Agde - Sète - La fusion sur un(e) air(e) de lancement ...

La fusion d'agglos concoctée durant la torpeur estivale par Gilles D'ETTORE n'est pas encore…

La fusion d’agglos concoctée durant la torpeur estivale par Gilles D’ETTORE n’est pas encore en orbite.
Elle a néanmoins franchie haut la main l’épreuve des qualifications qui l’a amené sur le pas de tir, vendredi soir en salle du conseil municipal d’Agde.
Ce conseil d’agglomération, n’avait pas attiré de hordes enthousiastes de supporters. Une petite dizaine tout au plus.
Sa mise en jambe de la vieille lors du Conseil Municipal Agathois alors qu’il répondait à la question orale de Florence DENESTEBE avait manifestement permis à Gilles D’ETTORE de ” roder ” la présentation qu’il proposa aux conseillers Communautaires.

33 Communes concernées et un surplus dixit ” à la louche ” de 3 Millions d’€ annuels de DGF par an ( Dotation générale de Fonctionnement de l’Etat ). Gilles D’ETTORE avait donc peaufiné une présentation laudative et présentait un projet ” ficelé “. Du presque prêt à signer, même s’il était précisé que des amodiations étaient possibles.
Les futurs statuts projetés par un cabinet d’experts, étaient même annexés à la délibération de même que la déclinaison des atouts et de la complémentarité potentielle du territoire.
Deux ports, un aéroport, deux autoroutes dessinaient le triangle permettant de garder une taille humaine dans la mutualisation des moyens
Et Gilles D’ETTORE d’affirmer que ce projet, si nous y parvenions serait une avant première Nationale car aucun regroupement d’agglo n’a encore été réalisé en France.
Gilles D’ETTORE aime les challenges, il démarre vite, certains diront précipitamment afin de proposer des prototypes pas toujours suffisamment éprouvé par les analyses et l’expérience.

Après la fusion des déchets sous procédé de Torche à plasma, il s’attaque à, la fusion des agglos.

183 346 habitants et une représentation territoriale d’un bataillon de délégués communautaires qui passera de 47 à 89.
Un nombre de 27 vice-présidences ( à la louche sans doute également ) a été annoncé afin , sans doute, d’aiguiser les appétits indemnitaires des plus réticents tout en engloutissant déjà une bonne partie du surplus de DGF annoncé !

Le projet avance donc au pas de charge et avec peu de réticences des représentants communautaires.
Gilles D’ETTORE veut aller vite et espère une mise en place au premier janvier 2010 affirmant ” Si on anticipe pas ..on subira ” . Il balaye l’idée de référendum ” Nous avons été élus pour cela : ..Les gens nous ont fait confiance..”.
Et puis le territoire est pertinent et ajoute en argument complémentaire: ” Mon petit doigt me dit que le préfet le juge également pertinent “…
Un vote à l’unanimité mais quelques rares abstentions.
Gérard PEREZ pour PORTIRAGNES ” Il faut nous laisser le temps de réfléchir ! Portiragnes est également très investie dans la vie Biterroise ”  Il énumère les rapprochement ancestraux qui l’attachent à la ville de Riquet. ” Portiragnes ne veux pas mettre de bâtons dans les roues mais souhaite avoir le temps de se rapprocher de sa population “.. : Ce sera : ABSTENTION
Pour Alain VOGEL-SINGER indique à Gérard PEREZ  que le nombre de 89 conseillers conseillers communautaires n’ets pas figé et qu’il peut évoluer. Taquin : Gérard PEREZ à son adresse : ” Tu aurais préféré 69 ?  ”
Alain VOGEL-SINGER : « Non je ne fréquente pas le quartier Naturiste du Cap d’Agde »
Ca y est on le tient notre futur chargé de la promotion touristique ! ☺

Richard MONEDERO entre en scène « Je ne serai pas aussi long qu’ Alain Vogel » … Le Maire d’Agde ,bon prince : « Tu peux Richard, tu en as le droit » .
Le maire de Vias partage les inquiétudes de PORTIRAGNES : ” Pas suffisamment d’échanges avec les futurs partenaires et manque d’informations préalables “. Vias ne souhaite pas néanmoins être une entrave : Ce sera donc une ABSTENTION Viassoise dans l’attente de plus amples renseignements avec sans doute la conviction pour Richard MODEDERO  qu’en l’absence de Vias dans cette future agglo le projet pourrait manquer de piste d’envol au sens propre comme au sens figuré.

Pour Roger FAGES le Maire de Montagnac : « L’avenir est dans le couple » et il nous faut préparer cette logique territoriale :

Gilles D’ETTORE donne la parole à Stéphane PEPIN -BONET représentant la ville de Bessan :
” Vous êtes secrétaire de séance ! ” « Ecoutez je l’apprend ! » Et de poursuivre en indiquant que le territoire proposé a une cohérence réelle. Il émet deux réserves qui concernent l’assainissement et l’urbanisme mais votera la fusion.

Vincent GAUDY pour Florensac s’inquiétera également de la compétence assainissement et espérera que cette fusion ne soit pas le premier étage d’un rassemblement encore plus grand vers Béziers, visant à concurrencer la super agglo de Montpellier. Mais ce préalable fait : Il votera POUR.

Gilles D’ETTORE indiquera alors qu’il n’ y a pas de stratégie « à trois bandes…” Après la mise aux voix, son projet obtient l’unanimité des votants.  Il appartient désormais au préfet de lancer ( ou pas ) la consultation…

Mon petit doigt me dit … que le petit doigt de Gilles D’ETTORE a déjà la réponse..

Une ” conférence des maires ” sera organisée dans un délais de 15 jours.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.