Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Pourquoi un collectif pour la défense de l'hôpital d'Agde ?

Pourquoi  un  collectif pour la défense de l'hôpital d'Agde ?   Depuis l'ouverture de l'hôpital…

Pourquoi  un  collectif pour la défense de l’hôpital d’Agde ?

 

Depuis l’ouverture de l’hôpital d’Agde l’ensemble de la population du bassin Agathois attend la mise en place d’un véritable service des urgences. Un premier pas était franchi avec l’ouverture d’une consultation  des urgences, en journée, par les hôpitaux du bassin de Thau.

 

Alors que l’hôpital d’Agde sollicitait son agrément par l’ARS  en « service d’urgences »,  cet agrément, a été attribué à la clinique privée de Pézenas (8500 habitants) par la directrice de l’ARS Madame Aoustin, au grand étonnement de la population du bassin de population Agathois (50 000 habitants permanents).

 

Devant l’incohérence d’une telle décision, le collectif pour la défense de l’hôpital d’Agde est réactivé. En moins d’une semaine nous avons recueilli  plus de mille signatures sur le marché d’Agde, de Vias,  Bessan, Marseillan, et en signant une pétition en ligne sur le site de petitionpublique.

Forts du soutien de la municipalité de Vias, nous appelons maintenant le soutien des municipalités de Bessan, Florensac, Marseillan et Agde.

 

Une requête en référé pour annulation de la décision de la directrice de l’ARS a été introduite auprès du Tribunal Administratif de Montpellier par les Hôpitaux du bassin de Thau, la Fédération Hospitalière de France et l’Association des Médecins Urgentistes de France. Cette requête en référé porte sur le fond, mais aussi sur la forme de cette affaire, car les procédures n’ont pas été respectées, en particulier les consultations que devait mener l’ARS avec les élus.

 

Le député Sébatien Denaja a été reçu au Ministère de la Santé, au cabinet de la ministre, où était  convoquée par ailleurs Madame Aoustin directrice de l’ARS du Languedoc Roussillon. Un deuxième rendez-vous entre la ministre et le député de la 7° circonscription doit avoir lieu prochainement.

 

Nous avons le ferme espoir que Madame Aoustin, directrice de l’ARS, entendra la population d’Agde, et notifiera l’agrément au service des urgences d’Agde, lui permettant ainsi d’obtenir les moyens financiers et en personnel qui y sont liés.

 

Nous remercions le personnel de la consultation des urgences de l’hôpital d’Agde pour le service qu’il apporte aujourd’hui à la population dans des conditions précaires, et pour nous avoir alertés  sur cette situation totalement anormale.

 

Le collectif- Agde – Le  6 février 2013


Le collectif pour la défense de l’Hôpital d’Agde:

 

Vous pouvez signer notre pétition en ligne à l’adresse suivante : http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N35284


Adresse  postale : 23 rue Danton . 34300 Agde

Soutiens du collectif pour les urgences de l’Hôpital :

 

Monsterlet Nicole

Drevet Bruno

Carrié Éliane

Carrié Francis

Bousquet Anne-Marie

Marchadour Raymonde

Marchadour René

Delpech Louis-Paul (MRC)

Mur Fabrice

Marais Claude

Sauvade David

Fâches Nicole

Terribile Adrien

Garrigues Anne-Marie

Antonmatei Dominique

Antonmatei Pierre

Dudesert David

Révilliod Philippe

Loup Mireille

Loup Jean-Pierre

Union Locale CGT : Noelle Rigal

Rey Richard

Domenech Norbert

Denestèbe Florence…..

Association des Médecins Urgentistes de France –AMUF

Stéphane Orphé

Buchaca André

Buchaca Josiane (adjointe au Maire de Vias)

Bouteiller Yvette

Bousquet Claude

Barenteu Danièle

Eysette Nicole

Campos Jean-Louis

Beuchey Jean

Bigonski Suzanne

 

Et d’autres viendront s’y ajouter.

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.