AGGLO - CAHM - Une étrange conception de la démocratie intercommunale

COMMUNIQUÉ DU GROUPE « UN AUTRE REGARD SUR L’AGGLO » Une étrange conception de…

COMMUNIQUÉ DU GROUPE « UN AUTRE REGARD SUR L’AGGLO »

Une étrange conception de la démocratie intercommunale


Le transfert de la compétence tourisme des communes et des Offices de Tourisme de Pézenas Val d’Hérault, d’Agde/Le Cap d’Agde, de Vias et de Portiragnes à la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée aura illustré le peu de cas que le Président de l’Agglo fait de la diversité démocratique et de la pluralité des expressions au sein du Conseil communautaire.

Arrivé « ficelé » à la fin de l’année, soit au dernier moment en Conseil communautaire, ce transfert de compétences se sera fait sans la création d’un groupe de travail et sans l’information régulière des Conseillers communautaires. Et nous pouvons légitimement nous demander si les professionnels du tourisme, les personnels des offices du tourisme et les acteurs économiques ont été concertés et associés à cette démarche ?

L’attitude ayant présidé au transfert de compétence a également dominé la constitution du Conseil d’administration du nouvel Office du Tourisme intercommunal. En effet, ce 19 janvier 2017, le Président de la Communauté d’agglomération a présenté une liste de 24 noms de Conseillers communautaires dont 10 sont issus de la majorité municipale Agathoise. Pour autant, elle ne mise pas sur la diversité et l’équilibre territorial puisqu’elle exclut certains Maires, dont celui de la 4èmeville de notre territoire, et les membres du groupe « Un autre regard sur l’Agglo ».

Pourtant, c’est bien dans l’échange d’idées et dans le débat que l’avenir de notre territoire peut se construire au service de tous. D’autant plus qu’au fur et à mesure que les intercommunalités grandissent et prennent des compétences nouvelles, elles ont une obligation d’accroître la proximité, la transparence et la concertation.

Ces conceptions de la démocratie intercommunale ne semblent pas être celles du Président. Et ce, alors qu’il n’a jamais trouvé face à lui une opposition usant de l’obstruction permanente mais un groupe pluriel exprimant, parfois, des positions différentes et formulant, lorsqu’il l’estime nécessaire, des propositions alternatives.

Les citoyennes et les citoyens de notre territoire ont légitimement le droit de se demander quels sont les arguments et les convictions qui justifient qu’une partie des élus soit ainsi blackboulée et donc qu’un pan entier de la population ne soit pas représenté ?

A noter, que cette désignation a également conduit à ce que la commune de Tourbes, bien que nouvelle entrante au sein de la Communauté d’agglomération et ne faisant pas partie du groupe minoritaire, se retrouve sans représentant au sein du nouvel office de tourisme. Il y avait mieux à espérer en terme d’accueil et de bienvenue.

Enfin, il n’y a pas eu non plus de débat sur le nom du nouvel Office de Tourisme communautaire. Sans discussion avec les élus, sans concertation avec les socio- professionnels, il s’appellera « Cap d’Agde Méditerranée ». Le Président sera resté sourd aux demandes d’une nouvelle réflexion sur le nom. Et ce, même si le journal de l’Agglo de janvier 2017 se targue de lancer un «programme de développement économique INVEST Cap d’Agde Pézenas, basé sur nos marques touristiques connues internationalement ». Ce qui démontre, si besoin en était, que d’autres possibilités existaient en terme de noms, de marques ou de marketing territorial.

Groupe « Un autre regard sur l’Agglo » :

Yvette BOUTEILLER, Murielle LE GOFF, Noëlle MARTINEZ, Corinne SEIWERT, Vincent GAUDY, Allain JALABERT, Pierre MARHUENDA, Richard MONEDERO, Fabrice MUR, Armand RIVIERE, Jean-Charles SERS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.