Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGGLO BEZIERS - Frédéric LACAS, président de l'Agglo, remet quelques vérités en place

En conférence de presse ou dans le journal de la ville, le maire de…

En conférence de presse ou dans le journal de la ville, le maire de Béziers répand depuis ce mardi doutes et rumeurs sur le dossier de l'eau. Frédéric Lacas, président de l'Agglo, remet quelques vérités en place et fait le point sur ce dossier qui sera étudié vendredi en conseil d'agglomération.

« Je comprends que les excellents résultats obtenus agacent au plus haut point le maire de Béziers. Il demandait une baisse de 5% des prix, j'en ai obtenu 30%, avec un prix unique et une prestation de haut niveau identique pour tous les biterrois.

Mais la procédure n'est pas encore terminée. Je m'exprimerai vendredi devant les élus communautaires et j'aurai suite à cela toute la liberté pour donner plus de détails.

Ce que je peux dire aujourd'hui, c'est que la manière dont le processus de négociation serait mené me tenait à cœur. Je voulais de la transparence, de la rigueur, de la sérénité et de l’exemplarité. Ce fut le cas à chaque étape avec un cabinet d'experts indépendants et des techniciens spécialisés à mes côtés, avec un vice-président délégué engagé et très présent, avec la rencontre et lécoute de tous les candidats, etc.

J'ai rendu compte de tout cela devant tous les maires de l'Agglo la semaine dernière. Tous, je dis bien tous, ont salué les bons résultats obtenus, à l'exception du maire de Béziers. Y compris Robert Gély, le maire de Lieuran-les-Béziers qui dispose aujourd'hui d'une régie municipale !

Pourquoi le maire de Béziers était-il le seul ce jour-là à s'offusquer de ces résultats ? Est-ce à dire qu'il dispose d'une relation particulière avec certaines sociétés dont la Saur ? Après avoir été l'agent commercial de cette société tout au long de la procédure, en portant ici et là des arguments qui témoignaient d'une vraie proximité avec la Saur, voilà qu'il se pare de son habit d'avocat pour prendre leur défense. Je trouve cela fort surprenant et très loin de l'impartialité à laquelle un élu de la République se doit de répondre.

Sincèrement, tout ceci m'importe peu. Il y aura toujours de mauvais perdants et de mauvais esprits politiciens pour critiquer nos avancées. Moi, je me tiens ma feuille de route sans ambiguïté.

Vendredi, si Robert Ménard veut s'opposer à la baisse du prix pour tous les Biterrois, alors que ce sont les habitants de Béziers qui en profiteront le plus, qu'il le dise clairement et qu'il le fasse. Je ne doute pas un instant que les Biterrois sauront le remercier.

Au fond, cette agitation n'est pas étonnante et je suis malheureusement habitué à ce type de réactions de la part du maire de Béziers. Évidemment,je distingue son comportement de celui des autres élus municipaux de la ville-centre. C'est un spécialiste des gesticulations et de la politique spectacle qui en veut à la terre entière : quand ce n'est pas à nous qu'il s'en prend, c'est au Préfet, à la Présidente de la Région, aux Présidents d'associations, etc. Sa méthode est toujours la même. Regardez ce qu'il fait à la mairie : il sème le doute et la peur en ne disant pas la vérité aux Biterrois. Beaucoup d'ailleurs prennent conscience de ses tromperies.

C'est dommage, c'est lassant et c'est surtout stérile ! Aujourd'hui, je n'y prête plus aucune attention et j'avance tranquillement pour le bénéfice de tous.

Depuis son élection, le maire de Béziers communique beaucoup et promet monts et merveilles. Pour ma part, j'avance en silence et je tiens tous mes engagements. Sur Fonséranes, l'agglo et ses partenaires apportent près de 12 millions d'euros. L'opération ne coute à la ville de Béziers que 500 000 euros qu'elle rechigne à payer… au risque de retarder le chantier ! Autre exemple avec le palais des sports, pour lequel le maire de Béziers use de tous les subterfuges pour pas payer le foncier qu'il s'était engagé à acheter. En centre-ville, nous rencontrons des problèmes avec les travaux autour des halles. En lien avec ses services, j'ai fait accélérer les travaux à la charge de l'agglo pour que les commerçants bénéficient rapidement d'un espace réaménagé et qu'ils soient le moins gênés par le chantier. Voilà bientôt six mois que la mairie traine pour réaliser sa partie, au risque de rendre caduques les investissements que nous avons réalisés.

Quand aux réalisations qu'il s'attribue, il convient de restituer la vérité : c'est à son prédécesseur qu'il les doit. Les ravalement de façades ? Il les doit à Raymond Couderc. La réalisation de l'îlot Riciotti ? Il le doit aussi à Raymond Couderc. La ZAC de l'Hours ? Il la doit également à Raymond Couderc. Le réaménagement des Halles ? Il le doit encore à Raymond Couderc. C'est maintenant que nous allons voir les effets de ce qu'il réalise lui-même pour Béziers. Ou pas. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.