Agglo Hérault Méditerranée : Gilles d’Ettore, "nous avons économisé 200 000 m³ d’eau potable cette année"

Hérault Tribune Pro Reportage

A l'approche du Salon des Communes et des Intercommunalités de l'Hérault, Gilles d'Ettore, maire d'Agde et président de l'agglomération Hérault Méditerranée, répond aux questions de la rédaction…

Le maire d’Agde et président de l’Agglomération Hérault Méditerranée Gilles d’Ettore © Virginie Moreau

L’Agglomération Hérault Méditerranée va participer au Salon des Communes et Intercommunalités. Qu’attendez-vous de ce salon ?

Gilles d’Ettore : « Ce salon est un évènement important d’échange d’expériences pour les maires, qui sont les piliers de notre République de par leur proximité avec les habitants, pour lesquels ils œuvrent au quotidien ».

La transition écologique sera au cœur de la conférence du salon. En quoi l’Agglomération Hérault Méditerranée contribue-t-elle à la préservation de la planète, à la transition écologique ou énergétique ?

Gilles d’Ettore : « Depuis vingt ans, l’Agglo Hérault Méditerranée agit pour l’environnement. Nous sommes une des rares agglomérations à exercer la compétence espaces verts, et à ce titre nous avons considérablement fait évoluer les pratiques afin de préserver la ressource en eau tout en améliorant la qualité de notre cadre de vie ».

Avez-vous observé les effets du changement climatique dans votre agglomération ces dernières années, et plus spécifiquement ces derniers temps ? 

Gilles d’Ettore : « Les épisodes climatiques sont devenus plus intenses, ce qui peut engendrer des catastrophes économiques, comme pour nos vignerons, qui ont subi des périodes de gelée tardive qui compromettent tout ou partie de leur production ».

Avez-vous pu mettre en place des dispositifs pour y remédier ?

Gilles d’Ettore : « La préservation de la ressource en eau est au cœur de nos priorités, et c’est parce que nous avons investi il y a plus de dix ans dans une STEP innovante à Agde que nous avons pu obtenir l’autorisation d’arroser le golf avec la réutilisation des eaux usées (REUT). La canicule estivale nous a donné raison puisque, grâce à ce système, nous avons économisé cette année 200 000 mètres cubes d’eau potable ».

Vous êtes-vous entouré d’experts en transition écologique ou développement durable pour faciliter la transition écologique de votre structure ?

Gilles d’Ettore : « Dès la création de l’Agglo, nous avons constitué un service environnement performant, mais c’est aussi le cas des services habitat, transports ou encore eau et assainissement, dont les ingénieurs veillent au quotidien pour le développement durable de nos 20 communes ».

Au Salon des communes, des process innovants et des nouvelles technologies au service des collectivités seront présentés aux élus. Votre agglomération a-t-elle intégré ces dernières années des innovations ayant permis de rendre un service plus performant à la population ?

Gilles d’Ettore : « Nous avons été le premier territoire de France à mettre en service la REUT. Ce procédé est particulièrement vertueux puisqu’avec la très forte attractivité du Cap d’Agde, c’est en été – où nous avons le plus fort volume d’eaux usées ultra-filtrées – que nous avons les plus forts besoins d’arrosage. Ma priorité est d’ailleurs d’obtenir l’autorisation des services de l’Etat pour étendre la REUT à l’ensemble des espaces verts du Cap d’Agde ».

L’augmentation des prix des matériaux et l’extension des délais de livraison pèse-t-elle sur des chantiers mis en place par l’Agglomération ? Dans quelle mesure ? Quelles seront les conséquences ?

Gilles d’Ettore : « Depuis le début de la période COVID, l’Agglo met tout en œuvre afin de poursuivre ses investissements, puisque c’est aussi le meilleur moyen de soutenir les nombreuses entreprises du territoire qui y participent, et donc l’emploi local ».

Qu’en est-il de la facture énergétique des bâtiments de l’agglomération, qui s’annonce très inflationniste en cette rentrée ? Voyez-vous des pistes d’économies d’énergie possibles sur votre territoire ?

Gilles d’Ettore : « Gouverner c’est prévoir. Nous avons fort heureusement anticipé la crise énergétique avec par exemple l’installation d’une chaufferie bois pour la piscine d’Agde qui nous permettra de ne plus dépendre du gaz. L’Agglomération Hérault Méditerranée va également accompagner l’ensemble des communes qui le souhaitent afin de mettre en œuvre des mesures d’économies d’énergies en investissant pour leurs bâtiments et leur éclairage public ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.