Béziers : porteur de 3,9 grammes de résine de cannabis, il s'enfuit en voiture mais finit par être rattrapé et jugé

Le 27 septembre dernier, rue Jean-Franco, à Béziers, un conducteur s'est soustrait à un contrôle de police en prenant la fuite à grande vitesse…

Un banal contrôle d’identité

Le 27 septembre 2021, des policiers du commissariat de Béziers étaient sur le terrain pour effectuer des contrôles d’identité à la demande du procureur de la République de Béziers. Cette opération s’inscrivait dans le cadre de la lutte contre les trafics de stupéfiants. Au moment de contrôler un véhicule rue Jean-Franco, le conducteur s’était enfui à bord de son véhicule en faisant une pointe de vitesse. Des motards l’avaient interpellé quelques centaines de mètres plus loin.

Conduite sans assurance et port de stupéfiants

Lors de sa garde à vue, il avait été établi que l’individu, âgé de 21 ans, portait sur lui 3,9 grammes de résine de cannabis.

Présenté le 28 septembre au parquet de Béziers, il avait été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention jusqu’à son procès. En comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Béziers le 29 septembre 2021, il a été condamné à six mois d’emprisonnement avec maintien en détention et à 200 euros d’amende pour récidive de refus d’obtempérer, conduite sans assurance et usage de stupéfiants.

“Il avait déjà été condamné à trois reprises en 2020 pour des refus d’obtempérer et déjà incarcéré pour cela à l’époque”, indique dans un communiqué Raphaël Balland, procureur de la République près le tribunal judiciaire de Béziers.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.