Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Revenons à l’essentiel - par Gilles D’ETTORE, Maire d'Agde

Cela fait maintenant près de six mois que François Hollande est Président de la…

Cela fait maintenant près de six mois que François Hollande est Président de la République. Six mois que les socialistes disposent, en France, de tous les pouvoirs, six mois qu’ils sont en situation de mettre en pratique, comme ils l’entendent, leur slogan désormais fameux pour ne pas dire fumeux : «le changement, c’est maintenant».

Rarement dans l’histoire de la Vème République, un Gouvernement aura paru aussi peu capable de faire face aux défis qui se présentent à lui. Rarement, l’idéologie et l’incompétence auront fait à ce point bon ménage et trouvé aussi bonne incarnation que le Président et son Premier Ministre.

Certes, des décisions ont été prises. Les impôts ont été augmentés de 20 milliards, des emplois de fonctionnaires ont été créés en veux-tu en voilà, les heures supplémentaires défiscalisées supprimées et les entreprises ont vu leur compétitivité entravée par des charges nouvelles avec, pour conséquence immédiate, un taux de chômage en hausse comme jamais il ne le fut auparavant.
Et 2013 s’annonce particulièrement difficile, avec une croissance en berne et une situation sociale dramatique.

Toutefois, les socialistes semblent privilégier d’autres projets : le droit de vote des étrangers, l’homoparentalité, l’ouverture de salles de shoot pour les drogués, la dépénalisation du cannabis, la fin des devoirs à la maison et du redoublement… Vous l’avez compris, il s’agit d’écrans de fumée destinés à cacher l’indigence gouvernementale en matière économique et sociale, mais il s’agit aussi de mettre en œuvre des orientations idéologiques pour le moins inquiétantes.

Il serait d’ailleurs intéressant d’entendre s’exprimer sur ces sujets les représentants locaux de cette Gauche bien pensante, si virulente il y a quelques mois et désormais si silencieuse. Il en va en effet de la conception que chacun se fait de la société dans laquelle vivront nos enfants.

Pour ma part, je considère que la France n’a pas à subir les expérimentations hasardeuses d’un Gouvernement qui ne sait pas où il va. Le principal est, aujourd’hui plus que jamais, d’agir pour la croissance et l’emploi. C’est ce que nous faisons sur Agde en investissant dans l’avenir, avec des équipements structurants qui viennent renforcer l’attractivité de notre destination touristique. Nous le faisons en respectant l’équilibre de nos finances, et sans augmentation des impôts. Pendant ce temps, le Gouvernement fait l’inverse, en baissant les dépenses d’investissement et en accentuant la pression fiscale.

L’important est aussi de lutter contre l’insécurité et l’incivisme. Là encore, c’est en collant aux réalités, en dehors de toute approche idéologique, que l’on obtient des résultats. Dans ce domaine aussi, des initiatives sont actuellement prises sur Agde, notamment pour faire cesser en centre-ville les incivilités de quelques-uns et les nuisances intolérables qu’elles provoquent.

Au même moment, le Gouvernement, par le biais de son Ministre de la Justice, revient au discours traditionnel de la Gauche, qui fait de tout délinquant une victime de la société qu’il faut protéger contre elle-même. Encourager les juges à prononcer des peines alternatives à la prison, revenir sur les peines planchers contre les récidivistes, supprimer les centres éducatifs fermés et les tribunaux correctionnels pour les mineurs délinquants, autant de décisions qui viennent caractériser une politique laxiste dont les conséquences se font déjà sentir.

Dans ce contexte particulièrement difficile, aggravé par l’incapacité du Gouvernement de Jean-Marc Ayrault à répondre aux enjeux du pays, je mets toute mon énergie à préserver notre cité de la crise et à stimuler son développement tout en préservant cette qualité de vie qui la caractérise et fonde son identité. Aussi, je ne me laisserais pas imposer par l’Etat socialiste une construction massive de logements sociaux sur notre territoire, car cela ne correspond ni aux besoins des Agathois ni à l’intérêt économique de notre destination touristique.

Vous pouvez compter sur ma vigilance et ma détermination pour que, sur ce sujet comme pour tous ceux qui concernent l’avenir de notre cité, je prenne mes responsabilités et les décisions qui s’imposent.

Gilles D’Ettore
Maire d’Agde
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.