASSERIEUX, ancien maire d’Agde

 

Cela fait près de 15 ans que je n’ai dit mot sur les choix civiques d’Agde. J’ai décidé de rompre ce silence, en toute liberté.

De 1989 à 2001, je me suis attaché à porter une vision du futur de la ville, économique, populaire et culturelle à la fois. Une Agde populaire mais éducative ; Agde fidèle à son histoire mais ouverte sur le monde ; Agde entreprenante, prospère mais bien protégée des prédateurs. Une Agde amoureuse du bien commun, que l’on soit de gauche ou de droite. Une autre vision a gagné en 2001, et a été confirmée depuis.

Dont acte : c’est la démocratie. Mais cette vision d’une cité d’Agde qui ne soit pas la somme de bas clientélismes, de petits services entre amis, de réseaux d’échanges souterrains, me reste à cœur. Et à beaucoup, car il y a partout, à gauche ou à droite, des gens défenseurs du bien commun, de la loyauté, qui veulent de bons repères, transmis de générations en générations.

Aujourd’hui, je sens une chance, une possibilité que cette vision s’exprime à nouveau à Agde. Les clivages gauche-droite ont moins de sens : il y a un appel, qui traverse tout, à une justice concrète, à une sincérité dans l’engagement, à une démocratie directe et citoyenne, pour un renouveau du bien commun.

C’est le fondement de la liste « Agde en commun » pilotée par Thierry Gaubert.

Thierry Gaubert fera un maire sage, sur, posé, honnête. Il a des convictions et des valeurs qu’il a montré tout au long de sa vie :  celle de la défense de l’intérêt général. Il a prouvé ses compétences : psychologue du travail, il assuré dans l’entreprise des responsabilités de confiance comme directeur d’organismes de formation, avant devenir entrepreneur et cofondateur d’un cabinet RH. Il sait gérer, être ferme, et connaît les relations économiques et du travail. Il est entouré d’une équipe qui représente à la fois cette compétence, et ce milieu populaire, ce peuple travailleur que les élites Française n’entendent plus et qui a tant crié sur les ronds-points. C’est une alliance extraordinaire que celle de la compétence et du peuple.

C’est elle qui a fait la France. Thierry est venu dans le pays d’Agde en se mariant avec une fille de la famille Marc, famille républicaine, modèle, si estimée par ses valeurs dans notre canton. On ne pouvait imaginer plus bel enracinement. Il est libre de ce système politique agathois qui tourne sur lui-même depuis des années. Le projet de sa liste : refonder une belle économie, défendre les espaces communs, sociaux et écologique, former sérieusement au travail et aux compétences nos jeunes générations, et enfin retrouver une vraie démocratie citoyenne. La votation citoyenne régulière sur les grands projets, et même sur la reconfirmation d’une équipe municipale en cas de crise de confiance, est salvatrice pour rebâtir un lien démocratique. Il est clair que le temps des notables et des technocrates est terminé.

Que trouve-t-on comme vraie alternative pour remettre Agde sur un bon chemin ? Je le dis clairement et sans détours : pas la liste du docteur Nadal. Je respecte l’homme qui était le médecin de famille de mes parents et qui a accompagné mon père. Mais je ne suis pas d’accord avec l’homme public : il a docilement soutenu et contribué à faire vivre « le système Dettore ». Quand je me suis battu après 2001, comme conseiller général, pour faire protéger en réserve verte, devant la commission des sites, l’espace de la route de la Guiraudette à la voie rapide, avec la complicité des caciques du Conseil Général, à empêcher cette préservation pour toujours des griffes des prédateurs immobiliers, qui a protesté et s’est battu ?  Il a repris cet héritage comme adjoint à l’urbanisme. Aujourd’hui, entouré de personnalités parfois conduites par l’esprit de revanche, il sent la fin d’un système et pense en tirer parti, avec un programme peu clair. Mais il ne porte aucun élan, aucune vision, et n’apporte pas par son histoire les preuves d’une solidité dans l’engagement. Et je ne veux pas parler des vieilles forces, y compris de gauche, qui, en 2001, et de manière constante, dans une politique suicidaire et archaïque, ont contribué à la victoire de la majorité actuelle, et à sa réélection depuis.  Quant à l’extrême droite, je n’ai rien à en dire.

Vous trouverez peut-être que je ne mâche pas mes mots. Mais je n’ai aucun intérêt à l’affaire, et n’ai donc aucune raison de prendre des gants. Je ne voudrais pas que les agathois manquent une belle chance, et je veux mettre tout mon crédit pour qu’ils la saisissent. J’appelle en toute simplicité tous ceux qui se reconnaissait dans la vision que nous avons porté à Agde, anciens et nouveaux agathois, à rejoindre la liste de Thierry Gaubert, à s’y investir, à la soutenir, à la faire gagner : à le désigner maire d’Agde. Je vous assure que je serai demain au côté de son équipe pour l’aider et l’appuyer.

                                                                                     Fidèlement

 

                                                                          

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.