Agde : un couple de septuagénaires rattrapé par la justice

Un couple de septuagénaires a été condamné par le tribunal correctionnel de Béziers le 18 octobre pour banqueroute et abus de biens sociaux.

Les deux gérants ont été condamnés pour banqueroute et abus de biens sociaux, à la suite du redressement judiciaire de leur société de nettoyage d’immeubles, implantée à Agde. Pour comprendre l’affaire, il faut revenir en février 2019, époque durant laquelle le tribunal de commerce de Béziers ordonne un redressement judiciaire.

Ce qui est reproché au couple de gérants

Lors de la procédure de redressement, de nombreuses irrégularités dans la gestion de la société sont apparues, notamment l’existence d’un compte courant débiteur de 165 000 euros que le gérant avait défendu en indiquant que ces dépenses répondaient à des besoins personnels. Une situation qui représente un délit d’abus de bien sociaux.

Grâce à l’enquête menée par la suite, la justice a pu établir que, afin de laisser croire à l’existence de futurs contrats pour leur société, le couple a transmis au mandataire judiciaire en charge du redressement de fausses attestations de syndics de copropriété. Les recherches ont également révélé qu’un employé de la société de nettoyage travaillait sans contrat depuis 2020.

Dans le même temps, les enquêteurs ont découvert que le gérant avait déjà essuyé une liquidation judiciaire en 2015, à Sète, et qu’il avait réussi basculer toute sa clientèle vers la nouvelle société d’Adge.

Le verdict

Ce lundi 18 octobre, les deux gérants ont été condamnés pour banqueroute et abus de biens sociaux. L’homme, âgé aujourd’hui de 73 ans, a écopé d’une peine de deux ans de prison dont un an avec sursis. Sa peine sera appliquée à son domicile, sous surveillance électronique. Il est également frappé d’une interdiction à vie de gérer une entreprise. Enfin, la justice lui ordonne de s’acquitter de toutes les sommes non payées au trésor public et d’indemniser les parties civiles.

Sa compagne, âgée de 72 ans, a été condamnée à un an de prison avec sursis. Elle est frappée d’une interdiction de gérer une entreprise pendant une durée de 10 ans.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis vraiment en colère concernant les pensions invalidité. Je ne touche que 452 € par mois depuis 2001. Ca fait 20 ans que ce paiement est toujours le même. Aucune aide de la sécurité sociale. C’est une honte, pourtant je handicapée à 80% supérieur reconnue par la justice judiciaire pôle social
    Faites augmenter ces paiements invalidité.
    Cordialement

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.