Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BÉZIERS - The Puppini Sisters en concert au Domaine de Bayssan

Concert jazz et swing THE PUPPINI SISTERS Samedi 28 juillet 2018 à 21 h…

Concert jazz et swing

THE PUPPINI SISTERS

Samedi 28 juillet 2018 à 21 h 30

Ce trio de chanteuses talentueuses venu d’Angleterre, au style glamour, burlesque et rétro,  plongera le public dans l’univers du cinéma hollywoodien des années 1940, 50 et 60. Inspirées des Andrew Sisters,  elles mêlent avec bonheur jazz vocal espiègle et pop revisitée. 

Concert de clôture du Symposium international de sculpture en direct sur marbre organisé par le Département de l'Hérault.

Samedi 28 juillet 2018 à 21 h 30 –  Cour du domaine de Bayssan – Béziers – A9 sortie ouest 

Tarifs : 17 / 13 / 11 / 6 €

Réservations : 04 67 28 37 32

VIDÉO

UNE ALCHIMIE QUI FONCTIONNE À MERVEILLE

Toute l’histoire des Puppini Sisters a débuté lorsque la Bolognaise Marcella, ex-danseuse et strip-teaseuse d’un soir, est allée voir le film d’animation français Les Triplettes de Belleville, où figure un groupe d’harmonie vocale des années 40. Elle avait déjà fait du théâtre burlesque en tant que chanteuse solo aux côtés d’artistes de strip-tease. Elle a immédiatement pensé à Kate Mullins,  qui avait étudié avec elle au Trinity College of Music. Kate connaissait une autre étudiante du Trinity, Steph O’Brien du Nord de Londres, qui pouvait faire un extraordinaire troisième membre. Et pour ne rien gâcher, celle-ci avait les cheveux roux, comme pour compléter Kate la blonde et Marcella la brune.

Musiciennes accomplies pouvant se targuer de jouer aussi bien du piano que du saxophone ou de la harpe, elles se sont mises à transcrire les chansons qu’elles voulaient utiliser, ou plutôt à « transposer » en harmonies serrées à trois voix des chansons comme « Panic » et des hymnes disco comme « I will Survive ». À une époque où l’on regagnait de l’intérêt pour le burlesque, où les personnages comme Dita von Teese monopolisaient les unes des magazines, elles ont compris que leur heure de gloire avait sonné. « Nous envisageons cela comme de la pop, explique Marcella, mais le public jazz a apprécié et a trouvé ça vraiment bien ficelé. »

L’étape suivante a été la signature d’un contrat avec une maison de disques. D’anciens managers de groupes extrêmement crédibles, tels que Cocteau TwinsThe Sundayset les Smashing Pumpkins, sont venus s’ajouter à l’équipée. Après une série de concerts de haut niveau, les Puppini Sisters étaient prêtes à enregistrer leur premier album, qui inclut « Wuthering Heights », « Panic », « Heart of Glass » et « I Will Survive », ainsi que des interprétations étonnamment contemporaines de morceaux que l’on aurait crus plus appropriés tels que « In the Mood » et « Mr Sandman ». La magie a voulu que l’album soit produit par Benoît Charest, le compositeur oscarisé de la bande originale des Triplettes de Belleville, le film sans lequel les Puppini Sisters n’auraient pu voir le jour. 

En fin de compte, le projet est le fruit d’une étrange alchimie entre les trois Puppini Sisters. Marcella, mariée et forte d’une expérience dans la haute couture et le théâtre burlesque, considère Tom Waits comme sa principale influence. Kate, 21 ans, est dotée d’un sens de l’à-propos comique tout à fait professionnel et raffole du heavy metal dans le genre de Marilyn Manson, tandis que la plus jeune des frangines, Steph, s’inspire des compositeurs-interprètes des années 70 et de chanteuses telles que Carole King et Karen Carpenter.

C’est une alchimie qui fonctionne à merveille. Dans la lignée des plus grands, The Puppini Sisters ont élaboré un son qui leur est propre, sans dévier de leur trajectoire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.