L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Economie

BITERROIS - La police judiciaire perquisitionne les locaux de l'agglo et les mairies de Sauvian et Sérignan

Drôle de surprise ce jeudi matin pour les fonctionnaires de l'accueil des services de l'agglomération Béziers-Méditerranée et des mairies de Sauvian et de Sérignan. Simultanément, des enquêteurs issus de la DRPJ, la Direction Régionale de la Police Judiciaire, se sont présentés dans ces trois collectivités afin de perquisitionner et de saisir des documents liés à […]

Drôle de surprise ce jeudi matin pour les fonctionnaires de l'accueil des services de l'agglomération Béziers-Méditerranée et des mairies de Sauvian et de Sérignan.

Simultanément, des enquêteurs issus de la DRPJ, la Direction Régionale de la Police Judiciaire, se sont présentés dans ces trois collectivités afin de perquisitionner et de saisir des documents liés à l’attribution de plusieurs marchés publics entre 2015 et 2018.

C'est une plainte de la société Brault BTP qui a déclenché ces investigations. Les faits dénoncés semblent être suffisamment précis  pour avoir déclenché une enquête préliminaire par le Procureur de la République de Béziers.

Cette plainte portant sur des marchés attribués par la CABEM entre 2015 et 2018 et relatifs à des travaux de réseaux d’eau, les investigations sont en cours '' indique Raphaël Balland. 

Des soupçons de favoritismes et prises illégales d’intérêt

Les faits qui remontent entre 2015 et 2018 concernent l'ancienne majorité de l'agglomération Béziers-Méditerranée dont Frédéric Lacas, maire de Sérignan, était le Président avant de voir Robert Ménard lui succéder.

” En tant que président, je ne participais à la commission d’appel d’offres ” précise Frédéric Lacas qui se défend de toute intervention dans ces dossiers. . Si l'entreprise Brault se sent flouée, c’est normal qu’elle attaque mais il faut qu’elle comprenne que dans un marché, on ne prend pas le moins disant, mais le mieux disant” précise l'ancien président de l'agglomération à nos confrères de midi libre.

Pour sa part, le maire de Sauvian, Bernard Auriol confirme que les enquêteurs ” ont pris des documents concernant des marchés qui n’ont pas été attribués à la société biterroise Brault et donne son explication : ” Depuis que je suis maire, je ne donne plus les marchés à la seule entreprise Brault. Je fais tourner pour faire travailler tout le monde. C’est normal, me semble-t-il.  Brault estime que l’on doit lui attribuer les marchés parce qu’il est Biterrois mais çà ne se passe pas comme çà” précise t-il dans les colonnes de midi-libre.

Une explication qui peut se comprendre sur le plan moral et de l'éthique mais qui semble venir un peu contredire les affirmations de Frédéric Lacas qui met en avant le choix du mieux disant dans l'attribution de chaque chantier et non pas un système “tournant” entre les entreprises candidates comme semble l'indiquer le maire Sauvian, et ancien vice président de l'agglomération Béziers méditerranée.  

Les enquêteurs de la section financière de la police judiciaire vont maintenant s'atteler à décortiquer les dossiers d'attribution des marchés publics pointés par la plainte afin de faire toute la lumière sur les critères retenus lors du choix de chaque candidat.

L'actuel président de l’Agglo, Robert Ménard n'a pas souhaité commenter l'enquête en cours. ” elle ne me concerne pas puisque les faits remontent à l'ancienne majorité. “

Affaire à suivre tout en rappelant que selon le principe de présomption d'innocence, toute personne, qui se voit reprocher une infraction, est réputée innocente tant que sa culpabilité n'a pas été légalement démontrée.

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.