Béluga de la Seine : le cétacé est mort lors de son transfert

Sorti de l'eau cette nuit afin de rejoindre Ouistreham, le béluga est malheureusement mort lors de son transfert.

Depuis plus d’une semaine, un béluga de 800 kg errait dans la Seine. Les équipes du Marineland d’Antibes ont tenté hier soir son sauvetage, aidé d’une équipe de 80 personnes environ.

Un problème respiratoire

Alors qu’il devait rejoindre un bassin d’eau de mer, dans une écluse du port de Ouistreham dans la nuit de mardi à mercredi, le cétacé est mort lors de son transfert. En raison d’une dégradation de son activité respiratoire, il a dû être euthanasié.

Dans un communiqué, la préfecture du Calvados indique  : “le béluga est arrivé le mercredi 10 août à 10h30 au Service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire aux frontières (SIVEP), situé à Ouistreham, pour réaliser une expertise vétérinaire et sanitaire avant d’envisager son potentiel transfert dans l’écluse de Ouistreham”.

Malgré les moyens techniques et logistiques mis en œuvre, l’état du cétacé s’est malheureusement dégradé lors du voyage. L’expertise vétérinaire a révélé la situation de grande faiblesse et d’activité respiratoire défaillante du béluga. La décision a donc été prise collégialement, avec les vétérinaires, de l’euthanasier“.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.